10 collaborations musicales improbables que vous avez oubliées

Hein ? Ils se connaissent ? Ils ont fait… quoi ?

Selon la série Hip-Hop Evolution sur Netflix, le grand public a été initié à ce courant musical à la suite de la collaboration entre Aerosmith et Run DMC sur Walk This Way.

Les associations entre artistes sont devenues des symboles de la culture populaire et sont maintenant familières et fréquentes. Par contre, certaines d’entre elles sont aussi surprenantes que The Punisher qui tente d’assassiner Archie.

Parlant d’étranges unions, en voici 10 en musique que vous avez probablement oublié.

La seule règle : il faut que la chanson ait tenté d’accéder à une certaine forme de succès et je mesure ça ainsi : il faut un vidéoclip. Par exemple, cette liste ne contiendra pas la version Born to Be Wild de Miss Piggy et Ozzy Osbourne.

10 — [megafon] et Jasmin Roy

Bon, là je me sens mal. Je ne voudrais pas rire d’une chanson qui parle d’intimidation, mais disons que Jasmin Roy a surpris tout le monde en venant rapper.

Sa fondation est une oeuvre vraiment nice et ça m’empêche de me moquer de cette collaboration. Désolé!

Bon… parlant de monsieurs de l’âge de mon père qui tentent d’être cool:

9— Will.i.am et Mick Jagger

Ce n’est pas la première fois que je parle de cette chanson. Le chanteur des Rolling Stones apparait à toute fin de ce vidéoclip et clairement, les membres du groupe n’étaient pas ensemble lorsqu’ils ont tourné leurs parties.

C’est le fun quand ça arrive parce que ça montre vraiment que les artistes accordent une importance à leur coopération… Ça ne sent pas du tout le coup de marketing un peu cheap!

8— Britney Spears et Pharell Williams

Nous sommes au début des années 2000 et ça parait parce que Jason Presley fait une apparition éclaire. À l’époque, Britney Spears était la nouvelle sensation de l’heure.

Sauf pour ce single qui est un peu passé dans le beurre, malheureusement. Post bogue de l’an 2000, Pharrell Williams n’était connu du public que pour sa formation N*E*R*D qui avait lancé la chanson Lapdance.

En même temps, c’était quand même logique que Britney s’associe à lui. Elle était en mode ultra sexuelle et lançait au même moment I’m A Slave For You. Ce dernier hit a tellement fonctionné qu’il a volé la vedette de Boys.

7— Wyclef Jean et The Rock

Encore au tournant du millénaire, un jeune homme fringuant à l’attitude débordante capte l’attention de toute la société à la lutte. Nous le connaissons aujourd’hui sous le nom de Dwayne Johnson, mais a l’époque, c’était The Rock.

Devant ses millions (et millions) de fans, on pouvait l’entendre vociférer sa catchphrase : « it doesn’t matter! »

C’est vraiment bizarre quand même de prendre une phrase sortie d’une fiction pour la mettre dans sa toune. C’est comme si Missy Elliot faisait une track avec Neil Patrick Harris en Barney de How I Met Your Mother pour faire une chanson qui s’appelle Legendary.

6- Timbaland et The Hives

Vous souvenez-vous de l’époque où Timbaland était dans 80 % des chansons? Naguère, nous étions habitués à le voir collaborer avec des vedettes de la pop tels que Justin Timberlake, Nelly Furtado ou Katy Perry.

Ce fut une surprise pour tous de le voir s’engager avec des formations rock comme pour cette chanson tirée de son album The Shock Value. Si on l’écoute au complet, on peut y trouver aussi d’autres unions avec She Wants Revenge et Fall Out Boys.

5— Michael Jackson et Eddie Murphy

En regardant la vidéo et en considérant le passé humoristique de Eddie Murphy, on pourrait croire que cette chanson est une joke.

Mais non. Elle est tellement horrible que les spectateurs de MTV ont déterminé que ce vidéoclip était le troisième pire de 1999.

4— Snoop Dogg et Katy Perry

Lorsque Snoop Dogg a décidé d’apparaître dans un habit encore plus coloré que celui de Charlie et la chocolaterie, il a pris tout son street cred accumulé à travers les décennies par la main, il l’a amené derrière le cabanon et l’a tiré dans la tête avec une douze.

3— J-Lo — Ja Rule

Le mélange des genres peut parfois être malhabile et des fois ça se passe dans des paroles. Ici, la controverse est née lorsque J-Lo a décidé d’employer le mot en n dans une version non censurée.

Définitivement, Ja Rule est un habitué des mauvaises idées.

2— Michael Jackson et Macaulay Culkin

Bien que le très jeune Macaulay Culkin fasse du lipsync sur le verse du producteur Bill Bottrell sous son pseudonyme B.L.T, c’est vraiment cringe de voir le roi de la pop aux côtés d’un enfant maintenant qu’on sait ce qu’on sait.

1— Éric Lapointe et Dubmatique

Éric Lapointe, qui a déjà collaboré dans le passé avec des acteurs pour faire Le Boys Blues Band, est presque totalement absent du vidéoclip alors qu’il siège avec la formation Dubmatique.

Dans une vidéo qui aurait dû être sexy, on passe beaucoup de temps à regarder des plans de gens qui rentrent et sortent de pièces : dans les toilettes, du bar et dans des voitures.

Je… je ne sais pas qui a appelé qui, mais pour moi, c’est notre collaboration rock-hip-hop québécoise. D’une certaine façon, c’est un peu notre Walk This Way.

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Langue Sale : LaF au 7ième Ciel

Une analyse des meilleurs et pires verses de la semaine.

Dans le même esprit