King’s Mouth : un album concept pour The Flaming Lips

L'album est enfin accessible au grand public.

Ce qui nous a étonnés lorsqu’on a entendu parler de King’s Mouth, le dernier album de The Flaming Lips, ce n’était pas le fait que c’est un album concept, mais plutôt que c’est le premier album concept du groupe. En guise d’offrande pour leurs fans finis, le disque est d’abord sorti en édition hyper limitée pour le Record Store Day en avril, avant d’être distribué sur toutes les plateformes plus tôt cette semaine. 

Wayne Coyne et son band nous ont habitués à des concerts hauts en couleur et à des sorties assez intéressantes, comme leur album expérimental avec Miley Cyrus, mais c’est la première fois qu’ils nous offrent un vrai de vrai album concept. Il y a souvent une trame narrative aux morceaux de Coyne, on pense tout de suite à Yoshimi Battles the Pink Robots, mais c’est la première fois qu’un album complet des Flaming Lips raconte une histoire. 

Concrètement, King’s Mouth, l’album, relate la vie d’un roi de sa naissance à sa mort, à travers 12 morceaux assez psychédéliques merci. Comme tout bon opus concept, il vaut mieux l’écouter d’une traite (et idéalement plus qu’une fois) pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur. Le projet inclut même de petits interludes narratifs qui sont lus par Mick Jones de The Clash. Dans la longue liste des collaborations des Flaming Lips, celle-ci est loin d’être plate. 

À la base, l’album se veut la trame sonore d’une installation immersive du même nom créée par Coyne. L’exposition King’s Mouth consiste en une énorme tête métallique à l’intérieur de laquelle les visiteurs pénètrent pour vivre une expérience auditive et visuelle. La pièce Mouth of the King explique bien le concept : « Inside the king’s mouth, they entered into the hope of a future that has yet to be lived. Raining down dream upon dream, with love from above »

L’installation et l’album feraient partie d’un plus grand projet si on se fie au communiqué de presse entourant la sortie du disque. On parle aussi d’un livre, King’s Mouth : Immerse Heap Trip Fantasy Experience, écrit et illustré par Coyne, mais il ne semble pas encore disponible pour l’instant. 

En attendant de pouvoir voir l’expo à Montréal (on peut toujours rêver !), King’s Mouth est maintenant sur toutes les plateformes. The Flaming Lips continue aussi de faire paraitre sporadiquement des épisodes de leur podcast « Sorcerer’s Orphan: A Song by Song History of The Flaming Lips ». Le dernier épisode de la série parle de la pièce The Yeah Yeah Yeah Song de l’album At War With the Mystics.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up