12 chansons à écouter avant le party d’anniversaire du MTELUS

Une sélection d'Alex Nevsky et compagnie.

URBANIA Musique et TELUS s’associent pour vous faire danser le temps d’une soirée.

Le MTELUS fête ses deux ans! Et au lieu de manger un gâteau d’épicerie toute seule dans son coin, TELUS a décidé de faire la fête avec les mélomanes. Eh oui : le jeudi 7 novembre prochain, un spectacle complètement gratuit y aura lieu, donné par une belle brochette très variée d’artistes invités, choisis par nul autre qu’Alex Nevsky! Si l’idée d’un spectacle complètement gratuit n’est pas suffisante pour retenir votre attention, voici 12 chansons qui vous donneront envie d’aller danser.

Celle d’Alex Nevsky

Je me souviens encore de la douce époque où MusiquePlus diffusait des vidéos. En 2010, j’y avais vu le premier clip d’Alex Nevsky, pour la pièce Notre cœur. Nevsky s’est décroché aussitôt une place sur mon radar. Trois ans plus tard, j’apprends de mon fil Facebook que l’auteur-compositeur-interprète vient de faire paraître un nouvel extrait. Je vais sur YouTube pour écouter On leur a fait croire. Je me doutais qu’il tenait là un hit, mais jamais que le clip atteindrait les trois millions de visionnements sur la plateforme, que On leur a fait croire serait nommée chanson populaire de l’année à l’ADISQ, parodiée au Bye Bye, et que Nevsky se retrouverait un jour juge à La Voix. Et voilà que le petit chanteur de Granby est maintenant un phénomène assez gros pour que le TELUS lui ait demandé d’organiser le spectacle.

Celle d’Alaclair Ensemble

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vu Alaclair Ensemble en concert. La première fois, c’était à la sortie de l’album Les maigres blancs d’Amérique du Noir, dans une petite salle à moitié remplie, à Jonquière. Le billet coûtait 4,99 $ et lors du spectacle, à force de nous faire sauter et danser, le groupe avait réussi à faire suer à peu près tout le monde, littéralement. On avait ensuite demandé aux gars d’échanger leur chandail humide avec celui de leur voisin.

Aujourd’hui, le groupe ne demande plus d’échanges de sueur, et remplit assez bien merci les salles et les parterres de festival. Pour les avoir vus au Festival de Musique Émergente (FME) en Abitibi-Témiscamingue à la fin de l’été, je peux confirmer que les gars sont plus en forme que jamais. Preuve que leur catalogue se renouvelle à merveille : c’est sur la pièce Quand même clean, sortie sur le dernier album, que j’ai le plus dansé cette fois-là.

Celle de Benny Adam

Je n’ai aucune idée d’où vient Benny Adam. Mais comme un camion dans un angle mort, le rappeur né à Casablanca est en train de frapper de plein fouet l’imaginaire du hip-hop québécois en 2019. Dès les premières secondes d’écoute de la pièce Fais-moi briller, mes hanches commencent à se trémousser. Un coup d’œil à ses autres chansons montre rapidement qu’il ne s’agit pas d’un feu de paille. Benny Adam fait du rap pour faire des hits, il ne s’en cache pas. Et c’est tant mieux : son mélange de hip-hop et de dancehall est franchement efficace.

Celle de Claudia Bouvette

Elle s’est fait connaître lors de son passe à Mixmania, mais pour Claudia Bouvette, ce n’était qu’une expérience parmi d’autres. Après avoir délaissé la musique quelques années pour se faire connaître au petit comme au grand écran, la chanteuse est revenue à ses premières amours en 2019 avec un premier microalbum. Si on oublie tous les rôles à la télé, les centaines de milliers d’abonnés Instagram et sa relation avec Jay Du Temple, on se retrouve avec une artiste au grand talent. Des pièces comme l’énergique Don’t Like It font croire que ce n’est peut-être qu’une question de temps avant que son succès dépasse les frontières du Québec.

Celle d’Eli Rose

Je ne dois passer qu’une demi-heure par semaine sur Instagram. Les algorithmes ont donc fait un sacré bon coup cet été, eux qui m’ont permis de découvrir Eli Rose via une publicité. Le court extrait de Carrousel était suffisant pour que j’aille au-delà de la story pour mettre la chanson en rotation régulière dans mes oreilles. Sur le coup, les cheveux nouvellement blonds d’Eli m’ont bernée. Je croyais qu’il s’agissait là d’une petite nouvelle sur la scène musicale. Mais non : la chanteuse a passé presque toute la décennie dans le projet Eli et Papillon. Mais elle avait les cheveux bruns dans le clip de leur succès Ensemble, tsé.

Celle de Heartstreets

Ce qui est cool des festivals, c’est qu’en plus d’y voir des artistes reconnus, il y a toujours moyen d’y faire des découvertes. Le même soir où j’ai vu Alaclair Ensemble au FME, à Rouyn-Noranda, je me suis retrouvée devant la fin du spectacle de Koriass sur la grande scène. Juste après, je suis tombée sur le duo Heartstreets, qui jouait sur une minuscule scène adjacente improvisée. Et c’était plein! Grâce à la petite vidéo que j’ai prise et à l’art de googler des bouts des paroles d’une chanson pour en retrouver le titre, je peux dire que ma pièce préférée du spectacle était la chaleureuse 1 Double. Le groupe a su me séduire dès la première écoute, et parions qu’il saura trouver de nouveaux fans au MTELUS.

Celle de Hologramme

Des fois, on fait juste pas les liens. En 2017, j’écoutais beaucoup la pièce Hey, ça va? de La Famille Ouellette. Et là, je viens de comprendre qu’Eli Rose (dont je vous parle plus haut) faisait partie des voix était sur cette chanson-là! Hologramme aussi, mais ça, je m’en souvenais un petit peu plus. Hologramme, c’est le projet de Clément Leduc, qui a aussi collaboré avec La Bronze et Geoffroy. Comme point d’entrée, je propose la pièce Nocturne, sur laquelle un certain Adrien dépose une voix profonde.

Celle de Karim Ouellet

Karim Ouellet est aux radios québécoises ce qu’est une bonne poutine dans les arénas : une présence toujours réconfortante. Depuis le succès de L’amour, Karim fait partie du paysage musical québécois. Mais il fut un temps où le gars de Québec avait besoin d’un peu plus de présentation. En 2009, le chanteur faisait plutôt dans le hip-hop au sein du collectif Movèzerbe. En 2011, son premier album, Plume, et la chanson Le monstre, le font découvrir. En tout cas moi, c’est avec cette chanson-là que j’ai compris que son nom en était un à retenir.

Celle de Kirouac et Kodakludo

L’année 2019 est une grosse année pour le duo. D’abord, il y a eu une présence remarquée aux Francouvertes. Puis, une autre présence remarquée au Festival Santa Teresa, qui lui a permis de décrocher la bourse TELUS. Enfin, à la fin de l’été, c’est la sortie du microalbum Summer Pack. Pour le promouvoir, le groupe fait paraître un vidéoclip avec des marionnettes pour la pièce Jeanne-Mance, clip financé grâce à ladite bourse. En plus, Claudia Bouvette collabore à la pièce. Est-ce que toutte pourrait être plus dans toutte?

Celle de Sarahmée

Pendant un moment, on aurait pu croire Sarahmée condamnée à être étiquetée pour toujours « la sœur de Karim Ouellet ». Mais grâce à son album Irréversible, la rappeuse est maintenant plutôt perçue comme l’une des vedettes du hip-hop au Québec. Une bonne partie de ce succès peut être attribué la chanson Fuego, une collaboration avec Souldia. On y trouve une femme qui mord dans son rap avec une touche rafraîchissante d’irrévérence.

Celle de Sophia Bel

Sophia Bel a mis un peu de temps à éclore après son passage à La Voix en 2016, mais voilà qu’elle a fait paraître au printemps un premier microalbum. On y découvre une pop vaporeuse et rêveuse. Ce renouveau se fait dans un contexte bien différent de ce qu’elle faisait à TVA. Même que sous le vidéoclip de sa pièce Don’t Forget, on ne retrouve que des commentaires en anglais. Il faut croire que sa ballade brise des cœurs pour un auditoire différent.

Celle de Soran

Un peu comme Sophia Bel, Soran est en train, lentement mais sûrement, de se tailler sa place après avoir participé à La Voix. Son style verse toutefois plus vers l’indie folk, comme en témoigne sa chanson Emma. Son microalbum, simplement intitulé Soran, paru il y a un peu plus d’un an déjà, continue d’amasser les écoutes sur Spotify., si bien que trois de ses pièces ont atteint la barre du million : pas mal pour quelqu’un qui s’est fait découvrir en jouant dans le métro.

Retrouvez notre sélection de chansons dans cette playlist Spotify!

*****

Le spectacle MTELUS+2 aura lieu le jeudi 7 novembre au MTELUS, naturellement. Le concert est gratuit, mais il est important de réserver son billet à l’avance. Ceux-ci seront disponibles dès le samedi 19 octobre à 10:00.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up