Comment réorienter sa carrière après la musique ?

Ou pourquoi les fans de Blink-182 connaissent maintenant le terme « ovniologue ».

L’expression violon d’Ingres n’est plus trop à la mode. Pourtant, nos rock star favorites affectionnent plus que jamais les doubles vies. Une business à faire lever, une passion à assouvir, une facette à développer, nos musicien.nes s’émancipent ailleurs que sous les feux de la rampe ou en studio. De toute façon, il n’y a jamais eu autant peu d’argent à se faire en musique. Résultat : rien de plus palpitant que le curriculum vitae d’une vedette populaire qui essaie de joindre les deux bouts. J’ai choisi de vous faire découvrir les sidelines d’une poignée de vos artistes préférées. 

Tom DeLonge — le punk des étoiles

La nouvelle est sortie cette semaine : le tiers le plus emo de Blink-182 va produire une série en six épisodes pour le canal History. Évidemment, il fallait que le show parle d’extra-terrestres. Tom DeLonge semble avoir délaissé la musique ces derniers temps, au profit des soucoupes volantes et des petits bonshommes verts. Élu chasseur d’OVNI de l’année en 2017, idéateur ou commissaire de séries télé, films et sites web tournant autour du paranormal, le guitariste devenu ovniologue (c’est un vrai mot) partage à fond son amour de la science(-fiction), passion qu’il entretient depuis sa tendre enfance. C’est presque à se demander : c’est quoi son âge déjà?

Lance Bass dans l’espace

En voilà un deuxième qui est passé d’une constellation à une autre. D’abord étoile de la pop au sein de N*Sync, Lance Bass songe depuis longtemps à se mettre sérieusement en orbite autour de la terre. Quelque temps à peine après la dissolution de son boys band, il emménage en Russie et subit l’entraînement nécessaire pour se joindre à l’équipage d’un Soyuz. Le vocaliste est reconnu officiellement comme cosmonaute à la fois par le programme spatial russe et par la NASA. Des problèmes divers retardent cependant son décollage ad nauseam, au point où le star-système en entier se demande désormais quand, enfin, Lance réussira à s’envoyer en l’air. 

James Williamson — De Raw power au pouvoir du Blu-Ray

The Stooges était un band qui brassait la cage. En tabarouète. Tellement qu’à part Iggy Pop, les membres du groupe se sont magasinés des vies « normales » après sa dissolution. Parlez-en à James Williamson, parti s’abriter dans le confort de la Silicon Valley. Le bonhomme n’est devenu rien de moins qu’une figure clé de Sony et l’un des principaux contributeurs à la technologie Blu-Ray. Tout ça, sans que ses collègues sachent vraiment quel genre de vie il avait menée auparavant. Très sneaky, ce James. 

Diane Dufresne et Grace Slick — Même Combat

Qu’ont en commun Diane Dufresne et Grace Slick, à part d’avoir marqué nos années 60 et 70 par leur voix et leur exubérance? Si vous avez répondu « Un amour débordant pour la peinture », vous avez sûrement écouté beaucoup de Où sont passées nos idoles. Notre Diane nationale a même un centre d’art à Repentigny qui porte son nom, tandis que la frontwoman de Jefferson Airplane, Jefferson Starship, puis Starship (oui, oui, les bands évoluent comme des pokémons) a plus ou moins laissé la musique derrière pour aller peindre… des musicien.nes connu.es

Le retour à l’école

Un gros shout-out à tous ces musiciens accomplis qui sont retournés sur les bancs d’école après ou pendant leur fulgurante carrière. Je pense à Dexter Holland, de The Offspring, qui a posé sa guitare le temps de finir son doctorat en microbiologie. Brian May de Queen, a accompli plus ou moins la même chose récemment, en astrophysique. Rivers Cuomo, leader de Weezer, a terminé quant à lui de hautes études en anglais en 2006. On applaudit l’effort même si finalement, c’est pas parce qu’on connait mieux son anglais qu’on écrit de meilleures chansons. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Beatfaiseur du mois : Mike Shabb

L'artiste veut changer le son de la métropole.

Dans le même esprit