10 paroles de musique rock tellement connes qu’elles deviennent géniales ! (volume 3)

I wanna rock ! (mais pas avec ces paroles-là).

Après avoir relevé 10 paroles niaiseuses de hip-hop et de pop, je reviens à la charge avec une édition qui a du mordant!

Aujourd’hui, je me lance dans le rock! Et cette fois-ci, j’évite les thèmes de lutte parce que ce serait trop facile!

10- Kaïn – Embarque ma belle

« Enweille embarque ma belle

Je t’amène n’importe où

On va bucher du bois

Gueuler avec les loups wa-ouuu

Je ne veux jamais t’entendre dire jamais »

La dernière phrase vient tellement ruiner une belle proposition romantique. C’est pas cute d’embarquer avec un dude pour se rendre à un endroit où le LTE ne se rend pas en plus de hurler avec des animaux sauvages tout en tenant une hache dans ses mains.

En refusant catégoriquement le consentement aux activités, ça devient un genre de lettre d’amour inquiétante reçue anonymement où chacune des lettres provient d’un journal différent.

« Je ne veux jamais t’entendre dire jamais » ressemble à une phrase qu’un meurtrier dit lorsqu’il recolle les différents membres de chacune de ses victimes afin de se faire « une blonde » qu’il épousera lors d’un rituel satanique.

9 – Éric Lapointe – D’l’amour j’en veux pu

« Si tu m’trouves étendu
Un matin sur l’plancher
Ou si tu m’trouves pendu
Dans ta chambre à coucher
Appelle pas l’ambulance
Ni la police
Mais berce-moi en silence
Que je m’assoupisse »

La beauté des paroles d’Éric Lapointe, c’est que c’est tellement direct qu’il n’y a pas de sous-texte. Le problème avec les paroles d’Éric Lapointe, c’est que c’est tellement direct qu’il n’y a pas de sous-texte.

La musique de ce brave gaillard a toujours eu à la fois une sensation de grosse brosse sale et de lendemain de veille en même temps.

La façon dont il est cru dans ses paroles donne l’impression d’avoir bu parce que ton père est mort et que tu te réveilles avec un mal de tête et que ton père est encore mort.

C’est particulièrement vrai dans ces paroles macabres qui suivent un suicide.

S’il vous plait, ne faites pas n’importe quoi si ça vous arrive et appelez les autorités.

8 – Nickelback – Photograph

« Look at this photograph

Everytime it makes me laugh

How did our eyes get so red? »

Traduction lousse :

« Regarde cette photo

Chaque fois ça me fait rire

Comment ça que nos yeux sont si rouges? »

C’est jamais arrivé dans toute l’histoire de la photographie qu’on s’esclaffe devant une photo en se demandant pourquoi nos yeux sont rouges. Ja-mais.

Et la réponse, c’est parce qu’on capture les vaisseaux sanguins dans le fond de notre globe oculaire.

Mais en même temps, on ne peut pas trop en demander au chanteur de Nickelback. C’est quand même un dude qui s’appelle Chad. J’ai d’ailleurs parlé de sa pire citation à la fin de cet article-ci.

7 – Van Halen – Why can’t this be love?

« Only time will tell if we stand the test of time. »

Traduction lousse : « Seul le temps nous dira si nous survivrons le test du temps »

Je… oui? Cette tautologie est tellement niaiseuse qu’elle fait le tour du cadran et qu’elle devient belle à sa façon.

6 – Aerosmith – I don’t wanna miss a thing

« I’ll kiss your eyes and thank God we’re together »

Traduction lousse :

« J’embrasserai tes yeux et remercie Dieu que nous sommes ensemble »

Cette balade est une des plus belles jamais créé jusqu’à ce que… Aaaark!!!

Embrasser des yeux est l’image la plus dégueulasse à laquelle j’ai dû me soumettre récemment.

5 – Train – Soul Sister

« Your lipstick stains

On the front lobe of my left-side brains »

Traduction lousse :

« Tes traces de rouge à lèvres

Sur le lobe frontal de mes cerveaux de l’hémisphère gauche »

Les premières recherches sur le cerveau datent d’il y a si longtemps que c’est surprenant de voir Train dire qu’on a plusieurs cerveaux dans un côté de notre boite crânienne.

Comparé aux avancés actuelles de la science, cette phrase est vraiment en retard. Train est tellement en retard qu’on pourrait les appeler Train Azur de la STM.

4 -Live – Lighting Crashes

« Lightning crashes, a new mother cries

Her placenta falls to the floor »

Traduction lousse :

« Un éclair retentit, une nouvelle mère pleure 

Son placenta tombe à terre »

Si jamais vous jouez à Jeopardy, que vous sélectionnez la catégorie « chanson » et qu’il apparait l’indice : « Ils ont rendu la naissance d’un bébé complètement dégoutante ».

La réponse est « Est-ce Lighting Crashes de Live? »

3 – Marjo – Provocante

« Innocente, tu l’sais que tu fais exprès quand tu te démanches devant ces messieurs »

Quand tu te démanches ? En tout cas, la femme de cette chanson semble être capable de prendre son pied.

Littéralement!

2- King Of Leons – Sex on fire

« This sex is on fire »

Je crois que les Rois de Leons devraient consulter un médecin. Il faut aussi appeler tous vos partenaires sexuels récents pour les avertir que vous leur avez peut-être transmis une maladie.

1- Limp Bizkit – Nookie

« I did it all for the nookie
Come on
The nookie
Come on
So you can take that cookie and stick it up your yeah!
Stick it up your, yeah!
Stick it up your, yeah! »

Traduction lousse :

« Je l’ai tout fait pour le nookie!

Allez!

Le nookie!

Allez!

Fak tu peux prendre ton biscuit et te le rentrer dans ouais!

Te le rentrer dans le ouais!

Te le rentrer dans le ouais! »

Limp Bizkit a littéralement forgé mon adolescence et je crois que ça explique 95 % de mes problèmes actuels. 

Si les extraterrestres nous envahissent, ça va être plus facile de leur expliquer les mystères concernant les pyramides que le succès de Limp Bizkit.

Personne n’a jamais vraiment compris le rapport de dire à quelqu’un de se rentrer un biscuit dans un orifice, mais étrangement, ça marchait à l’époque…

Chaque fois que je pense aux heures que j’ai consacrées à écouter Nookie, c’est comme si mon existence entière subissait un walk of shame.

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up