Le nouvel album d’ASAP Rocky : ça passe ou ça casse ?

Avec « Testing », le rappeur New Yorkais explore et expérimente.

Avec un nom comme Testing, il était évident que le nouvel album d’ASAP Rocky serait un projet plutôt… particulier.

Déjà avant sa sortie, le rappeur de New York avait commencé à « habituer » son auditoire à des sons différents. À travers des chansons semi-terminées qu’il avait lui-même sorties sur son Soundcloud et des singles officiels, Flacko montrait bien que la démarche derrière son futur album serait l’exploration!

Artiste complet, ASAP Rocky est bon pour se mettre en marché et pour créer des concepts qu’il pousse plus loin. Dans les dernières semaines, son compte Instagram n’était que photos chaotiques surexposées de « crash test dummies » (mannequin d’essai de choc) passant au travers de pare-brise de voitures.

Puis la semaine passée, Rocky a amené l’idée encore plus loin lors d’une performance artistique nommée « Lab Rat », dans laquelle il passait près d’une heure trente dans une boîte de verre à être traité comme un patient d’étude clinique. Pendant la séance, Rocky a répondu à des questions concernant son nouvel album, en plus de se plonger dans de l’eau glacée, faire des push-ups et manger des piments forts.

Le message était clair : mon prochain album sera un test.

D’ailleurs, une chance que Rocky avait pris la peine de préparer son public puisqu’autrement, je ne crois pas qu’on aurait pu apprécier l’album à sa juste valeur.

Les fans furent donc moins désarçonnés lorsqu’ils ont vu qu’ASAP Rocky ne savait plus où donner de la tête dans son projet! Par moment on nous propose des chansons extrêmement sombres et lugubres (Tony Tone), puis on nous amène sur des beats planants (A$AP Forever) avant de nous présenter des mélodies pops…

Honnêtement, si ce n’était pas du fait que c’est sûrement voulu, j’aurais dit que le projet ne se tient pas. Le plus gros défaut du projet est donc aussi son sauveur. Les différents « écarts » de Rocky sont « sauvés » par sa démarche : pousser plus loin sa musique, peu importe les « débordements » ou erreurs que ceci impliquerait dans le processus.

En termes d’album concept, la réussite est totale. Les fans du rappeur seront effectivement confrontés à des sons qu’ils ont moins entendus, à un mood éclectique. Le terme qui m’est venu en tête lors de l’écoute était « rap psychédélique ».

D’un point de vue plus personnel, je dois avouer que j’ai un peu de difficulté à apprécier l’album. Bien que je trouve la démarche super intéressante, le fan de musique en moi voit plutôt un patchwork de chansons, ou de tests si vous préférez, qui ne concordent pas toujours ensemble, et qui ne sont pas toutes réussies.

Reste qu’en écoutant cette musique, on ne sait littéralement plus sur quel pied danser! D’un point de vue plus personnel, je dois avouer que j’ai un peu de difficulté à apprécier l’album. Bien que je trouve la démarche super intéressante, le fan de musique en moi voit plutôt un patchwork de chansons, ou de tests si vous préférez, qui ne concordent pas toujours ensemble, et qui ne sont pas toutes réussies.

Ceci dit peut-on en vouloir à un artiste d’essayer de se réinventer et de pousser plus loin son œuvre? J’ose croire que non. Au contraire, je trouve que ce projet nous offre un côté plus vulnérable d’ASAP Rocky. Le ASAP Rocky qui essaie, et qui parfois se pète les dents…

Probablement que Testing est un album qui s’apprivoise à la 15e écoute. Mais quand on attend cet album depuis 4 ans, il peut être frustrant de ne pas l’apprécier dès qu’on pèse sur play.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Entrevue : Souldia en route vers la délivrance

Kevin St-Laurent n’avait que 15 ans lorsqu’il s’est mis à esquisser ses premières rhymes sous son alter ego Souldia. Inspiré par le franc-parler et […]

Dans le même esprit