Détecteur de metal : metal alternatif

Quand le rock alternatif crie plus fort.

Il n’est pas rare de voir des commentaires sous des articles sur la culture du métal des gens qui mentionnent vouloir s’y initier. Cela dit, il n’est pas nécessairement évident de savoir par où commencer. Comment faire pour apprécier un style quand on n’a pas tous les référents du genre? Dans la série « Détecteur de metal », on porte fièrement à bout de bras la solution à ce questionnement avec une série d’articles sur les genres et sous-genres du metal.

Cette semaine, je m’attaque à une autre branche importante du metal : le metal alternatif. C’est un sous-genre très vaste, puisqu’il sert de catégorie fourre-tout pour y classer tous les groupes qui affichent un son unique et hors-norme.

L’origine

Le metal alternatif est né de la fusion entre le rock alternatif et du metal au milieu des années 80. Des groupes comme Red Hot Chili Peppers et Faith no More ont fait leurs débuts avec un son mélangeant metal, funk rock et hardcore punk. Jane’s Addiction et Soundgarden ont également été fondés à cette époque et il semblait y avoir là le début d’un nouveau mouvement musical ou les gens qui auraient normalement œuvré dans le rock alternatif, voulaient aller quelques décibels plus loin.

La scène de metal alternatif a connu son explosion au début des années 90 avec l’émergence du grunge, un cousin musical. À cause de la popularité de ce style, plusieurs personnes provenant de background rock alternatifs ont été piquées de curiosité par la scène metal alternative. Le festival Lollapalooza est né de ce mouvement également, afin de promouvoir des groupes issus de ce courant musical unique. Plusieurs des groupes du metal alternatifs ont inspiré d’autres musiciens qui ont à leur tour créé des sous-genres très connus du metal comme le nu metal, le rap metal et l’industriel.

C’est pour qui?

C’est de la musique metal avec une étiquette pour les gens qui n’aiment pas avoir d’étiquette. C’est le style de metal le plus éclaté, le plus expérimental. C’est donc pour celui ou celle qui, selon moi, est ouvert d’esprit, qui aime bien être dans un état second en écoutant de la musique. C’est pour la personne qui aime bien découvrir de nouveaux sons, mais qui aime quand même que ça brasse un peu dans ses écouteurs.

Les maîtres du genre

Il y a plusieurs excellents groupes qui ont émergé du metal alternatif. Voici les plus grands :

Tool 

Comment tu fais pour savoir si quelqu’un est fan de Tool? Les fans de Tools sont extrêmement dédiés à leur groupe et pour cause. C’est un groupe majeur dans cette branche musicale, un incontournable. Musicalement, ils tiennent parfois plus du rock progressif que du metal mais c’est tout de même l’inspiration pour beaucoup de groupes metal alternatif.

Soundgarden

Chris Cornell était un artiste avec un grand A. Un gars qui se vidait le cœur chaque soir et chantait avec beaucoup de soul dans sa voix. J’ai eu la chance de les voir à Lollapalooza en 1996 et je m’en souviens encore. Le guitariste Kim Thayil est également un musicien notable puisqu’il utilisait son instrument de manière originale. Soundgarden c’était un groupe spécial, et Chris Cornell me manque beaucoup. Il laisse derrière lui une leçon importante pour tous les musiciens : joue avec tes tripes et donne tout ce que tu as à chaque performance.

Alice In Chains

Ce groupe, c’est Jerry Cantrell. Le son unique de sa guitare et de son chant, inspiré du blues, du rock et du metal, est un magnifique mélange qui a marqué l’histoire de la musique. Layne Staley était également un chanteur spectaculaire, mais ses problèmes de consommation auront finalement raison de lui en 2002. Le groupe a continué avec Cantrell en tête, et c’est toujours excellent.

Suggestions d’écoute

Voici ma suggestion d’écoute pour le metal alternatif. À savourer avec un verre d’absinthe, et peut-être un petit cigare. Mais surtout pas de drogue, non surtout pas…

TOOL — Sober

Tool jouait constamment a Much Music et MusiquePlus à l’époque parce que leur musique était populaire, mais aussi parce leurs vidéoclips ont toujours été incroyables. Celui-ci est mon préféré. C’est à voir!

A Perfect Circle — Judith

Maynard James Keenan ne s’est pas contenté de dominer l’industrie avec Tool, il a aussi créé A Perfect Circle avec d’autres musiciens, et c’est tout aussi bon. J’adore cette vidéo, juste pour regarder Paz jouer de la basse en talons hauts, se faire une toque à mi-chemin dans la toune et poursuivre comme si de rien n’était. Cette fille est trop cool pour la ligue.

Nine Inch Nails — Wish

Nine Inch Nails penche plus du côté metal industriel, mais fait quand même partie de cette grande vague musicale. Trent Reznor est un génie, un artiste spectaculaire qui enregistre même de la composition pour des films et quelques jeux vidéo.

Soundgarden — Black Hole Sun

Tout le monde connaît cette chanson. Elle traverse le temps. Parfois quand le temps est maussade, je me surprends à la siffler sans m’en rendre compte. C’est ça Chris Cornell. J’ai hésité entre celle-ci et Fell on Black Days, qui est également à écouter. À la mort de Cornell, quelqu’un a partagé la track vocale de Black Hole Sun pour lui rendre hommage. Je vous la suggère aussi, ne serait-ce que pour prendre la vraie mesure de son immense talent.

Faith No More — Epic

Mike Patton, c’est une bibitte étrange et je l’aime pour ça. Cette chanson a été enregistrée en 1989, bien avant le mouvement nu metal qui a suivi presque 10 ans plus tard. C’est un des premiers exemples commerciaux de rap metal. Une page d’histoire.

Alice In Chains — Man in the Box

Le talent de Layne Staley était aussi grand que son envie de prendre de la drogue : sans fin. Il laisse quand même un lègue musical impressionnant et Man in the Box est le parfait exemple de chanson à la Alice in Chains. Le cri poussé au début du refrain est tellement bon, et les backing vocals de Cantrell sont parfaits.

Red Hot Chili Peppers — Higher Ground

Le metal peut aussi se mélanger au funk et qui de mieux de Red Hot Chili Peppers pour vous le montrer? La vidéo est aussi très représentative de son époque, avec de l’abus de green screen et de couleurs éclatées. Superbe reprise de la chanson de Stevie Wonder, elle conserve son côté funk, mais lui injecte une petite dose metal parfaitement mesurée.

Breaking Benjamin — Breath

Il existe toute une branche du metal alternatif dédié aux groupes qui veulent rocker leur mélancolie, et à la tête de ce mouvement, il y a Breaking Benjamin et cette superbe chanson. Écoute ça dans l’autobus par une froide journée d’automne en regardant par la fenêtre. Ça fait la job.

Incubus — A Certain Shade of Green

Incubus, c’t’un drôle de band qui est parfois super smooth et relax, mais a d’autres occasions, ils mixent DJ et metal à la perfection, cette chanson en est un superbe exemple. Et Brandon Boyd est tout un chanteur. Remarquez aussi comment le metal alternatif laisse toujours beaucoup de place à la guitare basse très funky.

Jane’s Addiction — Mountain Song

Il ne se fait pas plus metal alternatif que ça. Perry Farrell qui chante comme ça lui tente, habillé n’importe comment, le parfait mariage musical de rock alternatif, de metal et de cette étrange énergie qui dominait les années 85-95 dans la musique. Dave Navarro, un guitariste de talent unique, a un super son également.

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up