Détecteur de metal : Le Metal industriel

Quand le party pogne à l’usine !

Il n’est pas rare de voir des commentaires sous des articles sur la culture du metal des gens qui mentionnent vouloir s’y initier. Cela dit, il n’est pas nécessairement évident de savoir par où commencer. Comment faire pour apprécier un style quand on n’a pas tous les référents du genre? Dans la série « Détecteur de metal », on porte fièrement à bout de bras la solution à ce questionnement avec une série d’articles sur les genres et sous-genres du heavy metal.

Cette semaine, on examine un sous-genre très spécial : le Metal industriel. C’est un mouvement musical particulier qui a généré plusieurs artistes qui n’ont pas peur de la controverse. Plongez dans cet univers digne d’un film de David Lynch.

L’origine

Descendant direct de la musique industrielle du début des années 80, le Metal industriel est une fusion des deux genres. On y retrouve le côté agressif et rythmé du metal juxtaposé sur beaucoup d’électro et de sampling. La naissance du genre est parfois attribuée au groupe Killing Joke qui s’amusait à l’époque à mélanger les styles, mais ce genre prend son envol surtout à la fin des années 80 avec des groupes comme Godflesh, KMFDM et Ministry. Nine Inch Nails prend le relais au début des années 90 et apporte ce son bien particulier devant de plus grandes foules, ce qui a ouvert la voie à d’autres groupes et a même influencé des groupes de musique industrielle à dériver vers le metal ou à se laisser guider par celui-ci. Le Metal industriel a aussi fait sa place sur plusieurs bandes sonores de films (The Crow, Spawn, Mortal Kombat, The Matrix et j’en passe), ce qui a aidé à accroître sa popularité. 

C’est pour qui?

C’est pour les fans de David Lynch et son cinéma néo-noir étrange. C’est pour ceux qui aiment voir un peu plus d’art dans leur musique metal, autant sur le plan visuel que sonore. C’est pour ceux qui adorent quand les artistes provoquent par leurs créations et n’ont pas peur de les défendre avec vigueur. 

Les Maîtres du genre

  • Nine Inch Nails : Je vous entends dire « T’avais pas mis du NiN dans ta suggestion d’écoute de Metal alternatif? ». Effectivement et, comme pour beaucoup de groupes du Metal industriel, c’est difficile de leur mettre juste une étiquette. Ce sont des groupes complexes qui adorent naviguer entre les genres musicaux et Nine Inch Nails est un parfait exemple. Le génie de Trent Reznor transcende les étiquettes et s’étale sur une panoplie de genres, de styles et de médiums.
  • Rammstein : Le coup de maître de Rammstein n’est pas nécessairement d’avoir fait accepter à la planète entière d’écouter du metal chanté en allemand, mais plutôt de faire découvrir aux gens qu’en fait, l’allemand est la langue parfaite pour le Metal industriel. C’est un groupe spectaculaire, que vous connaissez déjà sans doute, qui domine largement dans l’industrie. 
  • Ministry : Pas de Ministry, pas de Metal industriel, c’est simple comme ça. Ils étaient la quand ça a débuté et ils seront là pour encore longtemps. Ils sont inspirants, inspirés et toujours à l’avant-garde de ce style. 

Suggestions d’écoute

Voici ma suggestion d’écoute pour le Metal industriel. À savourer avec une vodka tonic bue dans un verre forgé avec de la vieille tôle d’une usine désaffectée. Bon, OK, un verre ordinaire, ça peut faire aussi.

Ministry – Just One Fix

Il y a eu d’autres chansons de Metal industrielle avant celle-ci, mais Just One Fix est celle qui m’a ouvert les yeux sur le genre. Toujours excellent, même si ça date de 1992. La prochaine chanson sur cette liste a également été fortement influencée par Ministry. Notez la similitude dans le riff de guitare.

Rammstein – Du Hast

J’ai hésité entre plusieurs vidéos de Rammstein. J’ai opté pour celle-là parce que c’est la chanson qui les a fait connaitre partout dans le monde et c’est encore un solide exemple de mariage entre le metal et la musique industrielle. Allez voir les autres vidéoclips de Rammstein sur YouTube, leurs clips sont toujours incroyables et ce sont des maitres incontestés du Metal industriel. Le talent de Till Lindemann est incroyable et son range vocal me surprend toujours.

Nine Inch Nails – Closer

Trent Reznor est un génie, je n’en démords pas. J’ai choisi cette chanson parce que c’est une de leurs plus grandes, mais aussi parce que NiN démontrait que le Metal industriel pouvait être plus qu’engagé et révolté, il pouvait carrément être sexuel aussi. 

KMFDM – Paradise

KMFDM date de 1984, mais j’ai choisi cette chanson qui date de septembre dernier pour vous montrer à quel point ce groupe vieillit bien, à quel point il est encore pertinent et cru. Un exemple à suivre dans une industrie où les groupes ne vieillissent pas toujours aussi élégamment. 

Marilyn Manson – The Beautiful People

Est-ce que je dois vraiment le présenter? Un grand Artiste, avec le « A » majuscule. Dédié corps et âme à son œuvre. C’est également un homme d’une intelligence exceptionnelle et ses entrevues sont toujours intéressantes. Ça, c’est la chanson qui jouait partout quand elle est sortie, et c’est encore bon.

Static-X – Push It 

Static-X navigue quelque part entre le Nu Metal et l’Industriel. Ils en ont tiré le meilleur des deux mondes. Le clip en stop-motion est vraiment trop cool. À voir! 

White Zombie – More Human Than Human

Rob Zombie est un autre artiste multidisciplinaire issu du Metal industriel. Réalisateur et chanteur, il connaissait ici ses premiers succès avec White Zombie avant de poursuivre en solo. 

Fear Factory – Dielectric

Bon, ici je l’avoue tout de suite : Je suis un fan fini de Fear Factory. Je les adore, ils ont un style bien à eux et un rythme incomparable. Le vidéoclip est également parfaitement dans le ton industriel. 

Samael – Luxferre

Ce groupe venu de Suisse injecte une dose de gothique et de black metal au Metal industriel et ça marche plutôt bien. Ça donne quelque chose d’unique. Ce groupe est mené par les frères Michael et Alexandre Locher (respectivement chanteur/guitariste et percussionniste/claviériste/programmateur).

Ministry – Victims of a Clown

On a débuté sur du vieux Ministry, on termine avec du Ministry récent. Je porte à votre attention le bassiste Tony Campos, qui apparait pour la troisième fois dans cette liste. Il était dans la vidéo de Static-X et de Fear Factory également. On peut dire que le gars adhère au genre Metal industriel pas à peu près. 

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up