Nos prédictions pour le 62e gala des Grammys

C'est le bordel dans ce gala-là, mais « the show must go on »

La cérémonie des Grammys* aura lieu dimanche et oupelaille, ça va pas bien. C’est qu’il y a toute une controverse qui éclate autour de Deborah Dugan, qui devait célébrer son premier gala depuis son entrée en poste comme directrice de l’institution cet été. Sauf que celle-ci vient d’être placée en arrêt de travail. On a justifié cette décision en l’accusant d’intimidation et de créer un environnement de travail inconfortable. De son côté, elle croit qu’on s’attaque à elle alors qu’elle veut faire de la lumière sur des cas d’agressions sexuelles, d’irrégularités du côté des votes et de conflits d’intérêts dans l’organisation.

Et puis il y a Aerosmith, qui doit jouer une chanson ou deux pendant le gala. Le batteur Joey Krammer a été forcé d’auditionner devant ses amis pour réintégrer le groupe après avoir pris une pause pour soigner des bobos. Les autres membres trouvaient qu’il manquait de groove et ont fini par engager de la sécurité pour empêcher le pauvre monsieur d’accéder au local de répétition. Il faut dire qu’entre temps, Krammer a essayé de passer par un tribunal pour forcer le groupe à le reprendre. Après avoir été fidèle au groupe pendant 50 ans et avoir enduré Steven Tyler pendant qu’il devenait le tuteur légal d’une groupie de 16 ans pour coucher avec et qu’il sniffait des kilomètres de coke, c’est comme ça qu’on le remercie, il faut croire.

Mais là, est-ce qu’on va donner des trophées pareil?

Au travers de tout ça, reste qu’il y a une remise de prix dimanche. Même si le gala risque d’être interminable et problématique à souhait, certains artistes vont en ressortir avec la mention « gagnant.e d’un prix Grammy » attaché à leur nom pour le reste de leurs jours. Honnêtement, c’est souvent un peu n’importe quoi, et les Grammys sont souvent du mauvais côté de l’histoire. Mais c’est un peu ça qui fait que le gala est excitant. C’est le chaos total, tout le monde est fâché, mais quand l’Académie fait un bon coup, c’est excitant. Même une horloge brisée peut donner le prix de l’album de l’année à Arcade Fire deux fois par jour.

C’est pourquoi je me lance, avec la confiance aveugle d’URBANIA Musique, dans l’exercice vaguement scientifique des prédictions. Pour chaque catégorie majeure, j’explique qui mérite de gagner et qui va gagner. Comme cet exercice n’a rien de scientifique, de grâce, ne pariez pas votre maison au complet sur un de mes choix. Le jeu doit rester un jeu.

Album de l’année

En nomination :

i,I – Bon Iver
Norman Fucking Rockwell! – Lana Del Rey
When We All Fall Asleep, Where Do We Go? – Billie Eilish
thank u, next – Ariana Grande
I Used To Know Her – H.E.R.
7 – Lil Nas X
Cuz I Love You (Deluxe) – Lizzo
Father Of The Bride – Vampire Weekend

Qui mérite le prix : Il existe deux types de personnes : celles qui sont encore prises avec l’idée que Lana Del Rey fait de la musique pour les filles tristes sur Tumblr et celles qui savent de quoi elles parlent. Norman Fucking Rockwell! c’est à des années-lumière de l’époque de ses débuts. Si vous ne me croyez pas, allez vous perdre dans ses textes. Lana est maintenant une autrice-compositrice-interprète à la hauteur des plus grands.

Qui va gagner : Difficile de prédire où ira l’Académie, surtout que les finalistes conservateurs sont rares cette année. Bon, déjà, je n’ai rien contre Lil Nas X, mais ce serait un peu con de lui donner le trophée pour son projet de 18 minutes. Je ne serais pas surprise toutefois de voir Billie Eilish repartir avec le trophée. Les Grammys n’ont pas peur de récompenser de jeunes femmes dans cette catégorie, comme ils l’ont fait avec Adele et Taylor Swift dans les dernières années. Eilish profite d’une belle cote de popularité, et je ne serais pas trop fâchée si elle remportait le grand prix.

Chanson de l’année :

Always Remember Us This Way – Lady Gaga
Bad Guy– Billie Eilish
Bring My Flowers Now – Tanya Tucker
Hard Place – H.E.R.
Lover – Taylor Swift
Norman Fucking Rockwell – Lana Del Rey
Someone You Loved – Lewis Capaldi
Truth Hurts – Lizzo

Qui mérite le prix : Je viens juste de lancer des fleurs sur les talents d’autrice-compositrice-interprète de Lana Del Rey. Sachant que cette catégorie récompense spécifiquement les auteurs et compositeurs, je dois donner ce prix à Lana aussi, surtout que la compétition n’est pas particulièrement relevée cette année.

Qui va gagner : Les Grammys ont tendance à privilégier les gros succès dans cette catégorie. Dans les dix dernières années, la composition gagnante avait atteint la première place du palmarès Billboard sept fois. Et les trois autres récipiendaires s’étaient rendus jusqu’en deuxième position. Ça se joue donc entre Lizzo, Billie et Lewis Capaldi. L’année dernière, on avait donné le prix à This Is America, la première fois qu’on récompensait une chanson hip-hop. Je crois que l’Académie va vouloir revenir à ses vieilles habitudes et choisir la ballade de Lewis Capaldi. Le fait qu’il chante comme un gars qui s’est jammé le doigt ben raide dans sa portière de char ne devrait pas avoir trop d’influence puisque, encore une fois, c’est la composition qui compte.

Enregistrement de l’année :

Hey, Ma, Bon Iver
Bad Guy, Billie Eilish
7 Rings, Ariana Grande
Hard Place, H.E.R.
Talk, Khalid
Old Town Road, Lil Nas X featuring Billy Ray Cyrus
Truth Hurts, Lizzo
Sunflower, Post Malone et Swae Lea

Qui mérite le prix : Avant de me lancer, juste une petite clarification rapide. « Chanson de l’année », ça récompense la composition, les paroles, les mélodies, tout ça. « Enregistrement de l’année », ça récompense la performance, la production, les arrangements, etc.

Sur ce, j’hésite entre Hey, Ma et Old Town Road. J’ai eu beaucoup de plaisir à écouter Old Town Road, si bien que même après l’avoir entendue partout, tout le temps, je ne suis pas encore écœurée. Mais Hey, Ma vient me chercher un peu plus à chaque écoute. Je donne donc mon vote à Bon Iver.

Qui va gagner : Là aussi, même si on met en nomination de bonnes chansons moins connues, ce sont toujours des gros succès qui l’emportent chaque année depuis dix ans. Et encore une fois, c’est This Is America qui est devenue la première pièce hip-hop à remporter la catégorie. Je crois qu’Old Town Road a des chances, mais je vois Bad Guy et sa production impeccable repartir avec le prix.

Meilleur nouvel artiste

Black Pumas
Billie Eilish
Lil Nas X
Lizzo
Maggie Rogers
Rosalía
Tank and the Bangas
Yola

Qui mérite de gagner : Est-ce que les Grammys seraient prêts à remettre un prix à une artiste espagnole qui n’a jamais percé le Billboard Hot 100? Moi, en tout cas, je suis prête à donner le trophée à Rosalía tout de suite. La jeune autrice-compositrice-interprète est en train de mettre l’Espagne sur la carte sur un moyen temps grâce à des chansons fortes et une personnalité hors du commun.

Qui va gagner : Voilà une catégorie où littéralement n’importe quoi peut arriver. Cela dit, depuis les victoires d’Esperanza Spalding et Bon Iver devant, respectivement, Drake et Nicki Minaj, l’Académie est un peu plus prévisible. Si Billie Eilish est pressentie pour gagner deux des trois prix énumérés plus haut, je crois qu’elle pourrait remporter celui-là aussi. Cela dit, comme je ne veux pas mettre tous mes œufs dans le même panier, je mets mon petit 2$ sur le phénomène Lizzo

Enfin, rapidement, voici certaines prédictions en rafale pour quelques catégories-clés en dehors du Big 4.

Enregistrement dance de l’année

Linked – Bonobo
Got to Keep On – The Chemical Brothers
Piece of Your Heart – Meduza featuring Goodboys
Underwater – Rüfüs Du Sol
Midnight Hour – Skrillex et Boys Noize featuring Ty Dolla $ign

Qui mérite de gagner: Got to Keep On

Qui va gagner : Midnight Hour

Album rap de l’année

Revenge of the Dreamers III – Dreamville
Championships – Meek Mill
I Am > I Was – 21 Savage
Igor – Tyler the Creator
The Lost Boy – YBN Cordae

Qui mérite de gagner : Igor

Qui va gagner : Championships

Album rock de l’année

Amo  Bring Me The Horizon
Social Cues, Cage The Elephant
In The End, The Cranberries
Trauma, I Prevail
Feral Roots, Rival Sons

Qui mérite de gagner : iiiiiiiish…

Qui va gagner : In The End

Album alternatif de l’année

U.F.O.F. – Big Thief
Assume Form – James Blake
i,I – Bon Iver
Father of the Bride – Vampire Weekend
Anima – Thom Yorke

Qui mérite de gagner : U.F.O.F

Qui va gagner : Father of the Bride

Producteur de l’année, non-classique

Jack Antonoff
Dan Auerbach
John Hill
Finneas
Ricky Reed

Qui mérite de gagner : Jack Antonoff

Qui va gagner : Jack Antonoff

*Comme le terme « Grammy » est un nom propre, son pluriel c’est « Grammys » et non « Grammies ». Il s’agit d’ailleurs de l’orthographe utilisée officiellement par l’Académie nationale des arts et des sciences de l’enregistrement. C’est comme l’équipe de hockey qui s’est nommée d’après le nom d’un régiment de la première guerre mondiale et qui écrit « Leafs » au lieu de « Leaves ».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Le petit guide d’étiquette des demandes spéciales aux DJs

Avec la saison des mariages qui tire à sa fin et le début de celle des partys de Noël, les DJs se préparent […]

Dans le même esprit