Les sœurs Boulay célèbrent la Mi-Carême dans un nouveau vidéo

Elles se sont rendues à l’Isle-aux-Grues pour découvrir cette tradition oubliée.

Comme plusieurs fêtes religieuses autrefois observées, la Mi-Carême est tombée dans l’oubli. Cette fête, traditionnellement tenue au vingtième des quarante jours du jeune précédant le Carême, est toutefois encore célébrée dans certaines régions, notamment en Acadie, et ici-même au Québec, dans le minuscule village de l’Isle-aux-Grues.

C’est là que les sœurs Boulay ont décidé de se rendre, afin de découvrir cette tradition perdue. À la Mi-Carême, des gens sont déguisés dans des costumes très élaborés, conçus par des femmes du village, et paradent les rues avant de se retrouver dans un salon pour boire un coup.

Grâce à leur réalisateur acolyte Philippe Arsenault, ça donne un très joli et touchant clip pour leur chanson « La fatigue du nombre ». Arsenault et les sœurs Boulay présentent et suivent quelques-uns des 150 habitants du village, à travers leurs préparatifs et les célébrations.

Le vidéoclip de « La fatigue du nombre » rappellera à certains celui de « Nous après nous », où le duo s’est rendu chiller avec des cerfs sur l’Île d’Anticosti. On explique que le groupe est ici « à la quête des identités québécoises d’hier et d’aujourd’hui, à la quête d’un retour au territoire et à l’histoire, cherchant à dire et à montrer les gens, les paysages, les traditions, surtout ceux et celles qu’on voit et qu’on entend peu».

Le plus récent album des soeurs Boulay, La mort des étoiles, est paru au début septembre.

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up