10 paroles de hip hop tellement connes qu’elles deviennent géniales (volume 1)

Ils pensaient nous berner, mais on les expose !

Je me considère bilingue, mais l’anglais n’est pas ma langue maternelle. Ça implique que j’écoute rarement les paroles des chansons que je l’entends pour la première fois.

J’écoute le beat, les arrangements et la mélodie. Plus tard, je deviens plus attentif aux paroles et c’est là qu’il m’arrive de réaliser que j’écoute quelque chose de vraiment niaiseux.

Ceci est le volume 1 des paroles de hip-hop tellement connes, qu’elles deviennent géniales!

Ici, je vais exclure les chansons qui se veulent drôles à la base, parce que ça serait un top 10 de mes citations préférées de The Lonely Island.

Il faut aussi que la chanson ait été suffisamment populaire pour en produire un vidéoclip. Ah, il faut qu’elle ait eu une forme de succès. Pas quelque chose qu’on regarde ironiquement.

10— Dr Dre. — Nuthing’ But A G Thang (Feat Snoop Doggy Dogg)

Dr. Dre :

« Never let me slip ’cause if I slip

Then I’m slippin’ »

Traduction lousse  :

« Ne me laisse pas glisser parce que si je glisse

Je vais glisser »

Dr. Dre est non seulement le propriétaire des fameux écouteurs Beats, mais il est aussi le docteur de la tautologie. Ses lyrics sont tellement évidents qu’on peut le faire avec n’importe quel autre verbe :

Ne me laisse pas parler parce que si je parle

Je vais parler.

9- 2 Chainz — Birthday Song ft Kanye West

2 Chainz :

« She got a big booty so I call her Big Booty »

Traduction lousse :

« Elle a de grosses foufounes alors je l’appelle Grosses Foufounes »

Encore une fois dans des vérités absolues, Deux Chaines montre son incapacité à trouver des surnoms originaux.

En même temps, si sa blonde a de grosses fesses et qu’elle en est fière, Double Chaînes est peut-être en train de la complimenter. Peut-être qu’il est romantique après tout!

Doit-on rappeler que son ancien nom de rappeur était « Tity Boi »?

8— Tinie Tempah — Girls Like ft. Zara Larsson

Tinie Tempah:

« Tell J.K. that we still rolling
Yeah, tell Russell I’m a brand »

Traduction lousse :

« Dis à J.K. qu’on roule encore

Ouais, dis à Russell que je suis un brand »

Ces paroles réfèrent à J.K. Rowling, l’auteure de Harry Potter ainsi qu’à Russell Brand. C’est tellement niaiseux que je suis impressionné par son courage d’avoir non seulement écrit ça, mais de l’avoir aussi répété à travers la chanson.

Voici des suggestions pour la version québécoise :

Dis à Marcel que je suis un bœuf

Ouais, dis à Chantal que je suis une fontaine

7— Will.I.Am. — T.H.E (The Hardest Ever) ft. Mick Jagger, Jennifer Lopez

« Imma go hard, like I’m on a fuckin boner »

Traduction lousse :

« Je vais être dur, comme si j’étais sur une crisse d’érection »

Ce vidéoclip est quand même très cool, contrairement à sa phrase. Will.Je.Suis s’est demandé ce qui est dur. La réponse? Une érection.

Parce qu’ultimement, il a raison, une érection, c’est dur. Idéalement.

6— Nicki Minaj — Your Love

« When I was a geisha, he was a samurai

Somehow I understood him when he spoke Thai »

Traduction lousse :

« Lorsque j’étais une geisha, il était un samurai.

Je ne sais pas comment, mais je le comprenais quand il me parlait en Thaï »

C’est plutôt connu que les geishas proviennent du Japon. Les samurais aussi. Vous allez me dire : « Mais c’est quoi le rapport de parler le thaï? ». Et je vous répondrais : « aucune espèce d’idée! »

Mais si une geisha et un samurai se comprennent en thaï, c’est un peu la preuve qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

5- Far East Movement — Like a G6 ft The Catarcs, DEV

« When sober girls around me they be acting like they drunk

They be acting like they acting

Like they drunk

When sober girls around me they be acting like they drunk »

Traduction lousse :

« Lorsque les filles sobres sont près de moi, elles agissent comme si elles étaient saoules

Agissent comme si elles étaient saoules

Comme si elles étaient saoules

Lorsque les filles sobres sont près de moi, elles agissent comme si elles étaient saoules »

Pour une raison que j’ignore, cette chanson m’est revenue dans la tête cette semaine et elle est l’origine de ce top tellement c’est stupide.

En même temps, l’idée que ton aura rend les gens saouls autour de toi est tellement conne qu’il y a quelque chose d’intéressant derrière. Comme si l’auteur de ses paroles avait les superpouvoirs étranges d’un X-Men que personne ne connait.

Et étrangement, ça fonctionnerait :

Lorsque Jean Grey est près de moi, elle agit comme si elle était saoule.

4— Nicki Minaj — Only ft Drake, Lil Wayne et Chris Brown

Drake:

« She says I’m obsessed with thick women and I agree
That’s right I like my girls BBW, yeah
Type to wanna suck you dry and then eat some lunch with you
So thick that everyone else in the room is so uncomfortable »

Traduction lousse de Drake :

« Elle dit que je suis obsédé par les tailles fortes et je suis d’accord.

C’est vrai que j’aime mes filles en chair, ouais

Le genre qui veut te sucer et ensuite aller luncher avec toi après

Tellement toutoune que tout le monde dans la pièce est vraiment mal à l’aise »

Le nombre de paroles ridicules dans cette œuvre est quelque chose. Elle reviendra surement dans le volume 2 de cette liste, mais en attendant, parlons de la poésie de Drake.

Je suis stupéfait par ses paroles. En simultané, Drake trouve une façon d’être un peu grossophobe tout en étant plutôt «grossophile». C’est tout de même un tour de force!

3— French Montana — Pop That ft Rick Ross, Drake, Lil Wayne

Lil Wayne

«Pop that pussy like a zit »

Traduction lousse (euh… c’est vraiment gênant) :

« Pop cette noune comme un bouton »

Je suis trop malaisé par ma propre traduction que je n’ose rien dire. Le Petit Wayne essaie de nous mettre une image de squirt dans la tête et il a décidé de le faire par une comparaison avec un bouton.

Mettre une image aussi dégueulasse dans quelque chose de sexuel est un tour de force. Au moins, Dr Pimple Popper serait contente de cette analogie!

2- Ja Rule — Always on Time ft Ashanti

Ashanti :

« Baby, I’m not always there when you call

But I’m always on time »

Ja Rule :

« Biaaatch! »

Traduction lousse :

Ashanti :

« Bébé, je suis pas toujours là quand t’appelles

Mais je suis toujours à l’heure »

Ja Rule :

« Chieeeeenne! »

Avant même que Ja Rule commence à rapper, on l’entend en arrière traiter Ashanti de chienne parce qu’elle est toujours à l’heure. Ja Rule préfère les dames qui sont fashionably late.

La chanson du propriétaire de Meurtriers incorporés est à peine commencée qu’on sait que ça va mal finir. Un peu comme son dernier projet : le Fyre Festival.

1- 83 — Huit-Trois

« Tu repars le nez croche à cause de mon crochet

C’est comme la pêche quand t’accroches un brochet

Toi pis ton crew de tapettes

Artoune donc faire des brochettes

Osti de tapette! »

Les débuts populaires du rap queb étaient quelque chose de douloureux parce que l’on comprenait les paroles. C’est à cause de cette prose du 83 que j’ai cessé d’utiliser les mots fif et tapette.

Je me souviens être assis devant Musique Plus et voir un gars qui boxe en arrière-plan, prêt à me péter la tronche, parce que je suis une tapette. Je ne suis pas gai et ces paroles sont si agressives que ça m’a fait vivre de l’homophobie!

Je trouvais ça tellement violent que ça a été un gros choc pour moi de voir de la haine aussi crue, même dans une époque ultra misogyne et homophobe, ces paroles m’ont conscientisé.

Je ne sais pas si c’est du « génie », mais au moins ça aura eu ça de bon!

Si jamais vous avez d’autres paroles de hip-hop qui vous viennent en tête, écrivez-moi. Je les inclurai dans ma prochaine édition!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Langue Sale : LaF au 7ième Ciel

Une analyse des meilleurs et pires verses de la semaine.

Dans le même esprit