J’ai écouté le clip « Une autre chambre d’hôtel » de Gildor Roy… et j’ai des questions

C'est comme le Shining, mais avec Deano Clavet et des bonnes soeurs.

Tout le monde aime Gildor Roy. Peu importe si vous l’avez connu à cause L’île de Gilidor ou District 31, son nom est synonyme de vedettariat québécois. 

Si vous pigez son nom pendant une game de boulette chaudaille, vous essaierez probablement de faire devinez son nom à vos convives en criant: «TQS» ou «Germain dans KM/H» (on triche tous un peu à la boulette).

Dans l’imaginaire collectif, Gildor Roy a toujours existé.  Il est apparu tout de suite après le big bang, avec les trilobites et les protozoaires avant de devenir chroniqueur pour un show télé.

Ce que tout le monde oublie, c’est que Gildor a commencé au bas de l’échelle, comme tout le monde… EN TANT QUE CHANTEUR COUNTRY! Aujourd’hui, j’vous présente l’autre Gildor et son imaginaire foisonnant. Un drôle de mélange entre Johnny Cash et Lucien Francoeur. 

Comme d’habitude, je vous conseille fortement de regarder le clip au complet avant qu’on plonge dans ses nuances.

0:07 – La raison pour laquelle Gildor se fait crisser à la porte par sa blonde est nébuleuse. Lui-même a pas l’air trop sur. Elle a l’air aussi convaincue que nous de son futur dans la chanson country.

0:19 – Ce qui est drôle avec ces sous-titres superflus, c’est que la belle Française de Gildor est beaucoup plus méchante en joual qu’en français. À voir son air constamment ébaubi, la traduction a plutôt l’air pour lui que pour nous. Le sous-titreur a juste l’air de vraiment l’haïr.

0:33 – Bon, le sous-titreur affirme aussi que les Français savent pas s’exprimer et/ou que les Québécois sont plus honnête. J’espère que la maison de production a éventuellement vu clair dans son jeu. Sans farce, c’est cute

0:47 – Bon, c’est un peu plus clair. Si Gildor doit laisser sa montre Casio cheap en gage pour louer une chambre d’hôtel de marde, ça doit pas être un winner. Le country, ça paye pas les factures. Les gars, si vous ne faites pas d’argent et que votre musique est juste moyennement intéressante, développez vos autres qualités. Genre, être un bon chum. Présent et attentionné. Hein, Gildou?

0:58 – C’est à ce moment-là que Gildor aurait dû piler sur son orgueil et aller coucher à l’Accueil Bonneau pour la nuit à la place de donner tout le cash qui lui reste à un vieux tout croche de même. Pourquoi il a pas fait ça?

1:02 – Ouin, OK. Il avait vraiment pas grand chose pour lui dans l’temps, hein?

1:14 – Gildor est aussi bon à avoir l’air niaiseux dans ce clip que Francis Martin est bon à avoir l’air de jouir dans Rock It. C’est ça du talent pur. Ça s’apprend pas. 

1:22 – Hein? C’est pas la fille du début ça? AH LA COQUINE! ELLE EST VENUE L’ATTENDRE À L’HÔTEL

1:27 – Ah, peut-être pas finalement. Au fond, l’hôtel se venge de lui comme dans The Shining. Sauf que Gildor est pas un écrivain raté abusif de marde. C’est juste un chanteur country pauvre et incapable de comprendre une politique d’hôtel. Belle place de marde, finalement. 

1:30 – Deeerpppp

1:36 – Dans le fond, y’a pas une peine d’amour par chambre d’hôtel. Il est juste pas capable de trouver sa chambre. J’me sens floué par ce clip. 140, BRO. 140, C’PAS DUR. Demande ton chemin, si t’es perdu.

1:48* soupir * Finalement, y’a UNE chambre mais Gildor est trop chicken pour rentrer dedans parce qu’il imagine sa blonde baiser d’autres hommes à chaque fois qu’il ouvre la porte. Ce que l’histoire ne dit pas, c’est pourquoi y’a du monde différent à chaque fois qu’il essaie de rentrer? Pour un hôtel avec une politique aussi longue, c’est le bordel total. C’est compliqué, ce clip.

1:52 – Le visage même de la détresse.

2:06 – Juste pour vous dire: on est rendus à la moitié du clip et Gildor est rentré dans aucune chambre d’hôtel encore. Et il deal juste avec une peine d’amour. Gildor n’avait clairement pas la vie amoureuse pour chanter du country. 

2:12 – Oubliez ça, j’ai rien dit.

2:19 – Se faire cocufier par Deano Clavet, c’est la chose la plus 1991 au monde.

2:25 – Si j’vous disait qu’un jour, vous alliez voir Deano Clavet en queue de chemise, fièrement exhiber ses bobettes dans les fantasmes cocus de Gildor Roy, m’auriez-vous cru? Vous êtes les bienvenus, guys. J’écris cette série pour des moments de même. 

2:30 – J’aime Deano Clavet. Ça parait-tu?

2:44 – Quand Gildor rentre FINALEMENT dans sa chambre, il trouve sa blonde en boules qui danse avec une chorale de bonnes soeurs. Mmmm…  Est-ce que Une autre chambre d’hôtel mérite sa place dans le triste panthéon de chansons écrites par des gars pour traiter leur blonde de salope? Le suspens règne.

2:48 – Je sais pas c’est qui, lui. Mais on devrait lui appeler une ambulance. 

3:11 – Ça peut avoir l’air big d’avoir Martin Drainville dans son clip, à posteriori. Il commençait à peine à être connu lui aussi à l’époque. C’était deux ans avant La Florida, trois avant Louis 19 et cinq avant l’immortel Angelo, Fredo et Roméo. Estie que j’suis vieux.

3:14 – Bon, y’avait aucune nonne finalement. Gildor avait peut-être juste besoin d’aller passer un p’tit 10 minutes avec lui-même aux toilettes pour s’éviter tout ce rocambolesque rififi. 

3:29 – Bien sûr, c’pas ça qu’il a fait.

3:35 – ¯\_(ツ)_/¯

La morale de cette histoire: si votre blonde vous crisse à la porte, adoptez un des trois comportements suivant:

1) Suppliez-la de vous reprendre et arrêtez d’être poche.

2) Avant d’aller faire quoique ce soit, passez un p’tit moment en solitaire avec vous-même pour faire descendre la pression.

3) Allez coucher à l’Accueil Bonneau et référérez-vous au comportement 1 le lendemain.

N’allez SURTOUT pas coucher dans un hôtel cheap sur St-Lo.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Le petit guide d’étiquette des demandes spéciales aux DJs

Avec la saison des mariages qui tire à sa fin et le début de celle des partys de Noël, les DJs se préparent […]

Dans le même esprit