Alex Blouin et Jodi Heartz

Evelyne Brochu dévoile un nouveau single torride et un album

Le fruit d'une collaboration avec son ami Félix Dyotte.

Plus tôt ce printemps, on apprenait que la comédienne Evelyne Brochu, qu’on a pu voir récemment dans « La femme de mon frère » de Monia Chokri, se lançait en musique. Ce matin, sa maison de disque, Grosse Boîte, officialisait la nouvelle: son premier album s’intitule « Objets perdus » et sera disponible dès le 20 septembre prochain. Un nouvel extrait, « Escale à Madrid » accompagnait l’annonce. 

La pièce, à la fois douce et torride, n’aurait pas pu sortir à un meilleur moment. C’est le single parfait pour accompagner la fin des beaux jours d’été, un verre de blanc à la main et des souvenirs pleins la tête. « Escale à Madrid » fait suite à « Copie carbone » et « Maintenant ou jamais », les deux premiers singles d’« Objets perdus », qui ont été lancés en avril. Non sans rappeler Vanessa Paradis ou Brigitte Bardot, il y a quelque chose de naïf et de délicat dans ces morceaux. 

C’est à Félix Dyotte, ami de toujours de la comédienne, qu’on doit les textes, la musique et la réalisation de ce premier album. On avait d’ailleurs pu entendre Evelyne sur « Je cours », pièce qui ouvre le dernier album de Félix. Ils disent avoir « tissé » ensemble ce projet au fil de rencontres des balcons ensoleillés, dans des parcs montréalais, et bien installés dans une maison de campagne, qu’on imagine très bucolique. 

On nous dit que les « objets perdus » des deux complices sont parsemés çà et là dans l’album: « un disque de Giorgio Moroder qui traîne sur le sol, une figurine en porcelaine, une breloque, un cendrier, un poème griffonné sur un papier fripé. » C’est romantique, poétique et vaguement nostalgique comme esthétique musicale. L’album se fait attendre pour qu’on puisse s’évader dans leur monde fantaisiste, empli de soleil, d’amours d’été et d’escales européennes le temps d’une chanson.

« Objets perdus », le premier album d’Evelyne Brochu, sera disponible sur toutes les plateformes le 20 septembre prochain. D’ici là, vous pouvez la suivre ici

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up