« Je ne supporte pas les abuseurs » : Noname changera la pochette de son album

Bryant Giles, l'artiste derrière sa pochette, a été accusé de violence conjugale.

Les mouvements de dénonciation comme #MeToo ont exposé bien des gens l’automne dernier, tout en laissant malheureusement bien des salauds derrière. Ceci étant dit, la vague de confidences a ouvert la porte à plus de prises de parole, et de condamnations sur certains comportements jugés inacceptables envers les femmes, et les humains en général.

Condamner, c’est justement ce qu’a fait Noname en apprenant que Bryant Giles, l’artiste derrière la pochette de son nouvel album Room 25, a été arrêté ce weekend pour violence conjugale et viol sur son ex-copine. Réagissant à la nouvelle, la rappeuse de Chicago a annoncé qu’elle travaillait maintenant activement à remplacer l’ancienne pochette. Dans son tweet, elle explique clairement qu’elle « ne supporte pas et ne supportera jamais les abuseurs » avant de préciser qu’elle « se tiendra toujours debout pour les victimes, en plus de croire leurs récits ».

Nous tenions donc à saluer son geste, puisque c’est grâce à ce genre d’action que l’on change les choses, et qu’on mettra terme, tranquillement, à cette culture du viol ancrée si profondément dans notre société.

Force et honneur aux victimes.

Et pour finir sur une notre un peu plus joyeuse, offrez-vous la musique de Noname : c’est un bon baume pour l’âme.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les Anticipateurs cachent des kilos de cocaïne dans des poissons morts

Un nouveau vidéoclip pour le duo de Sorel.

Dans le même esprit