MARY ALTAFFER

João Gilberto en 5 chansons

La légende de la bossa-nova nous a quittés à l'âge de 88 ans.

La musique brésilienne a perdu un de ses plus grands ambassadeurs. João Gilberto, qui avait popularisé la bossa-nova à travers le monde grâce à sa sublime interprétation de la chanson The Girl from Ipanema, est décédé à Rio la semaine dernière. Alors que la musique populaire brésilienne était dominée par l’utilisation massive de percussions et de paroles mélodramatiques, la bossa-nova (ou « nouvelle vague » en argot), portée par la voix suave du regretté musicien, a réinventé pour toujours le son du pays dans les années 1960.

On revient aujourd’hui sur cinq chansons indispensables du répertoire de cette icône.

A Garota de Ipanema/The Girl from Ipanema

C’est LE classique incontournable de la bossa-nova. Écrite par Antônio Carlos Jobim et Vinícius de Moraes, l’interprétation tranquille de João Gilberto a fait de cette chanson un hit planétaire en 1963, mettant par la même occasion la musique brésilienne sur la mappe. Aujourd’hui, ce serait la deuxième chanson la plus reprise au monde, interprétée notamment par Frank Sinatra, Nat King Cole et Ella Fitzgerald

Bim Bom

Dans un appartement de Rio Janeiro, à la fin des années 1950, un petit groupe d’adolescents, Newton Mendonça, Antônio Carlos « Tom » Jobim, Vinicius de Moraes et João Gilberto, inventent la bossa-nova. Chega de Saudade/Bim Bom sera le premier disque de ce renouveau musical, marqué par le chant presque parlé et la guitare rythmique inhabituelle et sensuelle de João Gilberto. C’est lui qui a composé Bim Bom, dont les paroles signifient en gros : « Bim Bom! C’est tout ce qu’il y a dans ma chanson! » 

Aguas de Março

C’est la première chanson de l’Album Blanc de João Gilberto, paru en 1973 et considéré comme un des plus grands albums de l’histoire de la musique brésilienne.

Aguarela do Brasil

Toute sa carrière, João Gilberto a brillé en reprenant des compositions de tous styles à sa sauce si particulière. En s’appropriant certains succès populaires brésiliens comme Aguarela do Brasil sur l’album Brasil en 1980, le chanteur et guitariste a marqué encore un peu plus l’âme de son pays.

Desafinado

Écrite par ses acolytes Tom Jobim et Newton Mendonça, Desafinado est un pied de nez aux détracteurs initiaux de la nouvelle vague. João Gilberto y chante qu’une jolie fille qui l’avait traité de chanteur désaccordé et anti-musical n’avait rien compris à la bossa-nova…

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up