Du confirmé à l’ésotérique : les albums à surveiller en 2019

L'année marquera le retour de beaucoup de nos artistes préférés.

Tous les débats sur les listes de fin d’année sont maintenant obsolètes : il est maintenant grand temps de repartir la machine et rester à l’affût des nouveautés à venir. C’est pourquoi URBANIA Musique sort sa boule de cristal aujourd’hui pour connaître les albums qui risquent de frapper fort en 2019.

Les albums sont ici classés en trois catégories, selon notre niveau de confiance de pouvoir entendre cet album en 2019.

Les sorties confirmées

Les mélomanes peuvent déjà encercler quelques dates au calendrier. On retient d’abord celle du 18 janvier alors que déjà, Deerhunter, Toro Y Moi et Sharon Van Etten lanceront leur candidature pour le titre d’album de l’année. Avec son excellent titre Comeback Kid, cette dernière part avec une (toute petite) longueur d’avance.

Dans la pop bonbon, les infatigables Backstreet Boys offriront à leurs fans un neuvième album le 25 janvier. Le groupe connait un regain de vie récemment; le premier extrait Don’t Go Breaking My Heart était leur première entrée au palmarès Billboard en onze ans et a offert au groupe une nomination aux prix Grammys. Le groupe s’arrêtera d’ailleurs le 15 juillet à Montréal.

Février sera tout un mois pour les fans de musique indie alors que Girlpool (1er), Panda Bear, Xiu Xiu (8) et Ladytron (15) auront de nouvelles offrandes à proposer. Notre cœur valse toutefois pour Quiet Signs, le prochain album de Jessica Pratt qui verra le jour le 8 février. Avec un folk à la fois délicat et décalé, la chanteuse américaine devrait connaître la plus grosse année de sa carrière.

Weezer, facilement la formation la moins constante des 25 dernières années, fera paraître un 12e album le 1er mars. Pour la cinquième fois, l’album sera homonyme – la pochette noire lui donne le nom non-officiel The Black Album.

Groupe emo culte, American Football fera paraître un troisième album homonyme au début du printemps, le 22 mars. Rachel Goswell de Slowdive, Hayley Williams de Paramore et Elizabeth Powell du groupe montréalais Land of Talk seront également complices sur un disque qui verra le groupe explorer des territoires shoegazes.

Enfin, on offre une mention spéciale aux vieux routiers des Flaming Lips et leur King’s Mouth dont la date de sortie est déjà arrêtée sur le 13 avril. Le légendaire Mick Jones de The Clash fera la narration de cet album. Le groupe décrit le projet comme étant une « expérience de voyage dans la tête immersif ».

Au Québec, tous les yeux seront tournés vers Dead Obies; la formation fera paraître un premier album sans Yes Mccan le 15 février. Difficile de savoir comment sonnera le résultat final de Dead. Les deux extraits Run Away et André sont aux antipodes alors que le premier est ultra mélodieux et le second très agressif et rempli de distorsion.

On note également le premier disque de Lou-Adriane Cassidy. Son année 2018 aura été autant marquée par sa présence en finale des Francouvertes que pour avoir accompagné son nouveau BFF Hubert Lenoir sur scène un peu partout. C’est la fin du monde à tous les jours sera disponible le 8 février.

Les sorties prévues

Même sans avoir de date de sortie officielle, plusieurs autres albums risquent de retenir notre attention en 2019. De toute façon, dans le climat actuel de l’industrie de la musique, il ne faudrait pas être surpris de voir certains artistes faire paraître leurs albums du jour au lendemain.

Parmi les albums les plus attendus, Vampire Weekend devrait enfin sortir un quatrième disque. Pour l’instant, le titre Mitsubishi Macchiato a été évoqué, mais pas confirmé par le chanteur Ezra Koening. Leur dernier album Modern Vampires of the City avait été considéré comme étant l’un des meilleurs albums de l’année 2013 par un grand nombre de critiques.

En pop, Ariana Grande devrait continuer à faire des vagues. À peine quelques mois après la sortie de Sweetener cet été, la diva a fait paraître une nouvelle pièce, thank u, next. Elle a depuis annoncé qu’elle travaillait sur un album du même nom qu’elle souhaite faire paraître le plus tôt possible.

En huit albums, Rihanna n’a jamais connu de flop de toute sa carrière. Trois ans après Anti, son album le plus constant, cohérent et intéressant, Riri devrait sortir au moins un nouvel album en 2019. Si certaines rumeurs laissent présager un album double, voire deux albums distincts, on sait déjà que la chanteuse de Barbade devrait offrir des sonorités reggae à ses fans.

Parmi les autres albums attendus, on note aussi la vaguement montréalaise Grimes, The Raconteurs, Run the Jewels et les Chemical Brothers. Le duo noise-punk CRABE devrait faire paraître Notre-Dame de la vie intérieure quelque part au printemps, un an après leur étonnant parcours jusqu’en finale lors des dernières Francouvertes.

Forts d’un succès critique et populaire incroyable pour A Brief Inquiry Into Online Relationships paru fin novembre, les gars de The 1975 devraient remettre ça autour du mois de mai avec Notes On A Conditional Form.

Enfin, difficile de passer sous silence Norman Fucking Rockwell, 5e album de Lana Del Rey à paraître cette année. Les premiers extraits rappellent l’ère Ultraviolence, alors que Lizzy semble laisser tomber les influences trap de son dernier album pour quelque chose de plus organique. Comme l’annonçait Michelle Paquet plus tôt sur ce même site, une nouvelle chanson pourrait voir le jour dès le 8 janvier.

L’ésotérique

Que ce soit à cause de disputes avec une étiquette de disque, de perfectionnisme outrageux ou simplement parce qu’on s’appelle Kanye West, il y a certains albums qui prennent plus de temps que d’autres à sortir. Il est donc impossible de savoir avec certitude si ces prochains albums paraîtront en 2019 ou non; certains se retrouvent d’ailleurs dans nos listes de souhait depuis des années déjà.

On commence avec Tool, institution de métal progressif dont le dernier disque remonte à 2006. Les premiers échos d’un cinquième album datent de 2008 et les rendez-vous manqués se suivent depuis. Le 4 janvier, le groupe a confirmé avoir terminé l’enregistrement de l’album, quoique le mixage du projet est encore en route.

Dear Tommy, cinquième album du duo Chromatics, pourrait faire l’objet d’un film tant sa genèse a été difficile. Le projet avait été annoncé en fin 2014; Johnny Jewel aurait toutefois vécu une révélation après avoir frôlé la mort en 2015. Cela l’aurait poussé à démolir les 25 000 copies physiques du disque afin de le réenregistrer à nouveau. Plusieurs extraits ont fait surface au fil des ans. Parmi ceux-ci, on compte Shadow, qui existe en deux versions.

On retient aussi Charli XCX, dont le 3e album studio a été annoncé peu après la sortie de Sucker à la fin 2014. Elle a depuis fait paraître un EP produit par SOPHIE et deux mixtapes aux sonorités pop futuristes et déconstruites. Plusieurs simples ont également vu le jour depuis les dernières années et il est difficile de savoir exactement lesquels se retrouveront sur ce nouveau projet. Sa contemporaine Sky Ferreira a quant à elle annoncé l’album Masochism à l’été 2015. Tout comme ce fut le cas pour son premier album Night Time, My Time, paru en 2013, des frictions avec son étiquette de disque seraient à l’origine de cette gestation difficile.

Enfin, Kanye West a fait paraître Ye il y a à peine sept mois, mais un nouvel album a déjà vu sa date de sortie être repoussée deux fois. Difficile de savoir exactement quand Yandhi devrait voir le jour. On rappelle que deux semaines après la sortie de The Life of Pablo, Kanye avait annoncé un nouvel album nommé Turbo Grafx 16. Ce projet deviendra Ye, qui est sorti plus de deux ans plus tard.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Entrevue : Souldia en route vers la délivrance

Kevin St-Laurent n’avait que 15 ans lorsqu’il s’est mis à esquisser ses premières rhymes sous son alter ego Souldia. Inspiré par le franc-parler et […]

Dans le même esprit