Pourquoi apprend-on encore la flûte à bec ?

Lettre ouverte d'une enseignante de musique au primaire.

Le 17 février dernier, la Mère ordinaire Bianca Longpré a publié sur sa page Facebook un texte se voulant humoristique à propos de l’enseignement de la flûte à bec à l’école primaire. Comme elle ne semblait pas comprendre pourquoi on enseigne encore et toujours cet instrument, Lorie Paquette, une professeure de musique, a publié quelques explications à son attention sur Facebook.

Chez URBANIA Musique, on trouvait que ce texte méritait d’être lu et partagé et avec la permission de Mme Paquette, nous reproduisons ci-bas intégralement le contenu du texte, qui, par ailleurs a été cosigné par quelques 250 enseignants et intervenants en musique d’un peu partout au Québec.

Il y a quelques jours, Mère ordinaire nous a fait cadeau d’un texte pas très éloquent sur le cours de musique au primaire, plus précisément sur la flûte à bec. Je vous le dis tout de suite, le présent texte n’est pas pour juger du contenu de la page de Mme Longpré, mais plutôt pour exprimer un ras-le-bol généralisé chez les enseignants de musique et vous expliquer pourquoi, oui, même après 50 ans, on enseigne encore la flûte à bec.

Je vais être très honnête avec vous. Je ne suis pas une grande « fan » du son de la flûte à bec d’un flûtiste débutant. Eh bien non, moi non plus, même si j’adore l’enseigner. Il faut dire que je ne suis pas plus « fan » du hautbois, de la trompette, du cor et du violon (!!!) dans ces conditions. On est le 29 août, 3e période. Classe de 3e année. On n’est même pas encore assis dans la classe que Thomas vient me voir.

« Madame Lorie? C’est cette année hein, qu’on commence la flûte? »

Question à laquelle j’ai répondu par un hochement de tête et un sourire discret, en voyant les étoiles dans ses yeux.

Sarah a suivi : « On va les avoir quand les flûtes? La semaine prochaine? On va commencer quand? ».

Pourtant… Les ukulélés, les djembés et la batterie sont dans ma classe depuis leur première année, et ils en joueront aussi cette année, mais ce n’est pas ça qu’ils m’ont demandé. Ils m’ont demandé quand ils joueraient de la flûte. Avant de s’indigner devant la flûte, avez-vous demandé aux enfants ce qu’ils en pensent, eux? Parce qu’après tout, ce n’est pas aux parents qu’on enseigne.

Avant de s’indigner devant la flûte, avez-vous demandé aux enfants ce qu’ils en pensent, eux?

Voyez-vous, un instrument, quand un enfant débute, ça sonne mal. Pour que ça sonne bien, ça prend de la pratique, et c’est là, chers parents, qu’on vous demande un peu de patience. Les élèves, on les voit une fois par semaine (quand on est chanceux). Ça, c’est quand y’a pas de fériés, de pédagogiques, de tempêtes, de sortie, de gastro… alouette, ahhh!. Alors, peu importe l’instrument qu’ils joueraient en classe… l’idéal est encore de les faire pratiquer à la maison.

Nous n’avons pas le budget pour fournir un ukulélé à chaque élève… Avez-vous 80 $ à mettre sur l’instrument que votre enfant va trimballer entre l’école et la maison? La plupart des parents demandent à ce qu’on prête la flûte parce qu’ils n’ont pas 6 $ à mettre là-dessus, faites-moi rire.

Donc on part de là. On a un instrument qui ne coûte à peu près rien, qui est robuste et qui se trimballe facilement. Plus facile de transport que ça, il ne reste que la voix. Ah oui, mais ça, on la travaille déjà, en musique.

Ensuite, quand tu souffles dans une flûte, tu obtiens toujours un résultat. Il n’est pas beau tout de suite, je vous rappelle que je suis d’accord sur ce point, mais l’enfant lui, sait qu’il peut réussir. Donnez-lui un violon, je vous assure qu’il n’aura pas la même certitude.

L’enfant développe sa confiance, sa motricité fine, sa motricité globale, la méthode de travail, pour ne nommer que ceux-ci.

Ensuite, c’est un instrument qui permet de faire le pont avec le secondaire. On apprend que beaucoup d’instruments à vent se jouent la main gauche en haut, que le souffle doit être contrôlé, que la posture permet un meilleur développement du son, que chaque doigt a son trou à boucher…

L’enfant développe sa confiance, sa motricité fine, sa motricité globale, la méthode de travail, pour ne nommer que ceux-ci.

Je vous entends : « oui, mais les autres instruments… »

Le ukulélé ne leur enseigne pas la discrimination auditive (la justesse) ni la maîtrise de la respiration, qui elle réduit le stress et l’anxiété. Voici des bienfaits plus précis de la flûte par rapport aux instruments si glorieux aux yeux de certains :

Respiration profonde — La plupart du temps, notre respiration est très superficielle, mais des activités telles que jouer d’un instrument à vent (flûte à bec) nécessitent une respiration profonde du diaphragme. Cela renforce les poumons et le système respiratoire.

Bonne audition — L’apprentissage de la musique améliore les capacités auditives en entraînant à isoler les sons au fur et à mesure qu’ils se produisent. Des études ont même montré que les musiciens sont plus aptes à sélectionner des voix et des sons spécifiques dans un environnement bruyant.

Habiletés d’écoute — L’apprentissage de la flûte n’améliore pas simplement la capacité à entendre les détails; cela rend également meilleur à l’écoute.

Ce qui me fascine, dans la publication que j’ai lue, c’est que cette même personne va se plaindre que ses enfants passent trop de temps sur leur tablette, sur leurs jeux vidéos ou sur leur téléphone, alors qu’elle pourrait les encourager dans la pratique d’un instrument, leur montrer qu’ils peuvent persévérer et offrir une stimulation saine à leur cerveau. La pratique d’un instrument nécessite environ 10 minutes par jour. Dans ces 10 minutes-là, l’enfant peut lire les notes, taper les rythmes, exercer ses doigts sur sa flûte et jouer avec le son dans les 3 dernières minutes. 3 minutes de flûte n’ont jamais brisé le tympan de personne.

Elle s’insurge aussi contre la lecture de notes. Notes qui sont les mêmes sur tous les instruments, même le ukulélé, lecture qui améliorera les compétences langagières de son enfant. La lecture de la musique aide à renforcer la capacité à traiter des informations en créant de nouvelles connexions entre les synapses du cerveau. En conséquence, il devient beaucoup plus facile de lire et d’absorber des informations d’autres sources. (français écrit, français lecture, anglais…) La pratique de la musique pourrait même réduire ses besoins en orthopédagogie.

Avant de conclure, je vais faire une parenthèse sur moi.

Elle s’insurge aussi contre la lecture de notes.

Je suis une adulte TDAH qui, il y a 15 ans, était une enfant que les mères ordinaires préféraient qualifier de petite chipie, parce que ça n’existait pas, une fille TDAH. J’ai fait ma première tentative de suicide en 5e année. Vous savez ce qui m’a permis de m’en sortir et de ne pas partir sur la dérape? La pratique d’un instrument. À cette époque, c’était la flûte à bec, et plus tard ça s’est transformé, mais pas de flûte à bec, pas de madame Lorie. À quel point ça vaut la peine de supporter son enfant, même si on n’aime pas ça? Demandez-le à mes parents.

Je ne suis pas une enseignante « orthodoxe » qui suit un programme empoussiéré depuis 50 ans. Dans ma classe on fait de la création, on discute, on apprend la musique, mais aussi l’histoire, la tolérance, l’empathie… On écoute de la musique, on commente, on critique. Et par la flûte, on apprend à se dépasser.

On n’enseigne pas la flûte pour déplaire à Mère Ordinaire, on enseigne la musique (et la flûte comprise) pour former des citoyens extraordinaires.

Lorie Paquette, CSMB

Au nom de: Caroline Mayrand, CS des Hauts-Canton, Marie-Renée Sheridan, CSS-T Evelin Ramón,Enseignante de musique, École Vision Terrebonne Mélanie Ratté, Commission scolaire du Lac-Abitibi Karl Étourneau, CSDM école Saint-Isaac-Jogues Kim-Eve Paradis, CS des Affluents Véronique Lussier CS St-Hyacinthe Martine Nault, CSHC Audrey Roy CSHC Francesca Trezza, Finissante en enseignement! CSDM Manon Loyer CS des samares Louis-Philippe Bonin, Prof au Conservatoire de Rimouski et CEGEP de Saint-Laurent France Duchaine, L’ÉcolAction, Chicoutimi Roxane Raymond, CS de Saint-Hyacinthe Claudie Drapeau Suppléante et professeur de musique à domicile Raquel Bomtempo CSMB Caroline Paradis CSMB Émilie Bélanger, Fondatrice du Jardin Musical Evelyn Gilbert, cs des Samares Ann-Mary Côté, finissante en enseignement de la musique, commission scolaire de l’Or-et-des-Bois Diane Collins, CS Des Chênes Marylène Boisvert, CS Deschênes Jean-Philippe Khazoom, CS de la Côte-du-Sud Marie-Claude Michaud, Trois-Rivières MICHELINE Lemelin cs cote sud Valérie Plante CS des Premières-Seigneuries Stéphanie Malo (ancienne enseignante pour C.S.Samares Véronique Benoit CS des Samares Léonie Deschênes CS La Riveraine Véronique Guay, CSBE Stéphanie Provencher CSMB Jean-François Robitaille, Polyvalente Nicolas-Gatineau, CS de Graveurs Éléna Lacroix, CSTL Jessie Tarakdjian, CSRS Emilie TruchonTremblay CSRDN Claudia Rainville prof de musique C S de Sorel-Tracy, maîtrise en flûte traversière Geneviève Meunier CSVDC Line Brochu commission scolaire Harricana Tetyana Shapoval CSDGS Anne Gravel CSDN Guylaine Brunet-Auger. CSDL et CSDA Sébastien McNeil CSHBO, et flûtiste Marie-soleil bouchard CSFL Jessica Arbour-Riopel, CSMB Mylene Senneville cs des Chênes Dominique Marion Cs des Samares Julie Laverdière CSSMI Patrick Mailloux Csdps Catherine Belzile C.S.Des Phares Katherine Leblanc C.S. Des Samares Chantal Cyr Professeure en musique au primaire dans une académie du secteur privé et directrice/propriétaire d’une école de musique depuis 30 ans. Maxime Bégin, Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario Louise Bernier CS de la Capitale Audrey-Anne Roberge – Étudiante au Baccalauréat en enseignement de la musique Ulaval Annie Hérard CS de la Riveraine Melissa Thibault CSMB Marie-Pier Desrosiers, CSDGS Marc Bouchard, Musicien Claire Ouellet CS de la Région de Sherbrooke Geneviève Toupin CS chemin du roy Jean-François Fournier, CS de la Capitale Michaël M. Savard CSMV Gabrielle Mercier CS des Draveurs Isabelle Désy, CS du Fer Lucie Ayoub CSL Valérie Gravel enseignante musique CSP Marie-Eve Roussin CSDL Cindy Gagné csdps musique secondaire Amélie Grenier CS des Patriotes Hélène Vachon CS des Patriotes Line Côté CSDA enseignante en musique au primaire Corinne Venturi Csmb Cindy Proteau commission scolaire de Montréal Margerie Lay, CSMB Geneviève Langevin commission scolaire des Affluents. Louis-Daniel Joly, Enseignant, conférencier et gestionnaire culturel, MMEC Maryse Bélisle CSSH Marie-Michèle Careau CSDPS Mélissa Girard CSS Marylene Jacques cddl Lydia Dufour Cslsj Louise St-Hilaire, c.s. de la Côte-du-Sud Mélody Clermont CS Marie-Victorin Trycia Turcotte, CSBE Mireille Soucy, enseignante musique Commission scolaire des Premières-Seigneuries Vicky Clermont CSDPS Virginie Turcotte-Côté CSHC Jason Philippe, étudiant au Baccalauréat en Enseignement de la Musique Christine Thibault, Csdps Priscille Lafontaine, musicienne et retraitée de l’enseignement de la musique au primaire et secondaire de la c.s. Val des Cerfs Amilie Gaumont CS des patriotes Renée-claude Hébert Csdps musique et danse primaire Karyne St-Pierre, CSPO Marie-Eve Chaput enseignante de musique CSMV Marylène Marticotte, commission scolaire de la Côte -du-Sud Mélanie Hébert, musicienne, enseignante en musique au primaire et responsable des enseignants en musique au primaire de la commission scolaire des Bois-Francs Anne-Marie Camiré CSBE Marianne Therrien-Brongo, Commission scolaire Des Samares Chantal Nolet CSBE Karine Ramsay, école primaire du secteur privé Ludovik Lesage-Hinse, Commission scolaire de la Riveraine Sarah Bourdages, étudiante en musique à l’université Laval Debbie Olney, csdgs Maryse Poliquin, CS de la Riveraine Justine Payant-Hébert, CSMB Catherine Geoffroy, CSSMI Stéphanie Vermette, CSDL Genevieve Proulx, CAPO Maïtée Touchette, CS des grandes seigneuries Catherine Paradis, CSDA Karine Bonin, CS des Chênes, Drummondville Marie Noël Daigneault, CSDL Ghyslain Egglefield, CSPO Cäcilia Lauenstein, Artist Diploma en Flûte à bec, CSDA Kerouzanne Vollering, CSPO Martin Thibault, CSMV Isabelle Lefrançois, CSDPS Jessica Muneret, CSMV Alexandra Boulianne , conseillère pédagogique en arts à la retraite, CSA Marielle fleurent, CS de la Riveraine Mélanie Rouleau, CSDM Genevieve Nolet, CSSMI Véronique Fortin, CSDN Julie Perron, CSP Richard Garant, CSBF Rémi Chenette, CSDM, CSP. Olivier Daubois, CSDGS Sarah Cyr CSDLJ Karine Levesque, csdps Karine Bouchard, CSDN Dominique Cousineau CSDM Chantal Bourassa CS AFFLUENTS Jessica Gilbert, YK1 (commission scolaire publique à Yellowknife, TNO Lucie Beaudet, CSSH Évelyne S.Cornellier, CSMV Cindy Paré Collège de Montréal Anne-Marie Fortin, CSDN Patrice Côté, cddm Nadia Fortier, CSBE Sandra Bédard, Maman, Sherbrooke Nathaly Desrochers, CSSH Véronique Michel CSDD Andrée-Anne Dugré CSDHR Marie-Dominique Boivin, CSDD Catherine Bouchard, CSDM Dave Dubé, CSDN Johanne Savard, CSP Véronique Lambert, CSBE Marie-Josée Lepage CS des samares Emily Rajotte, CSDM Martine Bouchard, Enseignante Marie-Hélène Giroux, c.s. Capitale Nathalie Morel, CSRS Caroline Bégin, CSDLA Suzanne Gagné, CSDC Stéphanie Loubier, étudiante en enseignement à l’Université de Sherbrooke Carinne Poitras CSDL Joanie Simard Cslsj Marie-Ève Legendre CS de la Capitale Martin Bellemare, cp à la CSP Anne-Marie Tremblay-Bugeaud, CSCS Mélanie Brosseau, CSP Valérie Morin Bergeron, Commission Scolaire de l’or et des bois Sylvie Jacques, CSDA Esther Gonzalez, EMSB Valérie Levesque, CSTL Julie Beauchemin, cdmv Mélanie Miron, CSRS Véronique Guay, CSBE Mathieu Lacas, CSDA Sylvie Duchesneau, CSDN Cédric Allard CS des Sommets Manon Duhaime Commission scolaire Harricana Denise Lapointe CSTL Nicole Groleau CSMB Valérie Fortin larouche CSLSj Lynda Poulin csharricana Sonia Rivard CS Rouyn-Noranda Emilie Roy , commission scolaire de laval Brigitte-Louise Lessard Cs de la capitale Martine Billette, Commission scolaire des Affluents Michel Hénault , Commission scolaire de la Capitale Eugénie David, Commission scolaire des Samares Martine Bouchard, CS Charlevoix Suzie Bélanger, CS Rouyn-Noranda Jessica LaRocque, CS Capitale Lucie Lanthier, spécialiste en musique CSP Marie-Pier St-Onge, CSMV AndréAne Robichaud, CSPI Denise Bellemare, CSDF Jessica Rhéaume, CSDN Dominique Poulin, Université de Montréal Geneviève Blais, CSRS Rita Bélisle, doctorante en éducation musicale, Université Laval. CS des Navigateurs et CS de la Capitale. Julie Rondeau, Collège Saint-Sacrement Marie-Claire Descôteaux-Dignard, Collège de Montréal Marc-André Laflamme, Cépeo Marcela Seguel, CSMV Marie-Catherine Nicole, CSDN Ariane Lj Ariane Légaré-Julien, CSDPS Marie-Pierre Lapointe, commission scolaire des Bois-Francs Rachel Bournival – CS du Roy Francis Laroche Francis Laroche CSDN Leslie Surprenant, CSBF Marc-André Parent, CSBF Marie-Claude Baril, Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île Kevin Pichette, CSDN Patrick St-Pierre, CSTL Geneviève Doiron, District scolaire Francophone du Nord-Ouest (Edmundston, NB) Marc-André Bouchard cs des patriotes Johanne Vigneault, commission scolaire des Hautes Rivières Josée Duplessis, CS des Patriotes Marie-Hélène Dutil, CSDGS Carole Mcneil CSDGS Michel A. Roy Cs. Rivière du nord Isabelle Cartier CSPatriotes Stéphane Proulx, CS Sommets Karine Bérubé CSDD Marilyn Bouchard CSDN Roxane Poirier, CSDL et CSDA Melanie Bourque – YK1 commission scolaire au TNO Karine Moisan CSLJ Guillaume Dupuis professeur de tuba et d’euphonium au Cégep Ste-Foy et à l’université Laval Roxanne Turcotte, CSTL Yvaine Gagnon Hélène Beauchemin, CSDA Claire Bélanger, retraitée, CS Patriotes Chantale Paradis commission scolaire du fleuve et des lacs Caroline Fortin, CS Capital Jacinthe Trudeau, CSP Karine Dumont CS St-Hyacinthe Chantal Fournier CSVDC Christine Daneau-Pelletier, CSDN Isabelle Clément-Larose, Cs des Graveurs Roxanne Rinfret-Bernier Commission scolaire de la Capitale Myriam Sénéchal CSDN Nadia Hickey LeBouthillier, District Scolaire N-E, Tracadie, N-B Stéphanie Trottier, candidate infirmière praticienne CISSS des Laurentides Julie Bergeron, CSA Sylvie Cardinal, CSDHR Julie Riendeau, CSSH Marie-Ève Forget, enseignante au préscolaire, CS Riveraine Dominique Bourque CSDHR Robin Gaudreault, CS du Pays-des-bleuets Karine Labbée, Ex-saxophoniste du stage Band de la Sarre, Isabelle Paquette enseignante en musique au secondaire, CS de Charlevoix Isabelle Maupin, CSSMI, Clémence Demers, CSSMI.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up