Comment devenir une star de la pop en 5 ingrédients faciles

Même Ricardo ne pourrait pas faire mieux.

Lizzo trône au sommet du billboard. FKA Twigs vient juste d’annoncer un nouvel album. Grimes et Charli XCX ont toutes deux sorti des tracks toutes fraîches cette semaine, Billie Eilish, un nouveau clip. Taylor Swift fait encore parler de son Lover, Lana de son Norman, Madonna de sa Madame X. Tout porte à croire que 2019 aura un sapristi de gros automne sur le plan de la musique pop (si vous aimez les avalanches).

Avec la qualité des récentes productions et le petit je ne sais quoi qui rend chacun des artistes émergents uniques, le visage de la pop est (comme d’habitude) en train de changer. C’est à se demander : c’est quoi la pop, au fond? Mais aussi : qu’est-ce qui fait qu’une pop star est une pop star? La première question mérite un livre en entier (ou une série documentaire sur Netflix, ou un film de 4 heures en IMAX, tant qu’à y être). Mais pour la deuxième question, on dirait que je me sens assez fan fini de Britney, Beyonce, Bjork et compagnie pour tenter d’y répondre. 

Vous pouvez prendre des notes si vous avez toujours été captivé par la mythologie populaire en tant que phénomène social ou si vous avez 17 ans, une voix pas pire et un shitload d’ambition. Voici donc les ingrédients qui font une bonne pop star.

Un premier gros succès

Robyn a eu son Show Me Love, Madonna, son Like a Virgin, Britney, son Baby One More Time. Dans tous les cas, un succès monstre a suivi la sortie d’une toune lancée sur les ondes radiophoniques comme une bouteille à la mer. C’est important aussi de mentionner que dans les tous cas, le son de chaque pop star a fini par changer drastiquement, mais j’y reviendrai plus tard. 

Ce qu’il faut retenir des classiques instantanés c’est que si ça a été le début d’une grande aventure pour Robyn, Madonna et Britney, pour des dizaines d’autres on parle plutôt de one-hit wonder. Bref, viser haut, viser gros et même quand les sommets ont été atteints, ne pas s’asseoir sur ses lauriers et travailler fort pour développer sa carrière. 

Beaucoup, BEAUCOUP de personnalité

Cette entrevue-là, c’est Madonna, ben high, chez David Letterman en 1994. Sérieusement, si elle n’avait pas fumé un bat juste avant l’entrevue, moi je m’appelle François 1er. Ce qu’il faut retenir de cette entrevue, ou de celle-là de Billie avec Ellen, ou ben juste de cette vidéo de Bjork toute seule devant une télé, c’est que les pop stars ont de la personnalité à revendre. 

Mais là, n’allez pas croire que pour devenir une pop star, il faut absolument être out and loud. Beaucoup de stars de la pop, dont notamment Lorde et Gaga, se considèrent comme étant très introverties. La gêne a le droit de faire partie de leurs… gènes. D’une façon ou d’une autre (que ce soit les vidéoclips, les performances live ou les textes des chansons), la complexité et la profondeur des icônes finissent par s’exprimer.

Chenille – cocon – papillon — répétez

Il y a eu la Bjork qui chantait des chansons pour enfants, puis la Bjork punk avec ses Sugarcubes, puis la Bjork solo à qui on voyait la face, puis la Bjork actrice, puis la Bjork à qui on voyait pu trop la face. Au Québec, Diane Dufresne nous a donné une nouvelle version d’elle-même chaque saison (tellement que j’en ai fait le sujet d’un horoscope). Chacune des icônes mentionnées dans cet article est passée par MINIMUM deux phases, même les plus jeunes.

Il faut faire attention cependant. Ce n’est pas parce que tu changes de son, d’apparence et d’attitude que c’est nécessairement gagnant. On parle encore de la « méchante » Taylor Swift de Reputation, un faux pas rattrapé avec Lover. Pis, peut-être que ça peut rester entre vous et moi, mais la Grimes qui fait des routines d’entraînement pas possible me fait un peu peur. 

Subversion et scandale

Le Québec a été choqué rare quand Mitsou s’est assise sur une chaise du mauvais bord pour le clip de Dis-moi, dis-moi. Mitsou n’a été, ni la première, ni la dernière à avoir bouleversé la majorité (pas assez) silencieuse. Les crucifix en feu de Like a Prayer, le nipplegate de Janet Jackson, le finger de M.I.A. sont d’autres exemples de subversion. Ça peut devenir sacrément politique, comme dans le cas de Beyonce qui s’est fait reprocher son half-time trop Black Panther.

Par définition, j’ai l’impression que toute pop star est appelée à brasser la cage du monde entier. Une carrière sans subversion manque de saveur. Après tout, l’icône incarne une génération plutôt jeune et promeut son bagage de nouvelles valeurs qui ébranleront tôt ou tard celles de l’establishment.  

Faut être ploguée quand même

Allo les contacts! Rien que sur son prochain album, Charli XCX aura des collaborations avec Christine and the Queens, Sky Ferreira, Troye Sivan, Kim Petras, HAIM, Lizzo, Big Freedia, Cupkakke, Clairo et Yaeji. Laissez-moi reprendre mon souffle now, avant que je namedrop toutes les personnes avec qui Bjork et Madonna ont collaboré. Ben non, c’est une joke, j’ai une vie à vivre quand même. Mais bon, vous me suivez dans mon raisonnement. 

C’est un peu plate à dire, mais la pop star lambda doit avoir un monumental réseau de contacts. Connaître ses producteurs ses artistes, ses directrices artistiques, ses maquilleurs, ses coiffeuses. Dans certains cas (comme pour le vidéoclip Boys, de Charli), il faut être ami-ami avec tous les gars cutes qui ont été dans l’actualité en 2018. Sortez votre carnet d’adresses, votre crayon et préparez-vous à prendre beaucoup de noms en note. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up