Germain Barre

Langue Sale : analyse de l’édition québécoise de « Rentre dans le cercle »

Koriass parle de racisme, Loussa de religion et Lost de sexe dans le pénis.

Cette semaine à Langue Sale, on se concentre sur le plus gros rassemblement de bars dans le rap queb depuis longtemps, Rentre dans le Cercle. La série de vidéos du rappeur Sofiane met en scène des rappeurs connus et moins connus de la francophonie qui rappent leurs lyrics chacun leur tour dans un contexte très #Hip-Hop, comme le dirait Rowjay (qu’on aurait bien aimé voir dans le Cercle, d’ailleurs).

Sofiane s’est arrêté au Québec cet été pour une série de spectacles et a profité de son séjour pour tourner une édition de Rentre dans le Cercle à Québec, avec un lineup plutôt conséquent : Souldia, Izzy-S, Sarahmée, MB, Lost, Loussa, MCM, Koriass et Rymz (qui a remplacé Loud à pied levé). Malheureusement, aujourd’hui nous n’aurons pas le temps de décortiquer chaque prestation, mais un maximum de respect s’impose pour les participants qui ont accepté de se livrer au jeu.

Ce genre de showcase devant d’autres rappeurs aide à voir qui est vraiment compétitif, et qui cherche à se démarquer. C’était donc une évidence d’analyser le tout pour vous cette semaine. Voici cinq passages marquants de l’édition québécoise de Rentre dans le Cercle, en ordre d’apparition.

Izzy-S

« Souvent je dis rien, car si je parle ça va très mal se finir

On est pas dans les clashes, on a des armes, et puis, on sait très bien s’en servir »

Izzy-S est arrivé avec un verse très real, où on voit une maturité qui pourrait étonner vu son jeune âge. Par contre, les gars niaisent pas, et c’est pour ça qu’ils donnent pas dans le battle rap. Alors pas la peine de call-out Izzy-S au prochain event WordUp!, au risque d’avoir à dealer avec les outils longs des gars de son crew.

Plus généralement, il est un des rappeurs qui est arrivé avec le meilleur flow, qu’il a fait évoluer à travers sa prestation. Il maîtrise vraiment son shit, et s’établit comme la plus belle surprise de l’édition.

MB

« Kho c’est Montréal, ouh

Tu verras ma main dans la coupe

Attention, mes gars shootent

Préparent le coup d’état, la cagoule »

Beaucoup se sont moqués du début de verse de MB, qui s’ennuyait clairement de son plugin Autotune. Ce qui est paradoxal, c’est que l’intensité de ses fausses notes n’est égalée que par sa confiance inébranlable. Parce que pour vrai, faut avoir des couilles pour se pointer dans le cercle avec un verse que tu as écrit avec l’effet fétiche du rap jeu en tête.

Puis surtout, dans la deuxième moitié de sa prestation, il rappe pour vrai, le flow est tight et au final il donne une des perfos les plus assurées de l’édition. Comme quoi, c’est facile de se moquer, mais j’aimerais ça vous voir aller fausser dans le cercle, pour voir.

Lost

« J’suis trop malin pour qu’on m’en passe une vite

Ils ont voulu m’finesse, ils ont compris qu’on encule pas une bite »

Lost, avec Koriass, a décidément la meilleure perfo de cette édition. Il enchaîne punchline après punchline, avec toute l’assurance du monde et une force tranquille qui laisse entrevoir le niveau élevé du rappeur de 5Sang14.

Par contre, on va se le dire, il a des bars un peu louches dans son verse. Parce que je sais pas pour vous, mais enculer une bite, effectivement, on ne peut pas faire ça, vu le manque d’anus sur l’organe génital masculin. On peut pénétrer une bite par l’urètre, mais l’enculer, ah ça non. J’aime ça quand les rappeurs me donnent des leçons d’anatomie le temps d’un verse.

Un peu comme quand il dit qu’il a « tellement baisé le cercle, il commence à prendre une forme cylindrique. » Je comprends l’intention, mais si le cercle n’est pas un cylindre à l’origine, tu ne pourras même pas le baiser. On parle ici de 2D versus 3D. Respectez donc les dimensions, guys

Loussa

« Si j’écoute mon mauvais côté, j’vais te tirer une balle

J’serai dans ma cellule en train de rire tout seul

Maintenant que t’es parti ça en vaut la peine, non j’ai pas de remords

Si j’serais pas muslim je t’aurais poignardé comme 28 fois, et c’est le minimum »

Qu’on se le dise, Loussa n’est pas le rappeur le plus technique, ou avec la meilleure plume, mais il est bordéliquement allumé. Il a le regard de quelqu’un qui est « prêt à mourir, prêt à tuer » comme le disait si bien SP avant de tomber dans la soupe de DJ Crowd. Force est d’admettre que dans le cercle, il est arrivé avec violence et mauvaises intentions.

Dans tous les cas, qu’on envoie ce passage à François Legault. Parce que pour toute la démonisation qu’il a pu faire des musulmans, on a ici un bel exemple d’un jeune qui utilise la religion pour calmer ses ardeurs. Et si certains musulmans ne sont pas irréprochables, Loussa, lui, évite de stab des gens minimum 28 fois grâce à sa foi.

Koriass

« J’ai le privilège d’avoir une place dans le game

Pis c’est parce que j’suis blanc que tous les médias embarquent sur mon thang

Tout le monde en parle qui invite un street rapper black sur le stage

C’est le jour où Guy A. Lepage aura une tchass pis un fade… ket »

C’est vrai, je me suis un peu moqué de Koriass dernièrement. Par contre, c’est évident qu’il a tué le cercle. Clairement aidé par son expérience de battle rap, le MC est arrivé avec des bars, de la hargne, un bon flow et une prestance qui détonnait avec le vibe « je suis tranquille et j’ai l’air tough » de la majorité des participants.

Ce que j’aime ici, c’est que Korey illustre directement le problème de l’industrie musicale québécoise face au rap : on aime ça, tant que c’est blanc. Alors même si on reste un peu sceptique des messages que le rappeur tente de passer, on apprécie sa transparence par rapport à sa place dans l’industrie.

Pis yo… Guy A. avec une tchass et un fade, ça serait fly. Presqu’aussi fly qu’un street rapper black à Tout le monde en parle. À bon entendeur!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

L’histoire du rap québécois en 10 chansons

Le rap québécois vit présentement une percée historique auprès du grand public, percée très attendue et possible entre autres grâce aux sites de […]

Dans le même esprit