Camille Gladu-Drouin

Joyeux Calvaire : moments uniques en coulisses du show hommage aux Cowboys Fringants

Notre photographe s'est faufilée parmi les artistes et techniciens du spectacle pour capter sur le vif l'atmosphère en coulisses.

URBANIA et l’Amphithéâtre Cogeco s’unissent pour vous faire découvrir les coulisses d’un spectacle qui s’annonce historique!

Ça grouillait dans les coulisses et sur la scène du gigantesque Amphithéâtre Cogeco lors de la première médiatique d’un numéro de Joyeux Calvaire, le nouveau spectacle du Cirque du Soleil, mettant à l’honneur la musique de nos Cowboys Fringants nationaux.

Jean-Guy Legault et toute l’équipe ajustaient les derniers enchaînements des artistes pendant que Sébastien Dionne fignolait les costumes dans les ateliers avec l’aide de ses coéquipières.

Certains de ces habits (il y en aurait entre 60 et 80) sont conçus tout en papier découpé comme de la dentelle. Sur la scène, certains techniciens finissaient les derniers ajustements, un coup de pinceau par ici, un bout de colle par là.

On terminait également les détails des centaines d’accessoires pendant que certains artistes s’activaient et s’étiraient aux côtés des techniciens qui résolvaient les derniers défis techniques qu’imposait le spectacle.

Ça courait dans tous les sens sous la trame sonore, Toune d’automne, répétée à peu près 20 fois pour calibrer le son. « Et pis toi ma p’tite sœur… »

Avant chaque représentation les artistes s’installent devant leurs miroirs respectifs et, avec leur photo comme point de référence se maquillent eux-mêmes pour atteindre le résultat escompté.

Les blagues fusaient en français comme en anglais et la bonne humeur était au rendez-vous dans les loges juste avant leur première représentation devant public.

Les plus rapides se sont ensuite rejoints au salon pour pratiquer quelques-uns de leur moves et s’assurer de la justesse de leur mouvement devant Vincent Desjardins, chorégraphe du show.

*****

Vous souhaitez voir ce fabuleux spectacle? Procurez-vous vos billets en cliquant ici!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up