Pourquoi écouter autre chose que de la musique de Noël à Noël ?

Selon la science, la musique des fêtes peut vraiment rendre fou.

La science a finalement confirmé ce que sait quiconque a déjà passé plus de 30 minutes dans un centre d’achat entre octobre et janvier : la musique de Noël, c’est pas top pour la santé mentale. Si au début les grands succès de Rudolph peuvent être nostalgiques, à la longue, ça finit par taper sur les nerfs, littéralement.

Clairement on ne parle pas du petit après-midi passé à écouter Michael Bublé en faisant des biscuits au pain d’épices. Ça affecte plus les gens qui sont exposés pendant de longues périodes à la musique de Noël, par exemple les employés de magasins grandes surfaces ou ceux/celles qui passent beaucoup de temps dans des endroits où la radio joue en permanence. Donc pas de panique, si vous voulez en écouter pour vous mettre dans le mood des fêtes, ça ne devrait pas trop avoir d’incidences. Par contre, on suggère de ne pas mettre vos playlist festives sur repeat pendant les deux prochaines semaines.

Après un certain temps, en plus d’être gossante, la musique des Fêtes finit par créer un genre de malaise qui peut mener certaines personnes à de la détresse psychologique. Ça s’appelle le « mere exposure effect ». En gros, le cerveau devient saturé après avoir entendu les mêmes chansons plusieurs fois et elles commencent à avoir un effet pas mal moins jolly. Ça peut même exacerber des sentiments de stress par rapport à l’argent, la famille, les voyages, bref, les côtés moins nices du temps des fêtes.

Pour ceux qui ont passé un bon moment à ravaler des sanglots en regardant leur bill de Visa ou le montant qu’il leur reste à payer sur leurs prêts étudiants, c’est moyennement le fun d’entendre All I Want For Christmas Is You 32 fois par jour. Si c’était All I Want For Christmas Is A Living Wage, ce serait sûrement autre chose. Sans même parler de ceux qui ne célèbrent pas Noël et des gens seuls dont les tounes tristes de ce temps de l’année ont tendance à faire déprimer.

On vous suggère de mettre Mariah Carey de côté et d’écouter autre chose pendant vos vacances. Ça fait déjà trois mois qu’on vous enfonce des classiques dans la gorge, prenez ça comme un petit break qui fera du bien à votre santé mentale et à celle de vos proches. En bonus, ça va gosser votre tante qui pense qu’il y a une guerre « contre Noël » sans que vous ayez à partir un gros débat entre deux rounds de tourtière. Nos suggestions sont toutes aussi remplies de nostalgie que « Blue Christmas », mais sont assez variées pour ne pas vous taper sur les nerfs après le deuxième souper de famille.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Beatfaiseur du mois : Vlooper

Peu de gens le savent, mais le Québec regorge de beatmakers absolument incroyables. Ces forces tranquilles oeuvrent malheureusement trop souvent dans […]

Dans le même esprit