10 paroles de musique pop tellement connes qu’elles deviennent géniales (volume 2)

Quoi ? Des paroles stupides dans la musique pop ?

La dernière fois que j’ai été à la recherche de paroles tellement connes qu’elles deviennent géniales, j’avais étudié les écrits des poètes du hip-hop.

Je garde les mêmes paramètres pour ce classement des absurdités de la musique pop:

10— Martine St-Clair — Lavez Lavez

« Lavez! Lavez !
Savez-vous savonner?
Lavez! Lavez !
Les carreaux, les pavés !
Lavez! Lavez ! »

On commence ce palmarès en s’infligeant une chanson qui va nous rester dans la tête durant au moins trois jours! La bonne nouvelle, c’est qu’on fera peut-être plus de ménage.

Le vidéoclip a été produit à une époque où il n’y avait pas de placement de produits. Imaginez l’argent que Martine St-Clair ferait aujourd’hui en insérant des produits ménagers dans son vidéoclip!

9— Jim Johnston — Pourquoi

« Pourquoi es-tu si belle?

Pourquoi tu bouges comme ça?

Pourquoi tu me fais mal?

Oh je me sens tout nu!

Ouuuu ouuuu

Ohhhh ouiiii »

Eh oui, je ne pouvais pas faire un autre top sans parler de lutte! Chantée par un Karl Wolf version Dollorama, cette chanson accompagnait Maryse Ouellet chaque fois qu’elle se dirigeait vers le ring.

Pour moi, la vidéo qui jouait lors de ses apparitions, c’est comme un vidéoclip et l’idée que ces paroles étaient entendues par des millions d’Américains qui ne les comprenaient pas me remplit de joie.

Maryse a été la championne des Divas. Le compositeur Jim Johnston lui, a été le champion du malaise.

8— Kevin Parent — Ce beau monde-là

« David Jalbert, David Giguère, Jérôme Minière, Vincent Vallière, Ingrid St-Pierre, Jérôme Couture, Jean-Marc Couture, Misteur Valaire pis Marie-Pier Arthur…. »

Afin d’écrire des paroles de chansons, certains s’évadent dans un chalet pour s’isoler et éviter toutes les distractions. Kevin Parent, lui, préfère ouvrir son carnet d’adresses et faire la liste des noms qui s’y trouvent.

Ça me fait demander s’il est derrière les paroles du thème d’Histoires de filles parce que c’est le même procédé!

7— Ariana Grande — Break Free

« I only want to die alive »

Traduction lousse :

« Je veux seulement mourir vivante »

L’histoire derrière cette phrase est quand même intéressante. C’est son producteur Max Martin qui l’a forcée à dire des âneries du genre, comme plus tard dans la chanson : « Now that I’ve become who I really am ».

Ça n’a tellement pas de sens que c’est difficile à traduire: «Maintenant que je suis devenue qui je suis vraiment»?

Ariana Grande s’est battue pour ne pas dire des choses grammaticalement insensées. Visiblement, elle a perdu.

Et par le fait même, elle nous perd, nous aussi, chaque fois qu’on entend ce passage.

6— Pitbull —Give Me Everything Tonight ft Ne-Yo, Afrojack & Nayer

Pitbull :

« Me not working hard? Yeah right picture that with a Kodak.

Or better yet, go to Time Squares, take a picture of me with a Kodak »

Traduction lousse :

« Moi pas travailler fort? Ben ouais, prends une photo de ça avec un Kodak.

Ou mieux encore, va à Time Squares et prend une photo de moi avec un Kodak »

Monsieur Monde entier a décidé de faire rimer Kodak… avec Kodak. Ce sont les paroles les plus paresseuses que j’ai vues de ma vie.

Imaginez une version québécoise de cette façon d’écrire :

Prends une photo de mes hémorroïdes avec un Polaroid.

Ou encore, va à St-Tite et prends une photo de moi avec un Polaroid.

5— Rihanna —What’s My Name ft Drake

Drake:

« The square root of 69 is 8 something, right?

Cause I’ve been tryna work it out »

Traduction lousse :

« La racine carrée de 69 est 8 quelque chose hein?

Parce que j’essaie de le trouver »

Drake est le seul artiste à se retrouver sur cette liste et celle qui la précède! Dans une chanson où Rihanna ne fait que vouloir se faire dire son nom, Drake est occupé à faire des erreurs mathématiques.

En tant qu’ancien actuaire, je ne trouve pas que c’est pas un bel exemple pour la jeunesse!

4— David Guetta — Sexy Bitch ft Akon

« I’m trying to find the words to describe this girl without being disrespectful

Damn girl
Damn you’re a sexy bitch
A sexy bitch
Damn you’re a sexy bitch »

Traduction lousse :

« J’essaie de trouver les mots pour décrire cette fille sans sonner irrespectueux

Wow fille

Esti que t’es une chienne sexy

Une chienne sexy

Esti que t’es une chienne sexy »

Cher Akon, ta mission de complimenter de façon romantique une gente dame a lamentablement échoué. Je ne me souviens pas avoir été témoin d’un abandon aussi rapide.

La version « censurée » s’intitule Sexy Chick, parce que c’est mieux ainsi. Right? Right? C’est ainsi que Roméo a sérénadé Juliette. C’est connu.

3— Taylor Swift —Call It What You Want

«I did one thing right

I’m laughing with my lover

Making forts under covers

Trust him like a brother»

Traduction lousse :

« J’ai fait une chose comme il faut

Je ris avec mon amant

On fait des forts sous les couvertes

Je lui fais confiance comme à un frère. »

S’il y a deux affaires que je ne veux pas voir être associées, c’est le sentiment amoureux et des sentiments fraternels. Pour Taylor Swift, ça peut se mélanger à merveille.

Ça fait cringer chaque micromuscle de mon corps, mais en même temps, Taylor Swift est ultra actuelle. Elle profite de la montée de la pornographie basée sur l’inceste.

Alors… bon move Taytay? Yé? Avoir su, elle aurait sans doute préféré avoir intitulé sa chanson Love Story pour quelque chose genre SisLoveMe Story.

2— Ariane Grande —Side to Side ft Nicki Minaj

Nicki Minaj:

« This the new style with the fresh type of flow
Wrist icicle, ride dick bicycle”

Traduction lousse :

« C’est le nouveau style avec un débit au style frais

Stalactites de poignets, conduire une bicyclette de graines »

L’image est forte. Elle existe. On a tous déjà visionné des vidéos de fuck machines. Le plus drôle dans toute cette situation, c’est de voir Ariana Grande devoir l’expliquer à Ellen Degeneres

J’aime beaucoup cette chanson, mais je crois que Nicki aurait dû faire le Minaj dans ses paroles.

Et moi, dans mes jeux de mots.

1— Garou — criminel

« On dirait qu’elle sort des jupes de sa maman
On croirait qu’elle n’a jamais eu d’amants
Mais méfiez-vous de la femme-enfant
Méfiez-vous de ses quatorze ans »

Luc Plamondon : Hey Garou, je t’ai écrit une chanson où tu es un pédophile!

Garou : Nice! Ça va être bon pour mon image!

Luc Plamondon : Oui et je te fais passer pour une victime là-dedans!

Garou : Excellent! Cette chanson de bon goût est une excellente idée pour ma carrière!

Narrateur : Ça ne le sera pas. La controverse qui a suivi fera peut-être en sorte qu’on ne reverra plus jamais l’ancien Quasimodo.

L’ingéniosité de ces paroles vient de l’époque d’où elles sont nées. Pouvez-vous croire que ça a été approuvé par un réalisateur, un chanteur, une maison de disque, un impresario et tous leurs avocats?

Elles cristallisent qu’en l’an 2000, le vrai bogue, c’était que ces paroles aient vu le jour.

Vous allez me dire que c’est sur qu’un album du genre flopperait. Eh bien… l’opus Seul s’est placé au sommet des palmarès en plus d’être certifié maintes fois platine!

C’est tout pour aujourd’hui. La prochaine édition des paroles tellement connes qu’elles deviennent géniales portera sur le rock! Écrivez-moi s’il y en a qui vous viennent en tête!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Langue Sale : LaF au 7ième Ciel

Une analyse des meilleurs et pires verses de la semaine.

Dans le même esprit