Autour du Jukebox avec les soeurs Boulay

– Stéphanie : Un moment donné, j’étais choriste sur un show. On faisait les “Aimer d’amour” dans toune pis j’ai sorti un “Aimer d’amour” tellement pas au bon moment.
– Mélanie ; Faque maintenant, quand on chante quand c’est pas le temps dans une toune, on appelle ça un “Aimer d’amour”.

Confortablement assis, les fesses su’ une banquette, le temps d’une p’tite bouffe, on a donné un trente sous à trois artistes d’ici pour choisir LA toune de leur choix!

Ça donne quoi? Des capsules solides dans lesquelles nos artistes repassent à travers des souvenirs musicaux, sans gêne (ben oui parce qu’on a tous un p’tit plaisir coupable) et toujours avec passion!

Les capsules sont courtes, ça passe vite, mais on en veut toujours plus de nos artistes, donc rendez-vous sur PalmarèsADISQ pour y découvrir des portraits d’artistes d’ici. Pour le portrait des soeurs Boulay, c’est par ICI!

On vous invite également à découvrir la playlist des sœurs Boulay en cliquant ici!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Beatfaiseuse du mois : Laurence Nerbonne

La musicienne s'est permis d'explorer le trap sur son dernier album.

Dans le même esprit