Melissa Maya Falkenberg

Dans le studio du rappeur Rymz

« J’ai acheté un WALKMAN avec ma première paye de job dans une usine à poulets »

Quand Melissa Maya déménage, deux choses doivent être aussitôt branchées en dépit des montagnes de boîtes: la machine à café et la table tournante. L’animatrice et auteure – qui vient de scénariser un documentaire sur le disque vinyle et qui a un studio d’enregistrement à la maison – a eu envie de rencontrer d’autres freaks dans leur habitat naturel.

Illustration : Marianne Tremblay

Cette semaine: l’enflammé et unique rappeur Rymz nous amène dans son studio de Villeray, un sous-sol au désordre rock’n’roll.

Rymz, tu n’as même pas 30 ans. As-tu vécu tes premières grandes amours musicales davantage avec les CD ou avec les MP3?

Bin là! Avec les K7, tu veux dire! J’enregistrais même des émissions de radio sur mon tape cassette

Genre le 6 à 6 de CKOI? T’as pas fait ça toi aussi?!

All the way! (Rires.) Et, sans farce, mes premiers enregistrements de rap, je les ai faits encore plus tôt, au primaire, avec un genre de jouet-cassette-karaoké! Je m’en souviens comme si c’était hier: d’un bord, ça enregistrait, de l’autre, ça jouait…

As-tu eu la chance d’avoir le fameux WALKMAN jaune?

Encore plus cool: le SONY jaune et gris… SPORTS.  C’est la première chose que je me suis achetée avec ma première paye, quand j’ai eu un vrai job d’étudiant. Pas un job cheap, là. Un vrai job de shop dans une usine à poulets. La paye était assez bonne pour que je me paye ça!

Et quelle est la première cassette que tu as achetée avec tes sous?

Je ne l’ai pas achetée, je l’ai volée. 514-50 dans mon réseau de Sans Pression, piquée dans un party!

OK, là… On sait que tu as toujours été badass. Quelque chose qui pourrait nous surprendre?

J’aime vraiment beaucoup Richard Desjardins et Daniel Bélanger.

Rymz, tu sais que le concept de la série est de faire découvrir le coin musique de diverses personnalités… chez elles.  Veux-tu bien me dire pourquoi on est dans ton studio et pas dans ton appartement finalement?

Il s’est passé d’quoi il y a quelques jours. Pour la première fois, j’ai demandé d’avoir les clés pour pouvoir venir chiller ici à n’importe quelle heure, même la nuit.  Avant, j’avais tout écrit avant d’arriver en studio… Maintenant, je n’ai rien d’écrit pantoute. Je veux que mes enregistrements soient encore plus instinctifs. Je vais penser et écrire ici et ouvrir le micro tout de suite.

Expo 67, Arcade Fire, John et Yoko… Il me semble que la déco du studio ne te ressemble pas…

C’est un groupe rock qui occupait l’espace avant. On a décidé de laisser la déco telle quelle. Checke, y’a une fille tout-nue! On aime bin ça!

Mise à part cette image érotique, dans ce bordel, il doit bien y avoir au moins une chose qui est vraiment symbolique pour toi?

Oui, une chose. Tu vois le poster qui est là? C’est mon ami Souldia. On a fait un album ensemble. En onze jours. On a même tourné deux vidéoclips… en 48 heures. C’était tellement dernière minute, notre affaire! Tellement que, c’est même pas un vrai photo shoot, ça, c’est deux photos poches collées ensemble dans Photoshop! Mais la promo s’est quand même fait toute seule. Cet album était une demande des fans, on l’a fait pour eux, et ils nous l’ont bien rendu. Beaux souvenirs.

Pour terminer, je suis curieuse de savoir : on a beaucoup parlé de K7, mais quelle est ta relation avec les vinyles?

Absolument aucune. Ah non! Pas vrai! De temps pour une « date », ça fait gagner des p’tits points!  Tu mets Barry White, ou genre What A Wonderful World… Et évidemment tu dis que tu mets ça pour les occasions spéciales… LOL!

Avant de quitter le studio de Rymz, j’ai pris mon courage à deux mains et lui ai enfin fait part d’un constat qui me titille depuis un bout : je trouve qu’il un petit quelque chose de Nick Carter dans le visage. Son gérant et son amie sont partis à rire, lui n’a émis aucun commentaire. Si Karim Ouellet avait été là, je suis certaine qu’il aurait été de mon bord. (À lire aussi: La playlist de Karim Ouellet)


En parlant de Karim Ouellet, découvrez «La playlist de Karim Ouellet».

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Itinéraire pour un roadtrip 100% country

2019, c'est l'année du country!

Dans le même esprit