Étienne Drapeau fait la fiesta

De Star Académie à Sud Académie.

À la rédaction d’URBANIA on reçoit chaque jour des dizaines de communiqués. On les lit tous et parfois, on se laisse surprendre. Les mots d’un.e attaché.e de presse qui à première vue allaient nous laisser indifférents se révèlent être une source élevée de bonheur, un rappel que oui, cette journée vaut la peine d’être vécue pleinement.

C’est le cas de ce courriel qui nous annonçait, il y a quelques jours, le lancement du nouvel album d’Étienne Drapeau COMPLÈTEMENT EN ESPAGNOL. Intitulé Fiesta (Cerveza et No problemo ont été envisagés, mais n’ont pas été retenus nous disent des sources bien informées), cette galette qui fleure bon le cumin et l’avocat frais réjouira sans aucun doute les plus cyniques d’entre nous.

Fort d’une demi-douzaine de voyages en République, l’ex-participant de la deuxième cuvée de Star Académie a décidé de se lancer à l’assaut du marché sud-américain, c’est pourquoi le lancement aura lieu ce soir, au Casino de Montréal.

Vous vous ennuyez soudainement de l’été passé, mais pas des autres étés d’avant? C’est par ici :

Pas convaincus? Laissez-vous charmer par les rythmes latins, un accent approximatif et des manches en cuirette :

Mais voilà, ne marche pas dans les pas d’Elvis Crespo qui veut. Étienne Drapeau se lance dans une démarche que plusieurs artistes québécois ont échouée avant lui. Chez URBANIA, on salue l’audace de ceux qui essaient des choses et on lui espère un succès fracassant. En fait, on lui souhaite de ne pas ajouter son nom à cette liste. 

Alfa Rococo – Meteoro

IMA – Gracias a la vida

Florence K – Las calles del sur

Gabriella – Un mar de tristeza

Céline – L’amour existe encore

René Simard – Jingle Bells en espagnol

Les Respectables – Amalgame

Gildor Roy – Le touriste (tiré de l’album Vacaciones, qui contient plusieurs chansons en espagnol)

Présenté par URBANIA Musique. Venez suivre notre page Facebook, y’a plein de choses cool qui se passent là-bas.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Pourquoi apprend-on encore la flûte à bec ?

Lettre ouverte d'une enseignante de musique au primaire.

Dans le même esprit