Vincent Lachaine

Entrevue : Urban Science – Cinq années de party dans #LeCypher

Discussion avec Vincent Stephen-Ong, leader du groupe.

Urban Science c’est plus qu’un groupe de hip-hop live, c’est un véritable mouvement qui comprend un brass band, des parades rap ainsi qu’une des soirées jams les plus courues en ville, #LeCypher. À l’occasion de leur 5e anniversaire, on s’est entretenu avec le fondateur Vincent Stephen-Ong pour comprendre l’engouement derrière cette mythique soirée et les fondations de ce groupe omniprésent sur la scène depuis déjà des années.

« Pour ceux qui ne connaissent pas #LeCypher et Urban Science, c’est un esti de gros party! On joue du hip-hop avec un band complet et plusieurs musiciens, chanteurs et MCs nous rejoignent sur scène à travers la soirée. »

C’est au Belmont qu’a commencé l’aventure #LeCypher se souvient Vincent : « Il y avait pas trop de monde et c’était ma femme qui était portière». Le groupe a ensuite vécu ses heures de gloire au défunt Bleury bar à vinyle avant de trouver finalement trouver résidence au Bootlegger où leur soirée régulière (près de 250 éditions!) est pleine à craquer chaque semaine. Derrière ce succès se cache le travail acharné de toute la formation, en particulier celui de Vincent, saxophoniste et leader du groupe : « La soirée implique un band d’une douzaine de membres, un opening act, des pratiques, des DJs, vendeurs de bouffe, un host et un jam-session en plus du soundcheck et de la promotion. C’est énormément de responsabilité! »

Vincent insiste sur le travail acharné de son équipe et est très conscient des sacrifices que chacun fait pour performer. « Sur papier ce projet n’est pas super soutenable, mais quand on atteint un zénith musical, ce moment où le son est vraiment à son summum, tous les efforts en valent la peine. Au final, on est tous là pour la musique et on garde un standard de très haut niveau. »

Inspirées des jam-sessions de The Lesson à New York, les soirées #LeCypher sont nées dans un contexte où Vincent (qui jouait avec Nomadic Massive et Kalmunity) voulait créer un mouvement hip-hop musical pour tous les musiciens de la ville. « C’était un jam ouvert, mais on voulait garder le thème hip-hop et être implacable. On voulait un espace qui permettrait à tout le monde de participer et d’apprendre ensemble. »

Garder la scène en santé

Effectivement, le projet a pris de l’ampleur depuis les 5 dernières années avec maintes participations aux Francofolies et Festival de jazz de Montréal, la création du Urban Science Brass Band (orchestre de rap ambulant) et le succès retentissant du jam-session. Le public est au rendez-vous grâce à l’ambiance festive, la qualité de la musique et la diversité de la foule et des participants. Avec les années, #LeCypher est devenu un incontournable du nightlife montréalais et l’infatigable Vincent a vu l’effet de l’événement sur la scène musicale de la métropole : « Quand je vois des jeunes qui avant étaient dans la foule et qui aujourd’hui essaient la scène ou animent des soirées entières, je comprends pourquoi cette soirée est si importante. ».

Curieux, nous avons demandé à Vincent de nous donner les cinq moments les plus marquants des cinq dernières années pour Urban Science. Voici ce qu’il nous a partagé : 

La Hip Hop Parade

« Quand j’ai eu l’idée folle d’organiser une parade de hip-hop spontanée dans les rues de Montréal, je ne savais pas à quoi m’attendre. On est tous arrivés déguisés avec nos instruments et on s’est mis à déambuler sur les rues et ça a été magique : à chaque bloc, on entrainait des gens avec nous. Là-dedans, y avait un gars qui nous a filmés et sa vidéo est devenue virale. C’est un coup d’éclat qu’on a repris (malgré les interventions policières) et récemment on a fait partie d’un documentaire Amazon Prime grâce à cette parade absolument insane. »

Le Blue Skies Out Festival

Ce festival exclusif est tellement spécial et nous sommes choyés d’y avoir participé. Tout d’abord c’est dans un lieu idyllique au milieu d’une forêt sans réception cellulaire. Ils n’ont même pas de page Facebook et ils réussissent quand même à vendre tous leurs billets chaque année. J’ai déjà joué dans de plus gros festivals, mais avoir une foule aussi engagée et attentive, c’est unique au monde. Les gens font le pèlerinage chaque année et nous n’avons jamais été aussi bien traités. C’est un véritable rêve. »

La présence de musiciens vedettes

Quand on a commencé à se rendre compte que les musiciens en tournée à Montréal avaient entendu parler de nous outre-mer et venaient aux soirées #LeCypher, j’ai vraiment été surpris et j’ai compris qu’on devait faire quelque chose de bien. La fois où Ron Avant, le claviériste de Anderson .Paak s’est joint au groupe, je crois que la foule et les musiciens ont tous été abasourdis.

Rapkeb Allstarz

« Grâce à Laurent Saulnier, Urban Science a fait partie du Festival de jazz de Montréal et des Francos. Mais le Rapkeb Allstarz c’était une idée qu’on avait eu avant, et c’était presque trop ambitieux. Je n’en reviens toujours pas que Laurent ait accepté le concept et qu’il nous ait même poussés encore plus loin. Partager la scène avec des légendes du rap québécois et avoir accès à de la mise en scène, une équipe de tournage et un local de pratique au cœur du Vieux-Port a été énormément de travail, mais un résultat musical des plus satisfaisant. »

Le dernier Bleury

C’est au Bleury Bar à Vinyle qu’on a vraiment bâti notre concept et fait notre réputation. Alors de jouer une dernière fois avant leur fermeture, ça été super émouvant et un des cypher les plus remplies de notre histoire. RIP.

#LeCypher célèbrera son 5e anniversaire avec style avec un mois de soirées thématiques (DJ Premier, Dr. Dre) et un party d’anniversaire le 10 octobre inspirés des plaisirs coupables du hip-hop.

Pour suivre les soirées #LeCypher, c’est ici.

Pour suivre Urban Science, c’est là.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up