Devenez groupie de Metallica à prix modique

Grâce au billet de saison « Wherever I May Roam », suivez Metallica en tournée.

On pourrait croire que de suivre son groupe favori en tournée, c’est quelque chose qui est mort en 1991, en même temps que les ambitions mainstream de Def Leppard.

Depuis l’avènement des baladeurs jusqu’à la mort du iPod, notre relation à la musique s’est transformée. C’est devenu une expérience beaucoup moins sociale et plus intime. Les artistes font maintenant partie de nos vies quotidiennes et non le contraire.

Et bien, les bons vieux jours pourraient revenir à la mode grâce à Metallica et leur nouveau billet de saison… qui s’appelle bien sûr Wherever I May Roam.

Pour la somme modique de 598 $, vous pouvez vous procurer le billet et assistez à la tournée complète de Metallica et qui se rend jusqu’au Michigan, du 27 mars 2018 au 13 mars 2019. Si on divise le prix du billet par le nombre de dates, ça sonne environ 17,50 $ du billet. Si vous aimez vraiment Seek and Destroy, vous pouvez l’entendre 34 fois, dans 34 villes différentes et ça vous ne coûtera pas 1 000 $ On serait fou de s’en passer, non?

Ou pas.

Vous pourriez aussi l’écouter 34 fois dans votre salon sur Spotify et inviter une rotation de monde différent ça vous coûterait juste 9,99 $ à la fin du mois.

On sait pas trop à qui ça s’adresse, ce nouveau super-billet. C’est en effet une excellente aubaine sur les spectacles de Metallica, mais ça se passe sur 12 pays différents (dont une représentation à Saskatoon, wtf?) et ce que vous sauvez sur les billets, vous allez payer en billets d’avion et frais de logements.

Donc, on en déduit que le billet d’adresse à :

1 — Des milliardaires saoudiens avec bien du temps à perdre et un flair incroyable pour les aubaines.
2 — Des fans irréductibles du groupe qui veulent se payer le trip d’une vie et suivre le band en tournée sans trop savoir où ils vont coucher de soir en soir ou comment ils vont voyager entre Helkinsi et Madison, Wisconsin pour attraper le prochain spectacle.
3 — Du monde qui vit dans le passé et qui ne comprend pas trop le principe de vivre dans le présent.

En fait, on ne comprend pas trop qui va se payer le billet Wherever I May Roam. C’est un trip d’artistes tellement riches et déconnectés qu’ils laissent un département marketing leur faire des suggestions pour devenir plus riches et déconnectés, mais celle-là elle est champ gauche en tabarouette. Avec beaucoup de chance (et de budget) quelqu’un pourrait peut-être se taper cinq ou six spectacles, ce qui revient… au prix d’un billet normal.

Présenté par URBANIA Musique. Venez suivre notre page Facebook, il se passe des choses pas mal cool là-bas!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les Anticipateurs cachent des kilos de cocaïne dans des poissons morts

Un nouveau vidéoclip pour le duo de Sorel.

Dans le même esprit