En toute objectivité… André 3000 est trop fort

Après 15 ans, le rappeur d'Atlanta présente deux nouveaux morceaux.

Le 13 avril dernier, la planète hip-hop s’est arrêtée de tourner à l’annonce qu’André 3000 avait sorti deux chansons sur son nouveau compte Soundcloud.

En effet, le rappeur d’Atlanta, connu surtout pour être une moitié du très important duo hip-hop OutKast à dévoiler deux titres à l’occasion de la fête des mères.

Avec ce retour que personne n’attendait, le rappeur a prouvé pourquoi on s’en ennuyait autant. La première chanson intitulée Me&My (To Bury Your Parents) est un hommage musical extrêmement intime et touchant à ses deux parents qu’il a perdus au cours de l’année 2013. Sur l’instrumental jazz et mélancolique, réalisé en collaboration avec le pianiste Kevin Kendrick, le rappeur troque les verses pour le chant pour se remémorer les balades en voiture avec sa mère et son père.

Me and my mother drivin’ to the grocery store

Me ridin’ shotgun with my window rolled down

She smoked cigarettes and gets what she gets by

Hustlin’ harder, rollers and a nightgown

Me and my father driving to the football game

Me ridin’ shotgun, my window rolled down

He sipped Cognac and kept us all laughin’

I was much happier when he was around

When he was around, around

La deuxième chanson,  Look Ma No Hands, est encore plus fascinante puisqu’il s’agit d’une pièce jazz de 17 minutes. Pas de paroles, pas de verses, mais plutôt un solo d’André 3000 à la clarinette sur une mélodie du pianiste anglais James Blake.

Je suis certain qu’en ce moment, certains lecteurs se demandent « Mais pourquoi ces deux chansons ont créé autant de commotion? » C’est tout simplement qu’en les sortant, le rappeur mettait fin à un silence musical de plus de 15 ans.

En effet, malgré qu’André 3000 ait collaboré comme featuring avec certains rappeurs dans les dernières années (pensons entres autres à son incroyable verse sur « the ends » de Travis Scott), l’artiste n’avait rien produit en solo depuis la sortie du dernier album d’OutKast en 2003. Au mois d’août, il avait même déclaré en entrevue qu’il espérait ne plus faire de rap dans 10 ans.

C’est pourquoi cette nouvelle fut une surprise totale, un véritable cadeau du ciel. L’équivalent d’un retour au jeu de genre Wayne Gretzky ou Saku Koivu (je connais rien au hockey, mais EN TOUT CAS VOUS COMPRENEZ BON). Surtout qu’André est reconnu pour sa discrétion sur les réseaux sociaux : pour annoncer la sortie, il s’est même créé pour la première fois un compte Instagram sur lequel il a expliqué la démarche des chansons.

Pour comprendre l’importance de cette sortie, il faut aussi comprendre qu’OutKast est un duo extrêmement respecté et important dans la culture du hip-hop.

Pratiquement tous leurs albums sont considérés comme des classiques. Pensons entres autre à Stankonia qui contient les succès Mrs. Jackson et So Fresh, So Clean, mais aussi à leur album double Speakerboxxx/The Love Below pour lequel Big Boy et André 3000 ont chacun réalisé en solo une face du projet.

The Love Below, la partie réalisée par André reste probablement un de mes albums hip-hop préférés, pour son exploration musicale surprenante : on parle ici d’un projet qui se promène entre le jazz, la pop, le r’n’b et les gros bangers (genre « Hey Ya », que chaque personne a dû entendre au moins 1000 fois dans sa vie).

Par son exploration musicale, son originalité et son excentricité, OutKast fait partie des artistes qui ont confirmé la ville d’Atlanta comme un pôle important de la culture hip-hop. Ils sont les grands frères de tous ces nouveaux rappeurs qui sont sortis récemment : Gucci Mane, Young Thug, Future, 21 Savage, Migos.

Par moment en tant que fan de hip-hop, je suis un peu déçu de la faible prise de risque de certains rappeurs. On se contente souvent de reprendre un son qui marche et de presser le jus jusqu’à ce qu’un nouveau trend prenne ailleurs. André 3000 n’est pas de ceux-là. Il fait partie de ceux qui CRÉENT les trends.

C’est pour toutes ces raisons, qu’en toute objectivité, André 3000 est trop fort.

Présenté par URBANIA Musique. Venez suivre notre page Facebook, il se passe plein de choses cool, là-bas!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up