5 femmes du rap queb à découvrir et à suivre

Histoire de rendre à Cléopâtre ce qui revient à Cléopâtre, voici des artistes qui méritent votre attention

On est souvent sous l’impression que le hip-hop est un milieu d’hommes alors qu’en fait les femmes ont fait partie de la communauté dès ses débuts. Aux États-Unis, nombreuses sont celles qui ont contribué au genre, pensons entres-autres à Lauryn Hill (membre des Fugees puis ensuite rappeuse solo), Missy Elliott ou bien Rapsody.

Le hip-hop québécois ne fait pas exception, ayant compté très tôt lui aussi des femmes dans ses rangs : J. Kyll de Muzion, Freaky D, ou bien encore Blondie B, première MC reconnue du Québec qui déjà en 1983, rappait en français, en anglais et en russe (eh oui).

Plus que jamais, les rappeuses gagnent en popularité, propulsées entre autres grâce à l’ascension fulgurante de Nicki Minaj, et plus récemment de Cardi B., sans compter Noname, rappeuse de Chicago qui a fait beaucoup parler d’elle avec son dernier album Telefone (qui est fucking excellent et disponible en streaming gratuit sur son soundcloud).

Mais le Québec n’a rien à envier aux Américains, puisque nous avons aussi notre lot de rappeuses badass. Histoire de rendre à Cléopâtre ce qui revient à Cléopâtre, en voici quelques-unes qui méritent votre attention.

Sarahmée

D’origine sénégalaise, Sarahmée est une des meilleures MC féminines du Québec. «Vétérante» de la scène, elle est de loin la rappeuse avec la meilleure plume, en plus de ses skills techniques présents dans son flow qui marque un vrai knowledge du hip-hop. Son attitude « I don’t give a fuck » est authentique et c’est pourquoi elle entre toujours sur la track comme une tonne brique.

Bad Nylon & Marie Gold

Le collectif Bad Nylon a fait beaucoup parler après la sortie de son premier projet en janvier 2015. À l’époque, le son du groupe se rapprochait de Dead Obies, avec son franglais et ses beats planants. N’empêche, les gurls du groupe avaient toute l’attention sur elles, ce qui leur a permis de performer à plusieurs festivals au cours des dernières années. Plus récemment, suite à la sortie de leur dernier EP, Bébé, t’es unique, elles ont annoncé la séparation (pour une durée indéterminée) du groupe. Malgré sa courte vie, Bad Nylon a tout de même créé un nouvel engouement autour des rappeuses du game.

Et bien que le projet soit mis sur pause, vous pourrez toujours suivre la fondatrice du groupe Marie Gold dans ses futurs projets solos puisqu’elle a annoncé la sortie d’un EP dans la prochaine année.

Sereni-T

Seule femme à avoir remporté les rap battles « End of The Weak », Sereni-T est une MC qui fait de plus en plus jaser. Rappant en anglais sur des beats lourds et agressifs, on reconnaît dans ses chansons une attitude très Miss Elliott. Très « gangsta » dans son flow, Sereni-T incarne une rage qui se fait récemment plus rare chez les femmes MC.

Pour vous montrer l’étendue de ses talents, je vous laisse ici une vidéo d’un de ses freestyles fucking incroyables.

(Débute à 4 : 30)

TyLeen

Les fans de rap queb ont eu la chance de découvrir la rappeuse TyLeen grâce à son featuring sur la chanson Plan $ sur le dernier album de Joe Rocca. On connaît peu de chose sur cette MC, sinon qu’elle a un compte Instagram où elle poste des photos d’elle qui flash des dollars bills.

Ceci dit, si elle continue de produire des gros verses comme ça, elle pourrait rapidement devenir une rappeuse à suivre dans les prochaines années.

 Modlee

Modlee n’est pas à proprement dit une rappeuse, mais je m’en voudrais de ne pas la nommer dans cette liste. Je la mentionne puisqu’elle gravite autour de la grande famille d’Alaclair Ensemble depuis leur début, ayant fait plusieurs de leurs hooks les plus accrocheurs. Sa collaboration avec Eman sur le titre Back to me a fait de cette chanson un véritable vers d’oreilles qui, encore aujourd’hui, me reste dans la tête au moins une fois par semaine.

En chantant sur les beats incroyables de Vlooper, Modlee s’est inscrit comme une des plus belles voix RnB du Québec et une des queens du rap game.

« The more you give, the more you get boy »

Présenté par URBANIA Musique. Venez suivre notre page Facebook, y’a plein de choses cool qui se passent là-bas!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Dans le même esprit