Un album de Massive Attack dans de l’ADN ? 5 formats de musique inusités

Vinyle, 8-tracks et ADN : les albums prennent parfois une multitude de formats étranges et originaux.

Bienvenue au musée des curiosités musicales. La visite commence alors que cette semaine, Massive Attack se paie une version toute particulière de leur album Mezzanine pour son 20e anniversaire. Une version vinyle? Pas assez wild. Une version cassette? Pas assez grandiloquent. L’album viendra plutôt encodé dans de l’ADN, rien de moins. Cette formule digne d’un film de science-fiction ne pourra même pas être lue avant que la technologie soit au point pour arriver à efficacement lire des génomes. Malgré tout, la bouteille contenant la musique a quand même de la gueule et peut servir d’un efficace séparateur dans une tour à CD (et doit être également tenue à distance de la salle de bain, où on la confondrait trop facilement avec une bouteille de Axe).

Cela étant dit, ce n’est pas la première fois que l’on retrouve la musique dans dans d’excentriques habits. On a compilé pour vous quelques surprenantes incarnations.

Beck – Lire la musique… littéralement

Les derniers albums de Beck n’ont peut-être pas réussi à ameuter autant les foules que ses plus vieux classiques. N’empêche qu’en 2012, l’excentrique scientologue en a surpris plus d’un en sortant un nouvel opus, ou du moins les partitions de ce dernier. Song Reader porte bien son nom. Une 20aine de pièces, dont deux instrumentales, constitue l’œuvre peu commune qu’il est impossible de downloader illégalement sur Limewire (quel tour de force). Les vrais de vrais fans ont été un peu moins déstabilisés par le caprice. Explorateur sans scrupule, l’américain avait habitué sa garde rapprochée à des folies comme son Record Club, un projet entièrement dédié à des reprises piste par piste de « grands » albums classiques.

Record Club : Yanni “Swept Away” from Beck Hansen on Vimeo.

Jack White — C’est un vinyle pas comme les autres.

On connait l’amour de Jack White pour tout ce qui est analogue : les vieilles consoles d’enregistrement, les vieux instruments et les vinyles, évidemment. Pour son album Lazaretto, Jack a mis le paquet. Et par paquet, on veut dire « paquet » : un des côtés joue de l’intérieur vers l’extérieur, des pistes sont cachées à différentes vitesses, une chanson possède deux intros différentes tout dépendant d’où on pose l’aiguille, et plus encore. Si le vinyle a déjà fait partie du passé, la moitié masculine des Whites Stripes a su réactualiser l’objet d’une façon profondément spectaculaire.

Radiohead — Combien ça coûte?

Parfois, ce qui rend un album si unique, c’est son prix. Quand Radiohead a décidé de laisser ses fans « choisir » le montant à payer pour le téléchargement d’In Rainbows en 2007, l’industrie de la musique a atteint un point de non-retour. Encore aujourd’hui on se demande si un album à 0 $ vaut philosophiquement la même chose qu’un album à 22 $, si la qualité générale de la musique est atteinte par sa valeur marchande, si avoir un mauvais deal sur un gros label est moins rentable que de sortir ses trucs en version pay-what-you-can-d.i.y. Avec cette question, ne s’est pas ouvert uniquement un .zip mais une véritable boîte de pandore.

The Flaming Lips – Les quatre font la paire.

On commence à voir un peu la tagente de cette liste avec une enfilade de bands et d’artistes exubérants qui ont tous, à leur façon, changé la game de la musique. The Flaming Lips ne font pas exception. Leur tour de force à eux réside en, non pas un, ni deux, ni trois, mais quatre albums, à faire jouer simultanément. L’œuvre, intitulée Zaireeka est une expérimentation hors du commun qui mise sur l’imprécision et une bonne dose de chance pour offrir une expérience d’écoute subtilement différente à chaque tentative. Oubliez le 5.1 surround. Les adeptes de sensations fortes savent qu’il n’y a rien de tel que de faire jouer quatre vinyles en même temps.

Et au Québec? Gab Paquet su’a track.

Si vous pensez que le vinyle fait un retour, vous êtes 10 ans en retard. Si c’est la cassette que vous soupçonnez d’être trending, vous êtes malheureusement aussi passé à côté du bateau. Tandis que tout le monde vit en 2018, Gab Paquet, lui, est carrément en 2118 en offrant une version 8-track de ses albums. L’obsolète objet de plastique tant convoité en 1984 pourra trôner sur votre étagère, votre discothèque, ou même votre table de nuit en attendant patiemment que vous trouviez une des douze machines encore capables de lire ce type de format sur la planète. Allez, ne dites pas non à un petit bijou qui n’égale en kitsch que la musique de celui qu’on surnomme le Frank Sinatra à la coupe Longueuil.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Langue Sale : LaF au 7ième Ciel

Une analyse des meilleurs et pires verses de la semaine.

Dans le même esprit