10 vidéo clips musicaux qui n’auraient jamais dû voir le jour

L'art du vidéo clip est en crise d'identité, mais y'a des artistes en plus grosse crise que d'autres.

Le vidéo clip était, autrefois, un moyen d’intéresser le monde à des artistes que le monde ordinaire comme vous et moi n’auraient pas connus autrement. C’était la Cadillac de la promotion musicale. Mais les temps ont changé et les internets n’ont pas fait de faveur à l’industrie de la musique. C’est maintenant plus facile que jamais de découvrir des nouveaux artistes et surtout, ça ne coûte pas un rond.

Fait que, en genre d’hommage à cet art en crise d’identité, on est allé déterrer quelques trésors kitsch, dépassés ou carrément malaisants, question de vous faire rire un bon coup et de réaliser que c’est peut-être pas une mauvaise chose que le modèle d’affaire change, finalement.

CORE 10 – Unforgotten

Il n’y a définitivement aucune excuse pour ce vidéo-clip. Sorti en 2017, Unforgotten est la « suite logique » du vidéo d’une pratique de groupe parue quelques mois auparavant et qui avait bien fait rire les internets. Un chanteur gras qui ne semble pas accepter son âge, un autre chanteur qui sonne comme un écureuil fâché, un drummer qui semble faire un accident cérébro-vasculaire en jouant sa toune, le tout déployé sur fond blanc comme en 1986. CORE 10, le projet de l’ancien drummer de Korn, ça n’a plus que pas de budget. Ça n’a pas d’originalité et pas beaucoup de vision artistique.

À noter que ce groupe a aussi la gimmick vraiment gossante et opportuniste de faire juste des tounes sur les vétérans de la guerre (encore une fois, Metallica y avait pensé y’a 30 ans) comme si le monde allait aimer leurs chansons à cause de leur grandeur d’âme. Mais les anciens combattants, c’est comme le monde normal. Ça n’aime pas la musique plate.

Survivor – Eye of the Tiger

Celle-là, aucun doute que vous la connaissez. Mais avez-vous déjà vu la vidéo? C’est magnifique. Eye of the Tiger (mieux connu sous le nom de la toune de Rocky), est probablement la meilleure toune avec le pire vidéo-clip de l’Histoire. Que ce soit le chanteur à la pose pseudo-militaire avec le ti-béret, la sueur qu’il dégage dans son suit de cuir, l’air sérieux comme une crise de cœur, ses acolytes qui ont l’air de truands d’école secondaire en 1982 ou les sacs de poubelles noirs utilisés pour faire le fond de scène, ce clip est comme une perte de crédibilité en temps réal. Si vous aimez non ironiquement la chanson, on vous conseille de ne pas l’écouter.

Marie Carmen – Entre l’ombre et la lumière (l’autre clip)

C’est beau un clip de plage. C’est un beau symbole en tant que tel : deux mondes qui se rejoignent, la fin d’une époque et le début d’une autre, etc. Mais… faut quand même la mettre en scène, la plage, sinon ç’a l’air d’un vidéo de vacances à Old Orchard. Sans farce, on aime beaucoup Marie Carmen et spécialement Entre l’ombre et la lumière depuis le cover de Safia Nolin, alors on va arrêter là, mais bon. Une image vaut mille mots. Fait que, un clip de 4 minutes, c’est comme un roman russe d’explications. :)

Village People – Sex Over the Phone

Village People, c’est d’la bombe. Sex Over the Phone c’est encore plus d’la bombe. C’est une de leurs meilleures tounes…. mais… mais…. quessé ça, ce vidéo-là? La grosse machine à fumée, des téléphones qui pendent dans l’vide, des séquences avec des prostituées par-dessus une console de téléphoniste… et rien d’autre? Y’a carrément rien d’autre dans le clip. Juste un fond noir. C’est comme un cauchemar d’un clip de Village People fait après avoir mangé une grosse poutine à 3 h à la suite d’une grosse brosse.

U2 – Numb

Encore une fois, excellente toune. Une rare chanson de U2 qui n’est pas chantée par Bono, mais quel clip fucking étrange! Numb, ça veut dire engourdi, fait que le réalisateur a pris le concept au pied de la lettre et dans le clip, The Edge se fait souffler de la fumée, licher, mettre des pieds dans la face et ce n’est que le début. C’est artistiquement… intéressant? Mais c’est pas full vendeur. Je ne peux maintenant plus entendre Numb sans penser se ce pauvre The Edge et sa face engourdie.

B4-4 – Get Down

OK, premièrement les dudes sont ORANGE! S’ils avaient été populaires, Donald Trump aurait été fou de rage devant leur teint si réussi et le combo éclatant avec le style capillaire frosted tips. Paroles dignes d’ambassadeurs non-officiels de la culture du viol, postures agressives en portant des vêtements colorés et en faisant des harmonies vocales et un ti-cul qui se débrouille beaucoup mieux avec les femmes qu’eux, décidément leurs rêves étaient dus pour mourir dans l’œuf.

Avril Lavigne – Hello Kitty

Le niveau de désespoir dans cette chanson et ce vidéo-clip sont tout simplement sensationnels. Avril Lavigne, qui carbure encore au succès de son premier album Let Go paru douze ans plus tôt paraît au bout du rouleau dans ce clip qui mélange appropriation culturelle agressive, couleurs atroces et garde-robe aux accents alimentaires. Ça ne passerait définitivement pas en 2018 et en 2014, c’était juste assez poche pour se faire oublier.

brokeNCYDE – Freaxxx

Ce clip, tout droit sorti de la période post-emo ou tout le monde se réappropriait le death growl heavy metal, est la preuve qu’on a pas besoin de talent pour réussir dans la vie. Un gars chante avec la voix autotuned à fond, l’autre hurle comme une vache qui accouche, y’a un dude qui danse dans un costume de cochon… et 1 million de personnes ont regardé ça. Misère.

Pierre Nadeau – Girls Boys

L’homme, la légende. Que dire de plus à son sujet? C’est comme brokenNCYDE mais pour les années 80…. ah et non. Oubliez ça, Pierre Nadeau savait chanter juste, lui au moins. Son gros problème c’est qu’il avait l’air d’un délinquant sexuel et avait plus ou moins 6 ans de retard sur la mode musicale du moment. Ce clip n’a pas rendu Nadeau riche, mais on l’aime quand même encore aujourd’hui pour ce qu’il est… un gros swing dans l’vide.

Eddie Murphy & Michael Jackson – Whatzupwithu

Party All the Time est un des grands hits incompris de notre époque, mais son manque de succès aura coûté à Eddie Murphy sa santé mentale. Whatzupwithu a l’air d’un problème de santé mentale en soit, mais réalisé sur Windows 95 avec le ti-ciel bleu en arrière et les cliparts qui volent sans vraiment qu’on sache pourquoi. Le roi de la Pop avait fait une énorme fleur à son ami lorsqu’il a décidé de jouer dans son clip, parce que cette collaboration était un échec au moment même où les deux hommes se sont mis devant un écran noir.

Présenté par URBANIA Musique. Venez suivre notre page Facebook, y’a des choses vraiment cool qui se passent là-bas!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Beatfaiseur du mois : Mike Shabb

L'artiste veut changer le son de la métropole.

Dans le même esprit