4 bonnes raisons d’aimer ET de détester le nouvel album de Death Grips

Comment s'initier à la musique d'un band aussi particulier.

Le 22 juin dernier, Death Grips sortait Year of the Snitch, le 6e album officiel du groupe. J’ai découvert ce groupe il y a quelques années déjà à la sortie de leur album The Money Store. À l’époque, le band était partout sur le board de musique de 4chan et les geeks de l’Internet ne se pouvaient plus!

Depuis ma découverte de la formation, je vis une espèce de relation amour-haine avec elle. D’un côté, j’adore Death Grips et ce que leur musique agressive amène au courant hip-hop. Mais à d’autres moments, j’ai juste envie qu’ils arrêtent de crier comme des déments. C’est d’ailleurs ce même sentiment d’excitation et d’exaspération qui m’a envahi en écoutant leur nouvel album.

J’avais donc envie de faire connaître au grand public ce groupe vraiment particulier, et c’est pourquoi je vous ai préparé une petite liste de raisons pour aimer ET détester Death Grips. Parce que les oreilles ont leurs raisons que la raison ignore…

#1 Vive Death Grips, leurs pochettes d’albums sont incroyables

Une des choses qui m’ont intéressé au groupe,  c’est leurs pochettes d’albums. Décidément, un artwork comme celui de The Money Store ou Exmilitary tombe dans l’œil pas à peu près dans un rack à CD ou une playlist. Celui de Year of the Snitch ne fait pas exception.

Ceci dit, ma préférée du groupe reste celle de No Love Deep Web qui présente une photo du pénis en érection d’un des membres du groupe avec le nom de l’album écrit au crayon Sharpie dessus. Évidemment, la pochette fut rapidement censurée dans les magasins de disques. Reste que ça prend des balls pour assumer que c’est ça le visuel de ton album, sans mauvais jeu de mots…

# 2 Fuck Death Grips, ils sont tout le temps fâchés

Le problème de Death Grips n’est pas la qualité de leur musique, mais à quel point leur attitude est beaucoup trop agressante. Bien que j’aime en écouter, il faut vraiment que je sois dans un mood particulier pour me dire « Me semble que j’écouterais un gars me gueuler dans les oreilles sur de la guitare électrique et des drums arythmiques ». Évidemment, ce n’est pas toutes leurs chansons qui sont aussi intenses, mais en général ça sonne quand même comme quelqu’un qui crie en écho dans une poubelle en métal.

Bien qu’il y ait quelque chose de grisant à recevoir autant de rage, reste que tu n’écoutes pas Death Grips en lendemain de veille

#3 Vive Death Grips, ils sont uniques

La chose la plus fascinante de Death Grips est leur originalité. Ils me font penser à ces artistes du genre de Miles Davis, Sun Ra, ou Arca : des artistes que quand tu écoutes leur musique, tu ne peux juste pas trouver d’équivalent. C’est là la force de leur son! Rien de ce que tu as écouté dans le passé ni que tu écouteras dans le futur ne ressemblera à une chanson de Death Grips.

Les rythmes sont saccadés, les sons viennent d’un autre monde. On peine à reconnaître les instruments tellement y a d’effets dessus. Juste à la façon dont c’est enregistré, ils se distinguent avec une sonorité très « band de garage ». Et pourtant, tout ça est maîtrisé et voulu.

Un style totalement unique et inimitable, c’est ça Death Grips.

#4 Fuck Death Grips, leur musique est insupportable

Ironiquement, ce même son qui fait leur unicité est aussi celui qui fait qu’ils sont insupportables à écouter. Un peu comme Miles Davis, Sun Ra ou Arca, on a l’impression par moment d’assister à une diarrhée sonore. Les riffs de guitare, la voix et le drum se chevauchent en créant un chaos indescriptible et agressant.

Death Grips, c’est la musique tu écoutes fort dans ta chambre pour faire chier ton coloc qui n’a pas fait la vaisselle, ou ta mère qui ne veut pas te prêter la voiture.

Death Grips c’est la musique qui fait que tout le monde regarde à la lumière rouge quand tu as les fenêtres baissées.

Death Grips, c’est du hardcore désagréable, qui semble pitcher dans tous les sens en disant « au pire on mettra un nom drôle à la toune ».

FUCK DEATH GRIPS VIVE DEATH GRIPS

Si vous me permettez de laisser tomber la mauvaise foi un peu, je veux juste dire aux lecteurs de cet article de donner une chance à ce groupe. Je vous garantie qu’en les écoutant, vous entrerez dans une zone de la musique où vous n’êtes jamais allés avant.

Qu’on aime ou qu’on déteste, ou les deux à la fois, reste que Death Grips est un groupe extrêmement pertinent par sa proposition, poussant toujours la musique à un autre niveau par leur démarche totalement punk et hip-hop.

Death Grips reste une véritable bibitte difficile à apprivoiser, une véritable donnée aberrante, et c’est pourquoi on doit s’y intéresser malgré tous les accrochages que ça implique.

Que vous soyez un fan ou un hater, Death Grips n’en a clairement rien à foutre de toute façon!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les albums du mois : décembre 2018

Cinq albums à écouter (si ce n'est pas déjà fait).

Dans le même esprit