« Daytona »  : le nouvel album de Pusha T en trois brassages de marde

Un album dont la sortie a créé pas mal de beef.

Vendredi passé, Pusha T, président du label de Kanye West G.O.O.D. Music, a sorti son nouvel album DAYTONA . Le projet était hautement attendu puisque le rappeur n’avait rien sorti depuis  King Push : A Prelude to Dawn en 2015. Cet album était d’ailleurs censé être la première partie d’un autre projet qui devait sortir quelques mois plus tard.

Trois ans plus tard, c’est finalement chose faite!

Une suite attendue depuis des années, produite en plus entièrement par Kanye West : tout était là pour que les fans explosent! Tout et même plus puisqu’en plus d’avoir fait jaser pour sa qualité musicale, l’album a aussi brassé de la marde.

C’est pourquoi nous vous proposons un survol de l’œuvre, en trois brassages de marde!

BRASSAGE DE MARDE NUMÉRO UN : la pochette

La petite histoire dit que Pusha T avait déjà décidé d’une photo pour la pochette lorsque Kanye West l’a appelé pour lui dire qu’il avait finalement trouvé LA photo parfaite : une photo de la salle de bain dans laquelle Whitney Houston est décédée.

Les droits pour acquérir la photo étaient de 85 000 $, et Kanye les a payés lui-même. Décidément il était sûr de sa shot.

Sans surprise, les proches de Whitney Houston se sont tout de suite plaints de la pochette, disant que la photo les ramenait dans une époque qu’ils souhaiteraient laisser derrière. Pour eux, Kanye a fait un stunt publicitaire en utilisant leur vie privée. Ils demandent donc que la pochette soit changée.

Mais connaissant Kanye, je doute que ça arrive.

BRASSAGE DE MARDE NUMÉRO DEUX : Kanye West

Comme mentionné plus haut, l’album est entièrement produit par Kanye West, et c’est une des raisons derrière les délais de sa sortie.

Semblerait-il que l’album de King Push était pratiquement terminé lorsque Kanye a décidé de le refaire avec ses propres beats. Évidemment, quand Yeezy t’offre de faire tes beats, tu dis oui et tu scrappes tes chansons. Il a bien fait parce que le beat de Santeria  est FAYAAAAAAAH!

Le rappeur de Chicago est aussi en featuring sur la chanson What Would Meek Do?. Dans son verse, Pusha T lui demande «Niggas talking shit, Ye’, how do you respond?», ce à quoi Kanye répond : « Poop, scoop! Whoop! Whoopty -whoop ». La ligne est évidemment une référence à sa désormais classique chanson Lift Yourself , sur laquelle il rappe des « scoopy-pi-doop-woop » pendant 1 minute.

Belle manière polie de dire « voici comment je réponds à ceux qui parlent caca : avec une toune épaisse »

Ah, ce Kanye…

BRASSAGE DE MARDE TROIS : Drake

Le plus gros brassage de marde de l’album s’est passé avec Drake. En effet, dans sa chanson Infrared, Pusha T réfère au fait que le rappeur de Toronto aurait travaillé avec des « ghostwriters » (des gens qui écrivent ses verses à sa place en gros).

Avec Infrared, Push a réouvert un beef qui avait eu lieu à l’époque entre Drake et Meek Mill, alors que Meek avait aussi fait une chanson sur l’utilisation de ghostwriters par Drake.

Puisque Drake n’est pas aussi « soft » qu’on le croit, il a répondu à la provocation de Pusha T avec la chanson Duppy Freestyle, dans laquelle il insulte autant le rappeur (You might’ve sold some college kids some Nikes and Mercedes/But you act like you sold drugs for Escobar in the ’80s”) que son producteur Kanye (I’ve done things for him, I thought that he never would need/Father had to stretch his hands out and get it for me).

Finalement, à la fin de la track, Drake pouse l’audace à dire qu’il devrait facturer G.O.O.D. Music pour les avoir aidés à vendre DAYTONA avec son beef. Évidemment, Pusha T a dit qu’il attendait sa facture; quelques heures plus tard, Drake lui en envoyait une via Instagram, au montant de 100 000$!

Bref tout ça pour dire que DAYTONA est un bon album avec des beats incroyables qui a envoyé beaucoup de caca dans le ventilateur. En passant, Pusha T sera en performance gratuite avec Playboi Carti à Montréal dans le cadre du Festival Mural le 7 juin!

VIVE LE BOEUF! VIVE LE HIP-HOP!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Pourquoi apprend-on encore la flûte à bec ?

Lettre ouverte d'une enseignante de musique au primaire.

Dans le même esprit