Omar le Homard

Entrevue : les 5 résolutions de DJ Blaze que tous les DJs devraient suivre

Le vétéran offre quelques conseils pour commencer l'année du bon pied.

Pendant le temps des fêtes, on a tous lu d’innombrables posts du Nouvel An incluant l’ignoble « 2019 sera mon année! » de la part de notre rappeur de bas de cour favori. Toutefois, en consultant des pages Facebook de DJs, je suis tombé sur un post constructif et concret de DJ Blaze (BLVD 44, Rouge Bar) qui faisait enfin changement des litanies et platitudes habituelles.

J’ai donc contacté le vétéran montréalais afin de discuter avec lui de son message. Un mentor pour plusieurs jeunes DJs de la ville, Blaze m’a alors fait part des obstacles qu’il a traversés et des leçons qu’il a su tirer des promoteurs malveillants et des clubs louches. Pour commencer 2019 du bon pied, il m’a partagé ses résolutions pour la nouvelle année qui, à mon avis, devraient aussi être celles de tous les DJs de ce monde.

1— Dorénavant, j’aurai toujours un contrat et je suis prêt à walk away s’il le faut

Finis les bookings à la dernière minute et les faveurs à l’amiable. En tant que DJ qui performe comme artiste lors d’un spectacle ou festival, il est impératif de signer des documents avant de jouer. La paie, l’horaire et l’équipement : tout doit être clair et afin d’éviter les surprises des deux côtés. Trop souvent les dates changent, l’équipement n’est pas fourni et la paie tarde. En 2019, que ce soit l’artiste le plus populaire au monde ou le festival le plus couru en ville, c’est un contrat ou rien!

2— Il vaut toujours mieux parler aux propriétaires en personne

Pour les soirées de clubs ou de bar, il faut toujours parler directement au proprio et en personne. Si on est booké par un promoteur, on rassemble tout le monde autour de la table pour s’assurer que tout soit clair: le style de musique, la clientèle, l’alcool fourni et le son sont des sujets à aborder calmement avant l’ouverture des portes, et non à 1 heure du mat’ après qu’un client ait échappé un drink sur ton laptop. Les attentes seront bien claires des deux côtés et ça permet même de faire connaissance avec les bouncers. Pour que tout le monde soit sur la même page et que la soirée se déroule bien, il faut se parler en personne, pas juste par Messenger.

3— En 2019, on se doit de varier sa promo sur les réseaux sociaux

Évidemment, les faux pas promotionnels comme tagguer 99 amis ou spammer les murs de son flyer sont à laisser en 2018. Les DJs oublient souvent un aspect clé de leur présence sur les réseaux sociaux : la variété. « Je ne veux pas voir la même photo sur Facebook que sur ton Instagram avec des liens dans le profil qui marchent même pas. »

Blaze pour sa part, utilise son compte Snapchat pour documenter ses activités quotidiennes et Facebook pour les évènements et la promo. Finalement, selon lui le nerf de la guerre c’est Instagram. C’est là qu’il post ses images les plus léchées et où il interagit avec ses sponsors et ses fans. Alors son conseil? « En 2019, offrez quelque chose d’unique sur chaque plateforme; les gens vont vous suivre du gym, au resto, jusqu’au club. »

4— Mon plus grand objectif : la constance

« Tout comme les gens peuvent souhaiter vouloir être plus ponctuel, mon objectif est d’atteindre un niveau de continuité irréprochable en 2019. Que ce soit au niveau des publications sur les réseaux sociaux ou de rendre des mixes disponibles régulièrement, je veux que tous mes moves soient calculés pour la nouvelle année. » Quand on débute une nouvelle soirée, ou qu’un DJ entame une résidence, c’est comme lancer un nouveau restaurant. La clé du succès est d’offrir quelque chose de constant pour que les gens reviennent et sachent à quoi s’attendre, tout en ayant le gout d’en découvrir plus.

5— Investis en toi-même si tu veux avancer

On a tous des ambitions et projets pour la nouvelle année, mais rien ne peut être accompli sans croire en soi et investir son temps et son argent dans son art. Les photos, les flyers et même les vêtements : il faut soigner son image pour se démarquer, présenter son personnage et son brand à la scène. Ce n’est pas une question de flasher c’est une question de représenter qui on est en tant qu’artiste et décider comment le public nous percevra. La passion musicale, le travail et les relations humaines que l’on entretient sont les fondations de tout bon DJ, l’image c’est ce qui vient boucler la boucle. N’hésitez pas à investir dans un site web, un logo ou un photoshoot pour venir compléter le tout et bonifier la performance derrière les platines.

Pour suivre DJ Blaze, c’est ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up