Primeur vidéoclip : Maquisard de Dear Denizen

Une vidéo filmée au coeur d'un cimetière d'avion au Congo.

Second extrait du EP B.E.C. (Belle Existence Chaude), la pièce Maquisard réfère aux résistants de la Seconde Guerre mondiale qui se cachaient dans la forêt ou la montagne. Une chanson plus sérieuse, un peu détonante au milieu des hymnes hédonistes qui composent l’album, écrite en réaction au mur de Trump, aux discussions sur l’immigration, et « en réponse à l’atmosphère politique de division qu’on vit présentement, à l’envie de pas faire partie de tout ça. »

La dernière fois qu’on a rencontré Ngabo, leader de Dear Denizen, il nous expliquait qu’il n’était plus très frais comme immigrant et un peu tanné de parler de son enfance africaine. Un an plus tard, force est de constater que les choses ne se passent pas comme prévu… le clip qu’il nous offre aujourd’hui, il l’a tourné au Congo l’hiver passé. Changement de cap?

« C’est vraiment un trip de famille : ça faisait 6 ans que je n’étais pas rentré au pays. Les figurants et le caméraman sont tous des cousins du côté de ma mère ou mon père! En fait, j’ai réfléchi, et avec la volonté de parler de ce que je connais j’ai juste trouvé logique de tourner ça là, dans le cimetière d’avions à côté du village où j’ai grandi. Quand j’étais petit, on allait souvent jouer là-dedans, je m’en souvenais comme d’un endroit un peu apocalyptique. La plage qu’on voit dans le clip est au Rwanda; on y allait à pied de chez moi dans le temps et on savait que c’était un autre pays même s’il n’y avait pas de frontière à l’époque. Maintenant ça prend un passeport, c’est surveillé. C’est assez choquant combien le Rwanda s’est développé pendant que le Congo stagne. La guerre c’est un cancer, tu peux rien faire, rien construire pendant ça. C’est très visible. »

C’est pas un peu difficile, tourner un clip au Congo?

« Well… c’est moi qui aie fait les cagoules et les costumes, alors j’avais deux grosses valises pleines de tout ça aux douanes rwandaises; disons que l’accueil était très méfiant. Ils m’ont interrogé et tout. C’est toujours hilarant et très étrange d’expliquer à des soldats super sérieux que t’es un artiste.Y’a fallu que je leur explique pourquoi j’allais dans une zone de guerre avec autant de glitter! (rires) »

Pour voir et entendre le charismatique groupe sur scène, il faut se rendre au lancement officiel du EP aura lieu le 8 novembre au Ministère dans le cadre du Coup de coeur Francophone.

Pour suivre Dear Denizen, c’est ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up