Germain Barre

Cinq chansons politiques qui ont changé le monde (ou pas)

Peut-on vraiment influencer l'Histoire avec un solo de guitare ?

Des chansons engagées, en veux-tu, en v’la! Si le Québec est particulièrement riche en hymnes politisés, on ne peut pas toujours crier au chef-d’œuvre. Cette semaine, on se pose la question : comment évalue-t-on la qualité de la musique politique? Est-ce qu’un refrain mémorable, ça donne des points? Est-ce qu’un solo de violon, ça dilue le propos? Voici cinq exemples notables d’airs de révolte, soumis à notre grille d’évaluation.

Les Cowboys Fringants – La manifestation

En réécoutant La manifestation, on se rend rapidement compte qu’aucun lieu commun des démonstrations activistes n’a été épargné. On dirait que quelqu’un a lancé à Karl Tremblay « T’es pas game de faire une toune de trois minutes sur une problématique sociale vraiment délicate et de dépeindre tous ses acteurs en un ou deux vers seulement » et que Karl, galvaudé, a promptement répondu « Tiens ma bière ».

Point positif
Le ton de la chanson est tellement badin que même la description de la violence y semble une farce. Je soupçonne fortement que de réels activistes aient écouté la pièce un jour pluvieux mars 2005 (ou 2012) (ou 2015) pour se consoler d’avoir fait la révolution à moitié (et de se n’être creusé qu’un tombeau).

Point négatif
« Il y avait tous les clichés de l’époque des granolas. » Qu’est-ce qu’on ferait pas au nom de la rime? Probablement la ligne qui a le moins de mordant de toute la chanson. À moins que « l’époque des granolas » existe vraiment, mais en tout cas pas selon nos livres d’histoire. Il ne nous reste qu’à regarder dans nos livres de recettes.

Est-ce que cette chanson-là a le pouvoir de changer le monde?

Les portraits sociaux réussissent rarement à vraiment changer le monde. On peut en revanche avancer que « La manifestation » est un maudit bon lubrifiant qui dédramatise au boutte un moment dur à passer. Un peu comme comme l’enrobage sucré d’un médicament pas très bon au goût (ni pour la santé au final…).

Loco Locass – Libérez nous des libéraux

Notre décennie appartient peut-être au trap, mais le début du millénaire était sans aucun doute l’âge d’or du rapgodon, un hybride audacieux de rap et de rigodon. Sortez vos ceintures fléchées et attachez vos tuques molles en forme de fleur de lys avec de la broche puisque la politique provinciale sera secouée sur un moyen temps!

Point positif
Saluons le ton nasillard de l’imitateur de Jean Charest. On lui souhaite d’avoir remporté un prix Gémeaux quand la chanson est sortie.

Point négatif
« Ça s’entend quand il parle comme un derrière de boîte de céréales. » On peut reprocher beaucoup de choses à Jean Charest, mais jamais, au grand jamais, il ne s’est abaissé à dévoiler son apport quotidien recommandé en riboflavine.

Est-ce que cette chanson-là a le pouvoir de changer le monde?
À en croire le nombre de commentaires du type « Nous sommes en [INSÉREZ N’IMPORTE QUELLE ANNÉE ENTRE 2004 ET 2018], et cette chanson est toujours d’actualité » qui accompagne le vidéo des paroles, on ose avancer que, malheureusement, non.

Mononc Serge – Marijuana

Une chanson qui brasse pour une société qui brasse. Serge Robert dresse lui aussi un portrait social satirique de 2003, infâme année où les punks battés étaient, à en croire ses paroles amères, la communauté la plus marginalisée du Québec.

Point positif
Les trois secondes funky au début de la chanson, juste avant que le punk embarque. Probablement une des meilleures feintes de l’histoire de la chanson québécoise.

Point négatif
Est-ce qu’on peut se le dire : le vidéoclip a juste mauditement pas d’allure.

Est-ce que cette chanson-là a le pouvoir de changer le monde?
« Non à la légalisation de la Marijuana » s’époumone Mononc’ Serge à tue-tête dans ses refrains. Malheureusement la marijuana deviendra légale cette année donc semblerait que les stratagèmes du beau Serge pour nous éloigner de cette substance diabolique auront été vains.

Mes Aïeux – Le déni de l’évidence

Des succès québécois chuchotés, ça ne court pas les rues. C’est pourtant sur ce timbre que Stéphane Archambault susurre les couplets d’un pamphlet sociétal accusateur. Avec cette méthode, il se pose en voix de notre conscience collective, tel un Jiminy Cricket humanoïde avec un casque en poil de castor.

Point positif
Le rythme est entraînant et absolument irrésistible. Difficile en écoutant cette chanson de ne pas se faire aller les talons, se brasser les fesses et danser sans scrupule la danse du déni de l’évidence. Et que dire de cet habile banjo!

Point négatif
C’est quand même pas mal rushant de se faire rappeler nos torts et nos travers par des gens qui ont composé Dégénération.

Est-ce que cette chanson-là a le pouvoir de changer le monde?
Même des années après sa sortie, des centaines de millions de personnes dansent encore et toujours la satanée danse du déni de l’évidence. On dirait même que le rythme contagieux de la chanson leur a permis de tougher encore plus longtemps sans prendre de pause. On est certain que la chanson fait effet, mais on se demande si finalement c’est une bonne chose.

Star Académie – Changer le monde avec une chanson

Mettez vos cagoules et agitez votre peinture en canette, voici LA chanson qui va bouleverser vos idées reçues sur la situation dans le monde. C’est à peine si l’escouade antiémeute n’est pas alarmée de façon préventive quand ce petit bijou retentit sur les ondes de Rouge FM. Rouge, c’est d’ailleurs une couleur tout à fait marxiste, ça. COÏNCIDENCE????

Point positif
C’est difficile de se limiter à UN SEUL point positif tant cette chanson touche directement au cœur. La tendre voix de Jean-François nous émeut et nous transforme. Les paroles, criantes de vérité (« Il y a pleins d’hommes qui font la guerre, et personne pour la défaire ») sont à la fois un exemple d’écriture et une leçon de savoir-vivre.

Point négatif
La seule chose que l’on puisse reprocher à cette chanson est de ne pas assez jouer quand on va acheter de la pâte à dent au Jean Coutu.

Est-ce que cette chanson-là a le pouvoir de changer le monde?
On est vraiment confiant que oui! Vous pouvez arrêter de faire de la musique, on a trouvé la bonne!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Itinéraire pour un roadtrip 100% country

2019, c'est l'année du country!

Dans le même esprit