Primeur videoclip : Don’t Forget de Sophia Bel

Plonger dans la fragilité.

Sophia Bel, s’apprête à sortir un premier EP Princess of the dead, Vol.1, le 26 avril. On saura enfin de quel bois se chauffe celle que plusieurs ont connu lors de son passage à La Voix en 2016, mais qui a fait pas mal de chemin depuis, déposant ici et là quelques singles prometteurs. Pour nous mettre en appétit, elle a dévoilé il y a quelques semaines Time, un premier extrait tiré de son nouveau projet. Aujourd’hui, elle présente le vidéoclip de Don’t Forget en primeur sur URBANIA musique. Préparez-vous à plonger, au propre comme au figuré, au creux de son univers tout en fragilité. 

Et pour vous mettre dans le bain, on lui a posé quelques questions.

Le compte à rebours est commencé, plus que quelques jours avant la sortie de ton EP. Ton état d’esprit actuellement, ça ressemble à quoi? Nerveuse? Heureuse? Excitée? Un peu de tout ça / rien de tout ça?

Un peu de tout. C’est la première fois que je me sens aussi vulnérable en partageant mon art car c’est la première fois que je met autant de moi-même dans un projet, mais je suis avant tout excitée!

Dans la description de ton album, on peut lire que tu as vécu de « douloureux traumatismes d’une adolescence passée en marge des conventions ». De quelle manière ton parcours a-t-il nourri ton processus de création pour le EP?

J’ai toujours été quelqu’un de très analytique et introspective. J’ai découvert qu’en revisitant mon passé je pouvais me détacher de certaines souffrances, me resituer, réévaluer la gravité des situations qui ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui. C’est pendant cette période freudienne que j’ai écrit et composé le EP. J’écoutais la trame sonore de mon enfance, je redécouvrais tout un monde refoulé. La musique stimulait à la fois ma mémoire et ma créativité.

Qu’est-ce que tu voulais explorer avec ce clip? De quelle manière est né le concept? De quelle manière met-il la chanson en lumière? (Et est-ce que tu as toujours les doigts comme des prunes?!!)

Le clip et l’entièreté de son concept sont le fruit du génie de Jean-François Sauvé. Il a entendu ma vulnérabilité à travers la chanson et a voulu représenter un moment intime d’introspection. Mes doigts vont très bien ils se sont rétablis merci! :)

(Source : Instagram Sophia Bel)

Pour ce clip, tu as travaillé avec le réalisateur Jean-François Sauvé. Comment décrirais-tu votre collaboration?

Ça fait du bien à l’âme quand des gens talentueux comme lui veulent s’associer à ma musique!

On t’a vu à La Voix en 2016. La Sophia Bel de 2019 se lancerait-elle dans la même aventure? Avec le recul, qu’est-ce que tu retiens, qu’est-ce que tu as appris de ton passage à l’émission?

La Sophia Bel d’aujourd’hui ne serait pas la même sans cette experience. En me retrouvant dans un univers aussi « staged », j’ai découvert qu’il n’y a rien de plus important pour moi que d’être authentique. Je suis contente de tout ce que j’ai appris, mais ça ne m’intéresserait plus de faire de la télé réalité.

Princess of the dead, Vol.1 sera disponible le 26 avril 2019. 

Le lancement aura lieu le 10 mai au Centre Phi. On peut suivre Sophia Bel ici ou .

Réalisation : Jean-François Sauvé

Direction photo : Alexandre Nour

Gaffer : Juliette Lossky

AC /Focus Puller : Antoine Ryan

Stylisme : Gabriel Drolet-Maguire

Musique : Sophia Bel & CRi

Paroles : Sophia Bel

Guitares : Françis Duchesne

Percussions : Mathieu Rompré

Mix : Christophe Lamarche-L.

Mastering : Richard Addison

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Les sœurs Boulay racontent la démarche derrière « Nous après nous »

Regardez le nouveau vidéoclip des sœurs Boulay ici.

Dans le même esprit