Germain Barre

Les meilleurs restos de région (pour votre prochaine escapade souper-spectacle)

À chaque région sa bonne assiette !

URBANIA et Volkswagen s’unissent pour faire de votre escapade musicale en région un vrai délice!

La vie de tournée implique beaucoup de dommage collatéraux. En plus d’avoir les fesses qui épousent de plus en plus la forme d’une banquette d’auto et l’angoisse croissante de se tromper de nom de ville à chaque spectacle, les artistes en cavales deviennent aussi, malgré eux, des experts en fast-food de région. 

Imaginez une Safia Nolin enfilant une tournée d’une trentaines de shows disséminés partout au Québec et dans les provinces limitrophes, passant parfois seulement quelques heures dans une bourgade avant de reprendre la route pour performer dans la prochaine agglomération urbaine. On peut comprendre pourquoi la pauvre âme (et la nuée d’artistes qui, comme elle, enchaînent les tournées) cherche les bonnes tables près des scènes où elle joue.

On a dressé ici une liste de quelques bonnes adresses à proximité de salles de spectacle, question d’égayer ses pérégrinations, mais aussi d’aiguiller tous nos lecteurs qui partent en roadtrip au Québec pendant leurs vacances. Inspirés par les artistes d’ici, on a décidé de d’associer une personnalité musicale avec une bonne assiette, un match made in heaven qui met l’eau à la bouche.

Ville Saguenay- Le Café Cambio – Safia Nolin

Si on devait résumer Chicoutimi à deux de ses rues, on n’aurait d’autre choix que de parler du boulevard Talbot et de la rue Racine. La Talbot, avec son infâme Scores, ses multiple Tim Hortons, son Costco et autres centres d’achat du genre, est un peu le pendant diabolique à la Racine, parsemée de bonnes tablées et de l’incontournable bibliothèque municipale. Pas trop trop loin du Cégep, on y trouve le Café Cambio, coopérative plutôt chill qui prend le temps de faire son propre hummus, haut-lieu de l’anti-conformisme. Le Cambio, c’est Safia Nolin, version café troisième vague, les chansons tristes en moins. 

Val-David – Le baril roulant – Michel Rivard

On dit souvent que Val-David est un peu comme un Plateau Mont-Royal de région. Avec ses multiples salles de spectacles, boutiques artisanales et centres de yoga, on se croirait presque au coin Laurier/Christophe-Colomb, si ce n’est de la nature sauvage foisonnante autour du val et de l’heure de route qu’il faut pour s’y rendre. En réalité, rien ne ressemble à Val-David. Avec une auberge-pub-micro-brasserie-salle-de-micro-concerts comme le Baril Roulant, des artistes de la trempe de Michel Rivard peuvent facilement mettre la dent sur une maudite bonne pizz avant ou après avoir entonné un Picbois bien senti.

Trois-Rivières – Café Frida – Pierre Lapointe

S’il y a une chose en commun entre le resto de Trois-Rivières et le dandy de la chanson québécoise, c’est leur petit coté fancy (ou fancé pour les radicaux), trait distinctif qui invite à l’élévation sans faire trop élitiste. Pierre Lapointe a ses Callas, Trois-Rivière a sa Frida, premier resto vegan de la Mauricie, café 3ième vague éco-responsable, où tout dans l’assiette est artisanal et plein d’amour. On est loin de la forêt des mal-aimés, mais à quelques coins de rues de la salle J.-Antonio-Thompson et d’une multitude de bar-spectacles. En plein le genre d’endroit où il fait bon aller  deux par deux rassemblés.

Frelighsburg- Le beat et betterave – Karkwatson

À quelques lieues des States, dans une contrée idyllique des Cantons de l’Est,  des anglophones côtoient les francophones dans la paix et l’harmonie… pas mal comme dans le supergroupe Karkwatson, quand on y pense un peu. Le coeur de Frelighsburg jouit d’un café assorti d’une salle de spectacle où shows intimes côtoient de la nourriture à faire saliver les Di Stasio de ce monde. Le Beat & Betterave, haut lieu de musique et de gastronomie porte mauditement bien son nom.

Rimouski – Le parfum de Corée – Isabelle Boulay

J’ai des frissons à chaque fois qu’Isabelle Boulay chante Entre Matane et Baton-Rouge. Difficile de ne pas imaginer la talentueuse interprète dans sa grosse Volks remplie de valises, à faire de la vitesse quelque part dans le bas du fleuve. Elle gagnerait définitivement à ranger sa voiture sur le bord du chemin rendue à Rimouski, où le légendaire resto Le parfum de Corée sert l’un des meilleurs bibimbap de la province. Plus jamais Isabelle ne pourra dire «Je t’oublierai» à la cuisine asiatique. 

Sherbrooke – Le Classyco – Sarahmée

Sherbrooke a la réputation d’être la capitale nationale du slam. On peut y entendre des phrases et des rimes dégourdies à chaque coin de rue, énoncées par des citadins amoureux fous des possibilités infinies de la langue française. J’exagère à peine. La rappeuse Sarahmée, avec sa poésie coup de poing, y est sans aucun doute dans son élément. Après un concert enlevant au Granada, ou au Boquébière, elle n’a qu’à marcher jusqu’au bout de la Wellington pour trouver sur son chemin une tablée aux saveurs mauriciennes (pas la Mauricie, mais bien l’île Maurice), le Classyco. et s’y brûler la langue sur leurs fameux chutneys.

*********

Imaginez une escapade bouffe et musique en Jetta! Pas pire, pas pire! Cliquez ici pour en savoir davantage!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Beatfaiseur du mois : Mike Shabb

L'artiste veut changer le son de la métropole.

Dans le même esprit