Un coffret hommage à 4’33 de John Cage

Pas un album, un fucking coffret.

L’étiquette de disques MUTE a annoncé en grande pompe aujourd’hui le lancement d’un coffret hommage à l’infâme chanson 4’33 du compositeur expérimental américain John Cage.

Vous n’avez surement pas entendu la toune, mais vous la connaissez. C’est le fameux quatre minutes et demi de silence qui se trouve à être techniquement de la musique :

Pas entendu la toune… la pognez-vous?

Annnywaaay, il va sans dire que ça fait plus de 60 ans que la pièce est au cœur de débats dans la culture populaire. Est-ce que c’est vraiment de la musique? Est-ce que c’est criminel de charger le monde pour des représentations live de 4’33De vendre le morceau sur iTunes? Bien qu’il n’y ait techniquement aucune note jouée dans la pièce, il s’agit d’une composition avec une partition qui lui est propre et plusieurs mouvements :

C’est quoi le but d’écouter du silence, me direz-vous? Excellente question. L’idée de départ de John Cage était de protester contre la musique d’ascenseur, qui faisait fureur à l’époque. Selon Cage, la modernité pourchassait le silence et ne reconnaissait pas sa valeur. Depuis 4’33 est devenue le point d’ancrage du débat sur ce qui constitue de la musique ou non, parce que les seuls sons qu’on y entend sont ceux que les musiciens font involontairement et les applaudissements de la foule. La question s’est donc posée : est-ce que la musique, c’est juste des sons qu’on veut entendre ou comprend-elle tous les sons?

C’est pour ça que plusieurs critiques aujourd’hui considèrent 4’33 comme la première pièce de musique noise. Pour vous donner un exemple clair, le noise ça sonne comme ça. 

Imaginez-donc la surprise lorsqu’on a appris que Depeche Mode, New Order, Goldfrapp et The Afghan Wigs allaient enregistrer des reprises de 4’33. Tout peut arriver et rien en même temps. Ça va être en grosse majorité plusieurs heures de silence accompagnées de différentes nuances ambiantes dépendant des artistes qui le « jouent ». C’est…. heum… pour collectionneurs et geeks de musiques avertis, mettons? Parce que ce sera 37 dollars canadiens pour le CD, 67 pour le vinyle et 200 balles pour la version vinyle deluxe.

Si vous voulez un avant-goût avant de vous risquer, voici l’interprétation du groupe croate Laibach. C’est quand même intéressant :

À offrir à tous ceux qui vous ont dit que votre musique leur tapait sur les nerfs. Ça devrait leur en boucher un coin. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Entrevue : Souldia en route vers la délivrance

Kevin St-Laurent n’avait que 15 ans lorsqu’il s’est mis à esquisser ses premières rhymes sous son alter ego Souldia. Inspiré par le franc-parler et […]

Dans le même esprit