5 questions, 5 chansons avec Claudia Bouvette

L'artiste a mis sa carrière d'actrice sur pause pour revenir à ses premiers amours : le chant.

C’est en 2012 lors de son passage à Mixmania 2 que le public québécois a découvert Claudia Bouvette et ses talents de chant. 7 ans plus tard, la chanteuse s’est tranquillement transformée en comédienne grâce à sa participation à 30 Vies et Jérémie, un métier qu’elle n’avais pas vraiment prévu dans son parcours professionnel.

Profitant récemment d’une pause devant les caméras, Claudia est revenue vers ses premiers amours, la musique, en lançant son premier single Cool It le 17 avril dernier.

Piqué dans notre curiosité pour la suite des choses, nous avons discuté avec elle de son retour en studio, ainsi que de ses plans futurs, maintenant que la télé est (possiblement) derrière elle.

5 questions…

Depuis la fin de Mixmania en 2012, on t’a plus vu sur nos écrans comme comédienne. Comment as-tu su garder un pied dans la musique pendant les 7 dernières années?

En fait, durant ces années où j’ai joué dans des émissions, j’ai vraiment mis la musique de côté. Étant la lunatique sympathique que je suis, la venue de ce rôle à la télé et les quelques autres qui ont suivi m’ont demandé toute ma concentration.

Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de lancer une carrière solo?

Avant de décrocher mon premier rôle (30 vies), je venais d’auto-produire mon premier album dans le but d’aller cogner aux portes des maisons de disque et de le commercialiser. Ce plan pour moi semblait être une très bonne idée, relativement facile à exécuter.

C’est seulement 3 ans plus tard que j’ai réalisé que cet album ne verrait jamais le jour, puisque je devais me concentrer entièrement à mon deuxième métier. J’ai donc poursuivi ma carrière de comédienne avec l’idée qu’un jour, lorsque le temps me le permettrait, je reviendrais à ma première passion et réaliserais cet album qui était toujours omniprésent dans mes pensées.

Tout cela nous mène donc à l’hiver dernier, le premier hiver en 6 ans où j’étais libre, sans contrats. Je savais que c’était le bon moment pour m’y remettre et donc j’ai composé tout l’automne. C’est autour du mois de novembre 2017 que j’ai rencontré le réalisateur Connor Seidel, avec qui la connexion a été instantanée.

Cool it, le premier morceau de ton EP à paraître en juin est plus électro-pop, est-ce qu’on peut s’attendre au même vibe sur le reste de l’album?

Il y a effectivement une ligne directrice qui crée une homogénéité entre les chansons et l’univers du EP, par contre, elles sont vraiment toutes différentes les unes des autres. Le tout est assez coloré et ça bouge beaucoup sur le plan des sons et des ambiances.

On dénote des ressemblances flagrantes entre l’esthétisme de ton vidéoclip et ton style que l’on peut entre autres voir sur ton fil Instagram. Est-ce que ce sont tes précédents contenus visuels qui t’ont guidé?

En fait, pour moi l’esthétisme visuel du projet aussi important que le son. Quand j’écoute de la musique, j’aime pouvoir consommer le visuel qui l’entoure également. Ça crée vraiment un univers autour de la chanson et j’adore ça. Pour mon premier single, je souhaitais combiner la chanson avec des images simples, mais qui me ressemblent!

Est-ce que tu veux encore œuvrer comme comédienne? C’est quoi tes plans?

En fait, la carrière de comédienne a toujours été assez absurde pour moi, c’est-à-dire que je n’ai jamais pensé faire ça de ma vie. Ce n’était donc pas dans mes plans, mais c’est devenu naturellement ma première job et je me suis retrouvée à vraiment aimer ça!

C’est très challengeant pour moi et contrairement à la musique, le jeu me sort énormément de ma zone de confort. C’est certain que maintenant mon projet de musique est prioritaire, mais je reste toujours ouverte aux opportunités de jeu.

5 chansons…

5 chansons qui te font prendre les choses plus à la légère?

Bon Iver – 22(OVER SOON)

Cette chanson m’a accompagnée dans un moment de ma vie où je vivais un deuil amoureux, mais qui amorçait aussi un renouveau. Donc elle symbolise pour moi ce sentiment; de se retrouver et de faire la paix avec une histoire qui se termine.

Matt Corby – Rainbow Valley

L’album au complet me donne envie de partir en Westfalia et de lire la porte arrière ouverte, dans la nature, sans connexion wifi. Il pourrait pleuvoir idéalement. C’est serein.

A Little Princess – Kindle my heart

Je suis retombée récemment sur cette soundtrack du film La petite princesse que j’ai beaucoup trop écoutée quand j’étais jeune. J’adore la musique indienne et cette chanson fait renaître l’enfant en moi.

Marie-Pier Arthur – Rien à faire

C’est juste tellement une chanson feel good. Impossible de ne pas avoir un sourire coin en écoutant ça (avec une bière idéalement ça serait parfait)!

Nat King Cole – Mona Lisa

Faites juste l’écouter, vous allez comprendre.️

Pour suivre Claudia Bouvette, c’est ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up