5 moments marquants qui ont fait décoller instantanément la carrière de jeunes artistes

Décollage vers le succès dans 3, 2, 1…

URBANIA Musique et TELUS s’associent pour vous faire revivre des moments mémorables dans la carrière de jeunes artistes devenus grands.

Pour certains artistes, l’ascension vers le sommet s’effectue de façon graduelle. Le bouche-à-oreille fait son œuvre, de premiers succès modestes pavent la voie à des succès un peu plus grands, etc.

Pour d’autres, il y a un véritable élément déclencheur. L’occasion de jouer sur une grande scène se présente et l’artiste en profite pour se mettre au monde dans l’esprit collectif. Que ce soit par l’intermédiaire d’un gala ou d’une émission de télé, voici cinq artistes qui ont su tirer profit d’une belle visibilité pour laisser une empreinte indélébile dans le cœur du public.

Daniel Boucher

C’est en octobre 1999 que Daniel Boucher fait paraître son premier album, Dix mille matins. Malgré un accueil critique chaleureux, les ventes de disques stagnent et les radios n’embarquent pas dans son univers. Mais son album est en nomination pour plusieurs prix au Gala de l’ADISQ, si bien qu’il est invité à monter sur scène l’instant d’une chanson. Il en profite pour interpréter La Désise, qui à première vue n’avait rien d’un succès radiophonique potentiel. Qu’à cela ne tienne : grâce à sa chorégraphie et à sa finale accrocheuse, la performance catapulte Daniel Boucher dans la stratosphère. La Désise devient un hit, et la carrière de Daniel Boucher est bel et bien lancée. Pour couronner le tout, cette chanson-là remportera le Félix de la chanson populaire de l’année en 2001.

Hubert Lenoir

Dans les radios étudiantes et les médias spécialisés, il y avait déjà un gros buzz autour d’HubertLenoir. Mais ce n’est que lorsqu’il est allé faire un tour à l’émission La Voix que le Québec au complet a appris son nom. Lors de la performance, le jeune auteur-compositeur-interprète fait passer les quatre chanteuses finalistes pour des figurantes, déployant tout son charisme et son sens indéniable du spectacle devant des centaines de milliers de téléspectateurs. Ses mouvements suggestifs et son tatouage de côté de fesse n’ont pas fait l’unanimité, mais la jeune génération en quête de renouveau et de fraîcheur savait qui aller voir en concert désormais.

Jason Bajada

Jason Bajada était l’un des secrets les mieux gardés de la scène folk montréalaise à la fin des années 2000. En février 2009, l’auteur-compositeur-interprète fait paraître son troisième album, Loveshit. Ce dernier connaît un meilleur succès que ses disques précédents dès le départ, mais il faudra attendre un peu plus d’un an avant que le grand public apprenne à le connaître. Alors que la tournée qui accompagnait le disque tirait à sa fin, Jason Bajada reçoit un appel inattendu de Radio-Canada. Marc Labrèche, invité à l’émission En direct de l’univers, était un grand fan de l’album et de sa première pièce, Cut, Watch, Leave. D’abord sceptique, Bajada se laisse convaincre et participe à l’émission. Les ventes de disques explosent immédiatement après, et une autre tournée, comprenant plusieurs dates à guichets fermés, est amorcée. Ce succès a incité Jason Bajada à rééditer l’album Loveshit l’hiver dernier sur vinyle, pour célébrer les 10 ans du disque le plus important de sa carrière.

Céline Dion

Dans les années 1980, Céline Dion, encore adolescente, est la plus grande vedette du Québec. C’est lors de la décennie suivante que la chanteuse de Charlemagne commence sa conquête du monde. En 1990, notre Céline nationale fait paraître un premier album en anglais, Unison. Même si le disque n’atteindra que la 74e place du Billboard des États-Unis, il se vendra à plus d’un million d’exemplaires là-bas. Le succès de la pièce Where Does My Heart Beat Now n’y est pas étranger. Pour promouvoir la chanson, Céline s’est présentée deux fois plutôt qu’une au légendaire Tonight Show. Sans surprise, la pièce a fait son entrée au palmarès la semaine suivant sa deuxième performance. Elle commencera une ascension de 13 semaines jusqu’à la quatrième position. C’était alors pour elle le début d’une longue carrière couronnée de succès aux États-Unis.

Roxane Bruneau

La jeune chanteuse tatouée était déjà bien connue de la jeune génération, s’étant fait connaître sur YouTube avant de s’emparer des ondes radiophoniques. Pour plusieurs, toutefois, la performance de Roxane Bruneau au Gala de l’ADISQ en 2018 a été l’occasion de voir son énergie sur scène. Aux côtés des autres artistes nommés dans la catégorie de la révélation de l’année, elle a su se démarquer en lançant au milieu de sa chanson J’partie de rien, maintenant j’t’à l’ADISQ! et piquer la curiosité de plusieurs futurs « cocos », nom qu’elle donne à ses fans. Elle a par ailleurs remporté cette année-là le prix du public « Ma première nomination» et s’est méritée la bourse TELUS, ce qui lui a permis de se concentrer à temps plein sur sa carrière de chanteuse.

*****

C’est pour des moments comme ça que TELUS soutient les artistes d’ici. Cliquez ici pour voter pour votre artiste favori parmi les 34 nommés dont c’est la première nomination aux galas de l’ADISQ. En participant, vous courrez la chance de gagner deux billets pour assister au Premier Gala de l’ADISQ et de voir votre artiste préféré sur scène!

L’artiste ayant reçu le plus grand nombre de votes se verra remettre la bourse TELUS d’un montant de 5 000 $ lors du Premier Gala, le 23 octobre prochain. Voyez tous les artistes nommés ici:

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up