BUeLLER

L’abracadabrante histoire de MAGGIE(lost)

Lorsque cambriolage et histoire de coeur sont mis en musique.

Vétéran de la scène piu piu, BUeLLER n’en est pas à son premier rodéo. Le premier projet du producteur date de 2011 et s’ajoute aujourd’hui un 9e item à la longue liste de productions de ce beatmaker aguerri : MAGGIE(lost).

Bien que le titre puisse sembler énigmatique, il cache plutôt une histoire triste suivie d’une renaissance. Il y a deux ans BUeLLER a perdu une fréquentation (rassurez-vous, elle n’est pas morte, juste partie). À peu près à la même période, un voleur s’est introduit chez le beatmaker et lui a dérobé son ordinateur… sur lequel se trouvait son nouvel album à 75% terminé…

Bref, le genre de semaine que tu espères juste vivre une fois dans ta vie.

« LOST the girl, LOST the album… This is my LOST TAPE » peut-on lire dans la description de l’album sur son bandcamp. Cette fille, cette « MAGGIE » métaphorique, et le voleur du laptop sont d’ailleurs mis à l’honneur sur la pochette du projet (la photo du voleur vient directement de la caméra de surveillance de son voisin d’en dessous).

Suite aux événements, BUeLLER s’est alors lancé dans une quête pour retrouver progressivement sa musique volée. Deux ans plus tard, aidé par des collaborateurs qui avaient travaillé sur l’album original le beatmaker a réussi à retrouver en partie son projet. Partant de ses maquettes, il a ensuite entrepris avec son frère la complétion de son album, son « lost tape ». Un lost tape qui vaut vraiment la peine d’ailleurs!

« LOST the girl, LOST the album… This is my LOST TAPE »

On ne souhaite jamais de mal aux gens qu’on aime, mais que voulez vous, parfois ça donne de la bonne musique.

Et c’est définitivement ce que BUeLLER et son frère Thomas (DMT) ont fait sur MAGGIE(lost). Aidés par plusieurs collaborateurs, dont Maxime Castellon (Basse), KenLo, Aïsha Francisque, Mike Clay, Thierry et Sye (avec qui le beatmaker avait travaillé sur Melancholy Status, son album précédant) ainsi que Caro Dupont et Elyze Venne-Deshaies à la flute, saxophone et clarinette.

Ensemble ils ont créé un patchwork d’anciennes chansons bonifiées d’ajouts nouveaux, parfois collées, parfois réinventées. Le résultat est un album introspectif, empli de mélancolie tout en étant foncièrement positif. Un peu comme le sentiment qui nous habite lorsqu’on finit de faire du sport : on a passé un moment pénible, mais on sait que plus tard ça va faire du bien. Comme si le beatmaker tournait la page sur ses deux dernières années étranges en disant : enfin, ailleurs! Une bouffée d’air frais qui transperce les nuages.

Musicalement, MAGGIE(lost) est dans la veine smooth et jazzy du producteur. Une musique parfaite pour marcher la nuit, s’allonger dans un parc, ou pourquoi pas, vivre un break-up ou un après-midi sur le balcon. C’est toujours surprenant de voir comment des projets instrumentaux peuvent vous faire ressentir des choses intenses.

Et c’est pourtant ce que BUeLLER réussit, un album après l’autre.

P.S. Mention spéciale à la chanson avec Kenlo et le beat qui sample la chanson thème de Bojack Horseman, j’ai capoté.

Pour suivre BUeLLER, c’est ici.

Pour écouter son nouvel album, c’est ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up