5 artistes du festival Diapason matchés avec 5 endroits mythiques de Laval

Laval, c'est le fun au moins quatre jours dans l'année.

Avouons-le, les Montréalais ont souvent tendance à être durs envers les Lavalois, moi le premier. Je les regarde avec un peu trop de jugement faire la file pour aller bruncher sur le plateau la fin de semaine, ou fumer des clopes entre deux verres aux Foufounes électriques, mais dans le fond je les envie. Je les envie parce qu’ils ont l’un des meilleurs festivals d’été au Québec. 

Le Diapason, c’est 4 jours de musique avec la crème de la relève et les chouchous plus connus. Presque tous les shows sont gratuits et ceux qui sont payants sont sur un PONTON DE CROISIÈRE? TSÉ!? Mais ce qu’il faut retenir par-dessus tout, c’est que le Diapason n’est PAS une anomalie dans le paysage culturel lavalois. La petite île lovée contre Montréal regorge de lieux névralgiques, endroits de haute culture, espaces fascinants qui te marquent une enfance et/ou te changent une vie. 

Pour rendre hommage à Diapason ET à Laval, j’ai trouvé 5 endroits forment un match parfait avec 5 artistes de la programmation de cette année. De quoi donner aux gens lâches l’envie de prendre la ligne orange jusqu’à Montmorency, quitte à faire la file ET se faire juger. 

Alex Burger – Le Casseau d’Auteuil

Bon, j’avoue que celle-là était facile. Quand ton nom d’artiste, c’est Burger, l’effet collatéral, c’est que ton public va pogner une p’tite faim en écoutant ta musique. Ceci dit, le rock ‘n’ drôle d’Alexandre Beauregard s’allie à merveille avec l’ambiance à la fois chaleureuse et graisseuse d’une cantine comme le Casseau d’Auteuil. Attendre sa frite sauce et son sous-marin open face au comptoir en dodelinant de la tête sur Pays chauds… on est peut-être à Laval, mais on est sans doute au septième ciel.

Philémon Cimon – Les terrains vagues de Fabreville

On me parle d’un ciné-parc abandonné, d’un mini-golf abandonné, on me vend l’idée de l’abandon abandonné. Tout au long du boulevard Dagenais, la nature règne, mais la trace de l’homme persiste. Fantôme en son propre royaume, le Lavalois empreint de romantisme peut certainement se laisser aller à écouter le dernier album de Philémon Cimon en marchant sous de vieux pylônes et en contemplant deux, trois anciens écrans de cinéma. Oubliez les bourgades brumeuses anglaises, les sentiers enneigés de la Russie. La mélancolie, c’est à Fabreville que ça se passe.

O.G.B. vs Alaclair ensemble au Darkzone

Les crews de rap sont au coeur de la programmation du Diapason cette année. Les jeunes poulains dégourdis d’O.G.B. partagent le stage avec un Alaclair Ensemble au sommet de sa gloire. Quoi de mieux qu’un affrontement amical de lazer tag au Darkzone après leur performance du 5 juillet? Dans les dédales du Darkzone, les années d’expérience d’Alaclair ne valent plus rien, mais les années de gym de Claude Bégin peut-être. De quoi rivaliser avec la témérité qui bouillonne dans les jeunes veines des membres d’O.G.B. Ready? FIGHT!

Les passagers – Le tunnel sous la 15

Je pense beaucoup au tunnel sous l’autoroute 15 ces temps-ci. En fait, je pense au concept même des autoroutes, ces immenses structures censées faciliter les transports, mais qui obstruent le passage à tout mouvement marginal. Le tunnel sous la 15, c’est une issue parallèle, essentielle pour les piétons, les cyclistes, les voyageurs atypiques. Les passagers, avec leur musique champ gauche qui appelle à l’errance, affectionneraient sans doute ce raccourci plutôt que le prosaïsme du béton juste au-dessus. 

Milk & Bone – L’île Perry

Si Montréal, c’est Milk et Laval, c’est Bone, l’île Perry, également surnommée l’île aux fesses, est définitivement le “&” entre Milk et Bone. Laval et Montréal. Deux gros amas de terre devenus urbanités indissociables, un duo légendaire comme celui qui nous a habitués à de l’electro-pop chillax. Un trait d’union sous-estimé réunit les deux bourgades. C’est un endroit minuscule, traversé d’une piste cyclable, parsemé de tables de pique-niques et de ruines quelconques. Presque invisible, mais pourtant si cruciale, elle est comme l’agréable complicité qui règne entre les deux artistes. L’île Perry,  c’est la soudure qui tient ensemble les deux moitiés d’un coeur BFF, rien de moins . 

La onzième édition du festival Diapason se déroulera du 4 au 7 juillet 2019 dans le quartier Sainte-Rose, à Laval. Plus d’infos ici. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Langue Sale : LaF au 7ième Ciel

Une analyse des meilleurs et pires verses de la semaine.

Dans le même esprit