5 questions, 5 chansons avec François Létourneau

Le scénariste et acteur lancera sa nouvelle série prochainement.

Bonne nouvelle pour les amateurs et amatrices de bonne télé québécoise : François Létourneau, à qui on doit Les Invincibles et Série Noire, vient d’achever l’écriture d’une nouvelle série. Relations amoureuses en déclin, années 1970 et criminalité à Sainte-Foy, les thèmes annoncés pour C’est comme ça que je t’aime, et nous laissent espérer un nouveau petit bijou télévisuel. D’après ce qu’on sait, le scénario se déroule en 1974, alors que deux couples reconduisent leurs enfants aux camps de vacances et réalisent que leurs amours vont mal. À la bonne sauce de François Létourneau, les amoureux vont donc se lancer dans la criminalité pour tenter de rallumer la flamme.

Ça écoute quoi comme musique, un acteur-scénariste inspiré? On lui a posé cinq questions.

5 questions

Les années 70 en musique, qu’est-ce que ça t’évoque?

Moi, je ne suis pas un grand mélomane, je ne connais pas beaucoup la musique. Mais si je me place dans le contexte de ma série, qui se passe en 1974… Ça m’évoque la musique d’Abba! Mes parents écoutaient beaucoup leurs disques, et quand ils faisaient des soirées où ils invitaient des amis, souvent c’était du Abba qui jouait. Quand j’ai commencé à écrire ma série, qui s’inspire, d’une certaine façon, de mes souvenirs d’enfance, je me suis mis à réécouter du Abba… Et j’ai réalisé que je trouve ça très bon!

Es-tu un grand connaisseur de chansons de camps de vacances?

Pas du tout. Moi, quand j’étais jeune, je suis allé dans des camps de vacances aux États-Unis, dans le Maine. Donc les chansons étaient en anglais, et moi je ne parlais pas très bien anglais… Il faudrait que je demande à mon fils, qui doit en connaître davantage. Moi, je serais même pas capable de t’en chanter une, en fait!

Est-ce que tu écoutes de la musique dans ton processus de création, que ce soit pour l’écriture ou le jeu?

Oui, j’écoute beaucoup de musique au début du processus d’écriture, au moment de la recherche d’idées. Avant de me mettre concrètement à l’écriture d’un épisode télé, je me laisse souvent quelques jours de rêverie. Et là, j’écoute beaucoup de musique dans mon iPhone. Parfois, il y a une émotion précise qui est associée à un épisode. Et le mood d’une chanson va m’aider à l’écrire. Donc oui, la musique est super importante, surtout au début du procédé. Par contre, au moment de l’écriture en tant que telle, j’ai besoin d’être dans un environnement silencieux.

C’est quoi tes meilleurs conseils pour avoir une vie de couple épanouie? (À part se mettre à tuer du monde.)

C’est classique : je pense que l’écoute et la communication, c’est vraiment important (même si ma blonde dirait sûrement que je n’en ai pas beaucoup!)

Aussi, j’ai lu un article qui disait que le facteur numéro 1 qui fait qu’un couple va rester ensemble… c’est la volonté de rester ensemble. Ça parait évident, mais je trouve que c’est vrai. On peut vivre ben des difficultés dans notre couple, si on a sincèrement cette volonté-là, ça ira.

Quel artiste musical (mort ou vivant) aimes-tu « juste comme ça »?

Mon artiste préféré c’est vraiment Bruce Springsteen, depuis 25 ans.

Il y a longtemps, j’ai vécu une grosse peine d’amour au cégep. C’est à ce moment-là que j’ai découvert Bruce Springsteen. Il y a une toune en particulier, Thunder Road, qui m’avait beaucoup aidé à ce moment-là. On dirait que ça m’a marqué, et depuis, il est comme devenu un peu mon ami! Je l’écoute souvent, c’est vraiment un artiste que j’admire.

…Mais les gens sont toujours un peu surpris en apprenant ça. On dirait que c’est pas mon genre!

5 chansons

Quelles sont les 5 chansons principales qui t’ont inspiré pour l’écriture?

Nicole Martin – On est fait pour vivre ensemble

« On est fait pour vivre ensemble », ça devait être le titre de la série. C’est une chanson de Nicole Martin qui date de 1974. Mais finalement, on n’a pas eu les droits.

Mike Brant – C’est comme ça que je t’aime

La série s’appelle maintenant « C’est comme ça que je t’aime ». C’est une autre chanson de 1974, de Mike Brant. Je l’ai beaucoup écoutée dernièrement. C’est une super chanson d’amour!

Crooked Fingers – Sleep All Summer

Une autre chanson que j’ai beaucoup écoutée dernièrement, et qui m’a beaucoup inspiré dans l’écriture. À l’origine, c’une chanson d’un groupe qui s’appelle Crooked fingers. La version en duo avec Neko Case et Eric Bachmann (de Crooked Fingers), c’est une de mes chansons préférée. Et c’est peut-être la chanson que j’ai le plus écoutée durant l’écriture de la série. C’est l’histoire d’un amour qui s’est un peu éteint et qu’on tente de raviver.

Falling Ashes – Slowdive

Celle-là, c’est Jean-François Rivard, le réalisateur avec qui je travaille souvent, et qui réalise aussi la nouvelle série, qui me l’a fait découvrir. Je m’en suis vraiment beaucoup inspiré pour écrire un des épisodes. C’est beau cette chanson-là. Je dirais qu’elle est vraiment hypnotisante.

mysteries of love – julee cruise

C’est une chanson qu’on entendait dans le film Blue Velvet. C’est une chanson qui m’a beaucoup inspiré pour l’écriture. Une chanson d’amour, très éthérée, très belle. Parce que dans ma série, il est question de criminalité, mais il est surtout beaucoup question d’amour et de relations de couple. C’est une chanson qui marchait avec ça.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

L’héritage culturel du Théâtre Lionel-Groulx

Un gros joueur dans la vie culturelle de Sainte-Thérèse.