William Fradette

Loud nous offre un brillant clip pour « Jamais de la vie »

Très clever tout ça.

Le rap a toujours été un genre autoréférentiel : les rappeurs font des chansons sur le fait qu’ils sont des rappeurs, en name droppant d’autres rappeurs qui font également des chansons sur le fait d’être rappeur. Bref, Loud n’invente rien dans le genre. Par contre, il a poussé cet autoréférencement à l’extrême dans son nouveau clip Jamais de la vie.

On peut dire ce qu’on veut de sa musique et de son virage pop, mais le concept du clip est brillant et accuse cette tournure dans la carrière de l’artiste. J’ai pas envie de trop vous spoiler le concept de la vidéo parce que c’est plus intéressant de le découvrir par soi-même, mais disons que Loud et son vidéaste William Fradette se sont permis d’envoyer quelques flèches aux fans mécontents, aux critiques acerbes en plus de s’offrir quelques bonnes lignes d’autodérision. 

Tout ça donne ce clip très méta, mais ô combien bien réussi. Les fans (tout comme les haters) sauront apprécier l’oeuvre, selon moi.

Mais je ne vous en dis pas plus : je vous laisse découvrir le tout par vous-mêmes. Bonne écoute!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up