Jon Bon Jovi a sorti un vin rosé et on sait comment l’appeler

Vous votez pour lequel ?

Comme je suis une vieille vesse de 38 ans, j’ai connu Jon Bon Jovi il y a 30 ans, quand il avait l’air de ça et qu’il chantait Livin’ on a Prayer:

Puis, est arrivé dans ma vie Young Guns II et sa trame sonore que je connais par coeur. J’aimerais d’ailleurs un jour résoudre le mystère de ce vidéoclip: dafuk un ciné-parc abandonné en haut d’un rocher? Comment le monde faisait pour s’y rendre? Ou bedon il est abandonné parce qu’il y a eut un glissement de terrain pis ya pu personne qui peut y aller? La vérité, svp!

Bref, que ça me plaise ou non, je dois beaucoup de choses à Jon Bon, dont mon amour des leggings serrés.

Je l’ai même vu deux fois en show dans les années 90, au Colisée de Québec (rien de moins), rempli de ginos pour l’occasion.

Il venait de se couper les cheveux pis ça avait fait les nouvelles. Pas parce que sa nouvelle coupe ressemblait à celle de ma tante Johanne, mais parce qu’on s’inquiétait à savoir si ça marquait la fin du pop rock de poil. En tout cas les VJs de Musique Plus en revenaient juste pas.

Sauf qu’après le succès de Bed of Roses pis toute, j’ai juste commencé naturellement à m’intéresser à d’autres choses. J’ai  bien vu ses apparitions dans Sex and the City et 30 Rock, mais disons que j’avais pu le même intérêt.

Fast forward hier soir, quand j’apprends que lui et son fils se sont parti une compagnie de vin rosé, produit dans le sud de la France.

Ben oui, vous autres: en plus de toutes ses oeuvres de charité, Jon Bon est dans le business du vin!

Par contre, je suis pas trop certaine du nom du rosé: Diving into Hampton Water. Je veux dire, je sais que Jon a le New Jersey dans le sang, mais c’est pas une raison pour un nom aussi peu original.

J’ai donc demandé l’aide de mes fellow collaborateurs URBANIA pour trouver un meilleur nom à ce rosé et je vous garantie que ces options vous donneront envie de porter des leggings de cuir, des bottes de cowboy en serpent, une permanente crêpée et du lip gloss.

Pis en plus, le mois sans alcool est fini alors célébrons!

BED OF ROSÉ

BON JO-VIN

SIPPIN’ ON A PRAYER

IT’S MY WINE

WANTED DRUNK OR ALIVE

BON JOVIGNOBLE

SLIPPERY WHEN DRUNK

BLAZE OF RAISINS

DRINKIN’ ON A PRAYER

LAY YOUR WINE ON ME

KEEP THE FLAVEUR

THIS AIN’T A LOVE SAUVIGNON

BAD MEDI-ZINF

HAVE A NICE LENDEMAIN DE VEILLE

LIVIN’ ON A PINOT

GRAPES OF GLORY

YOU GIVE WINE A BAD NAME

Vous votez pour lequel?

Merci à Stéphane Morneau, Antoine Desjardins-Cauchon, Hugo Mudie, Mélanie Couture, Christian Letendre, Rémi Bourget, Alex Lévesque et Julie Lemay pour leur créativité débordante! Rock n’ roll!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Entrevue : Souldia en route vers la délivrance

Kevin St-Laurent n’avait que 15 ans lorsqu’il s’est mis à esquisser ses premières rhymes sous son alter ego Souldia. Inspiré par le franc-parler et […]

Dans le même esprit