Victoria Dimaano

Écoute exclusive + entrevue avec Random Recipe

Écoutez en primeur les premières pistes du nouvel album « Distractions » du groupe montréalais Random Recipe.

Pour fêter son dixième anniversaire, Random Recipe s’est offert un nouvel album, «Distractions», ainsi qu’un retour au bercail. C’est autour d’une bouteille d’eau qu’URBANIA les a rencontrés pour discuter tournée, studio et danger.

« Attends, juste pour savoir : t’as quel âge? »

« 23 ans »

« Aaaaaah, c’est pour ça! »

Assis autour de la petite table de conférence des studios La Traque, on se paie ma gueule ce matin.

« Quand on a commencé à faire de la musique, t’avais 13 ans! »

Je ne sais pas si c’est à cause de ma triste tentative me faire pousser une moustache, mais en ce moment FAB et Frannie, les deux leaders de Random Recipe rigolent.

« As-tu connu MySpace au moins? Nous c’est là-dessus qu’on s’est rencontré »

En fait j’ai menti, ce n’est pas à cause des 3-4 poils qui poussent au-dessus de ma lèvre qu’elles se paient ma tête, mais plutôt à cause d’une confession que je leur ai faite : « Je vais être franc avec vous, je ne connaissais pas vraiment votre musique avant ce week-end ».

En effet, contrairement à beaucoup de Québécois, le nom Random Recipe ne sonnait que vaguement familier à mes oreilles… ce que certaines personnes considéreraient d’ailleurs comme un sacrilège. Et avec raison, puisque le groupe montréalais fête déjà cette année ses 10 ans d’existence cette année!

Blague à part, c’est en faisant mes recherches ce week-end que j’ai réalisé à quel point j’étais passé à côté d’une œuvre unique en son genre, une véritable « bibitte » dans la scène musicale québécoise, connue pour son style éclectique et difficile à saisir.

Ce son aléatoire c’est en quelque sorte leur signature depuis leur début : « le but c’tait d’étirer les influences. » Cette espèce de joli chaos qu’ils ont immortalisé sur leur premier album « Fold It, Mold It », enregistré en 8 jours et qui a piqué la curiosité de bien des gens en 2010.

« On attirait autant des mélomanes, que du monde qui voulaient se saouler et aller voir un show ».

Exploit qu’ils ont répété lors de l’enregistrement de leur deuxième album. Suite à une passe difficile, le groupe surmonte les embûches et sort « Kill the Hook » en 2013.

« Que t’aies un festival de musique indie, de rock, de hip-hop, tu peux nous booker. »

L’album, par sa sonorité hip-hop-indie-folk-rock-toute-la-patente poussa Random Recipe devant une panoplie de foules différentes, car en évitant d’entrer dans une case précise, ils cadrent finalement dans tout. «Que t’aies un festival de musique indie, de rock, de hip-hop, tu peux nous booker.»

Sans compter l’originalité de leur casting  qu’ils exploitent à leur avantage. « Tsé deux filles comme tête d’affiche plus un Chinois, c’est sûr qu’on est “weird” dans ta programmation de festival »

C’est ce weirdness qui les fera voyager durant les 5 années suivantes entre autres en Europe, au célèbre festival SXSW au Texas et même en Islande.

Le même succès les attendait pour leur tournée en Amérique du Sud, au Brésil, Chili, Colombie, Mexique et au Panama. « On allait là-bas et on retrouvait la même énergie qu’on avait à nos débuts ici. Le monde capotait parce qu’ils avaient jamais entendu quelque chose comme nous avant »

Le retour en studio

Incapables d’écrire sur la route, les filles sont finalement revenues à Montréal pour commencer leur nouvel album, le troisième en dix ans. Elles racontent que le retour en studio fut ardu, hésitant encore sur la direction que devait prendre le projet.

« Tout s’est placé vraiment à l’automne dernier, quand on s’est assis avec Foxttrott (la coréalisatrice de l’album) pis qu’elle nous a dit : ‘lâchez vos ordis, retournez à vos instruments : c’est ça votre band. Y’a deux ans, vous faisiez une toune avec une pointe de pizza pis deux bouches’ »

Suivant ses conseils, elles sont donc retournées à leur guitare et steel drum, accompagnées de Liu-Kong, le percussionniste qui les suit depuis leurs débuts, en laissant les autres instruments à des artistes invitées.

« On a collaboré avec 13-14 filles sur l’album, autant sur la basses, mastering, mixing, réalisation, etc. ». Parmi ces filles, on compte Marie-Hélène L. Delorme (FOXTROTT), Marie-Pierre Arthur, Rhonda Smith (bassiste pour Prince), Ladybug Mecca (Digable Planets), Lisa Iwanicky (Blood and Glass), Heartstreets, Tali Taliwah (Nomadic Massive), Giselle Numba One, Sunny Moonshine (Sunny & Gabe) et Emily Lazar.

Toujours organiques dans leur démarche, elles racontent que l’ajout de ces invitées s’est fait naturellement. « C’est en se questionnant sur ‘comment les autres filles ont fait pour survivre aussi longtemps’ qu’on a commencé à les rejoindre pour les mettre sur l’album ».

Elles avouent aussi s’être empêchées de réaliser ce fantasme auparavant, par crainte que l’ajout de femmes à l’équipe ne détourne l’attention de leur musique. « On a toujours adoré les filles en musique, mais avant on pensait pas en mettre dans nos chansons parce qu’on se disait “on est déjà deux filles on veut pas en mettre trop”. Maintenant on peut se le permettre ».

L’attrait du danger

Humbles et lucides, les deux femmes recherchent surtout dans leur retour un nouveau challenge. « On est super conscientes que la game a complètement changé. Mais pour nous il est là l’intérêt. Quand t’as une facilité c’est super plate. On faisait des shows devant 80 000 personnes pis on se disait “piece of cake”. Maintenant on se remet en danger! »

 

« It’s like a new fucking world for Random Recipe » ont-elles déclaré en serrant les poings, pendant qu’un cinquième poil de moustache, motivé par leur détermination, poussait sous mon nez.

C’est justement pourquoi elles se sont permis d’aborder plus de front certains sujets qui leur tiennent à cœur (santé mentale, politique, identité, féminisme), sans nécessairement tomber dans le « in your face music ». « Random Recipe c’est avant tout une affaire de célébration ».

Finalement, bien qu’elles aient travaillé fort sur l’album, pour les deux MCs, le band restera toujours une expérience qui se vit sur le stage. Et disons qu’à voir la flamme qui brûlait dans leurs yeux en parlant de leurs spectacles, je n’ai aucune misère à y croire.

« It’s like a new fucking world for Random Recipe » ont-elles déclaré en serrant les poings, pendant qu’un cinquième poil de moustache, motivé par leur détermination, poussait sous mon nez.

It’s a new fucking world indeed.

Random Recipe lancera son nouvel album « Distractions » ce jeudi soir à 20 h au Club Soda dans le cadre de Montréal en Lumières. Pour plus de détails sur l’événement, c’est ici.

En attendant de les voir performer sur scène, on vous invite aussi à écouter en primeur leur nouveau projet ci-dessous.

Et si ces morceaux vous plaisent, sachez que vous pouvez pré-commander l’album juste ici!

Présenté par URBANIA Musique. Allez suivre notre page Facebook, il se passe des choses cool là-bas!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les sœurs Boulay racontent la démarche derrière « Nous après nous »

Regardez le nouveau vidéoclip des sœurs Boulay ici.

Dans le même esprit