Eminem et la théorie de la fellation infinie

Quand un rappeur invite ses « haters » à sucer sa graine, ça implique quoi ?

On avait très hâte au 15 décembre pour la sortie du dernier album d’Eminem Revival, dans les bureaux d’URBANIA. On voulait vous en parler la journée même, mais 70 minutes, 19 chansons et un mal de crâne plus tard, ça nous a passé.

Revival, c’est vraiment très mauvais : collaborations opportunistes avec des vedettes de la pop du moment, sampling sraccoleurs, bars faciles et  vides d’esprit, discours social forcé et maladroit, bref, ça nous tente plus du tout de l’écouter.

Mais, celui qu’on appelle aussi Slim Shady a trouvé une manière de faire parler de lui cette semaine malgré sa catastrophe d’album que tout le monde aimerait mieux oublier en lançcant un «diss track» à tous ceux qui détestent son album. Dans ce remix de Chloraseptic, il invite tous ceux qui détestent l’album à lui sucer la graine:

Not as raw as I was / ‘Walk on Water’ sucked? / Bitch, suck my dick

Minute, papillon. Ça fait du monde en maudit, ça.

Si on se fie au site aggrégateur de critiques Metacritic.com, 70% des sites majeurs et 38% des utilisateurs on donné une critique moyenne ou mauvaise à Revival.

Bon, on va couper la poire en deux: on va dire que 54% des gens ont trouvé ça aussi ordinaire ou plate que nous.

En chiffres (on va se limiter au public Américain pour une question de logistique. Personne ne va prendre l’avion de Sydney ou de Tokyo pour un simple blow job), ça fait 174,5 millions de personnes qui doivent une pipe à Eminem. Selon la sexologue Debra Laino, une pipe devrait durer environ 10 minutes, donc si tout le monde qui n’aime pas Revival devrait en tailler une à c’bon vieux Marshall… ça durerait 1, 745 millard de minutes.

L’équivalent de 44 vies complètes.

En tout cas, on encourage personne à le faire parce qu’une éternité de blow jobs, c’est la dernière chose qu’il mérite après un tel album de MARDE!

Présenté par URBANIA Musique. Allez suivre notre page Facebook, il se passe des choses pas mal cool, là-bas!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Pourquoi apprend-on encore la flûte à bec ?

Lettre ouverte d'une enseignante de musique au primaire.

Dans le même esprit