3 choses à savoir sur le jazz pour faire son fin finaud au festival

Aviez-vous déjà entendu parler du jazz band d'Hitler ?

1. Il y a des requins australiens qui tripent sur le jazz

Les requins sont-ils des êtres plus distingués que vous? Écoutent-ils des vinyles de Duke Elligton le soir au coin du feu, la pipe aux lèvres? Rassurez-vous, la réponse est non. Cependant, l’équipe de recherche menée par Catarina Vila Pouca de l’université Macquarie, à Sydney, a bel et bien entrainé des requins à aimer le jazz! Évidemment, il y avait de la nourriture en contrepartie. Cela dit, les requins sont devenus confus lorsqu’on leur a ensuite fait écouter de la musique classique. Ils ont de l’oreille, les petits maudits! (Oh non, maintenant, il va falloir que j’aille googler « où se trouvent les oreilles des requins? »)

2. Les nazis avaient leur jazz-band officiel

On connaît un peu les goûts d’Hitler : en dehors des jeunes aryens et de la musique épeurante de Richard Wagner… Y’aimait pas grand-chose. Il détestait particulièrement le jazz, synonyme de culture noire et de plaisir.

Cependant, devant la popularité de ce style musical, tant dans la contre-culture allemande que dans les pays alliés, le ministère nazi de la propagande n’eut d’autre choix que de former son propre band de jazz : Charlie and his Orchestra. Le but était de transmettre les messages conquérants et xénophobes du Troisième Reich… mais sur un rythme entraînant!🤔

3. Le mot « hipster » vient du jazz

D’après la CBC, au début du XXe siècle, le mot Hip était utilisé aux États-Unis pour parler des personnes vraiment hot qui connaissaient le jazz, ou qui connaissaient « un gars » qui pouvait t’introduire dans le milieu. Rapidement, le terme s’est corrompu. À partir des années 50, devenu Hipster, le terme s’est mis à désigner des blancs de la classe moyenne qui souhaitaient suivre le mode de vie des jazzmen noirs afin de combler un vide dans leur existence. Comme on le sait, ce terme désigne aujourd’hui des personnes qui ont trop de tatouages de Radiohead.

Avec ça, vous avez de quoi impressionner vos amis dans la foule du concert plus-ou-moins jazz de votre choix. Eh oui! Le Festival international de jazz de Montréal commence déjà demain! Bons shows!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Entrevue : L’Amalgame – Une visite aux frontières du concret

Le groupe sort aujourd'hui son nouvel album.

Dans le même esprit