Les meilleures chansons sur le coronavirus

Pour danser, mais pas trop collés.

Le monde se lave les mains, il y a une pénurie de masques et des imbéciles agressent des asiatiques : y pas à dire, le coronavirus nous fait tous un peu capoter.

Même si la folie ne nous a pas encore tous atteints, on sent malgré tout une tension qui monte d’un cran tranquillement. Et quand un truc du genre se passe, on sait déjà que des gens vont essayer de capitaliser là-dessus. C’est le cas entre autres des musiciens, qui en ont profité pour inonder les plateformes de streaming avec une CHIÉE de chansons sur le thème de la maladie.

Sur Spotify on peut en compter presque une centaine, toutes aussi insupportables les unes que les autres (qui aurait cru???). Mais après quelques débroussaillages, certaines ont retenu mon attention. 

Mister Cumbia – La Cumbia del coronavirus

La cumbia semble être régie par la même règle 34 qui s’applique à la porno, c’est-à-dire «si ça existe, y a une toune de cumbia là-dessus ».

C’est ce que nous prouve Mister Cumbia, avec son hit VIRAL (lolz) La Cumbia del Coronavirus. Ça donne le goût de danser sans trop se frotter et en gardant ses mains dans ses poches.

MILTON & Trapwolk – Coronavirus

Mettez votre masque noir, sortez vos fusils et tirez sur tous ceux qui s’approchent avec un petit peu de rouge sur le bord des narines. Le tout en écoutant le futur classique trap Coronavirus, chanté dans une langue que j’ignore. En tout cas, au moins la bass slap.

LeHilo – Tha Cure (Coronavirus diss)

Tu veux régler une épidémie, mais tu ne veux pas attendre après la création d’un vaccin? Alors fait peur à la maladie en sortant un diss track sur elle. C’est ce que nous propose LeHilo, en scandant « I really don’t give a fuck about coronavirus / OFF White face mask / Homie too stylish ».

Tout ce temps le remède contre la maladie était juste d’avoir des gros verses pis du swag.

Stephanie Fletcher – Stop the Coronavirus

Si jamais la diss track ne fonctionne pas, il faut entrer en mode prévention. C’est ce que la chanteuse jamaïcaine Stephanie Fletcher, qui réside maintenant en Australie, nous propose de son côté. Dans sa toune Stop the coronavirus, elle nous explique l’importance de se laver les mains sur une trame sonore tropicale en plus de nous proposer des actions très concrètes comme « Make sure you tell the immigration where you coming from ».

Inspirant.

Keith Crystals – I Got the Coronavirus

Une interprétation électro et abstraite de la crise du virus, cette fois-ci vu de l’angle de la personne qui est atteinte du virus. Si on se fie à la pièce, les personnes qui sont contaminées se sentent dans un trip de LSD.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les 6 meilleurs drummers metal de tous les temps

Jouer de la musique la pédale au plancher!

Dans le même esprit